Simone Béatrice Gravel

L’agence Frank : créativité et modernité, de Montréal à Paris

par Simone Béatrice Gravel, le 25 avril 2022


Fondée il y a près de deux ans, l’agence Frank, axée sur le contenu et la gestion des médias sociaux, offre le croisement parfait entre la création et les données numériques. Pour souligner le chemin parcouru par l’entreprise, le Grenier s’est entretenu avec l’un des fondateurs, Pierre-Luc Paiement.

Pierre-Luc peut se targuer d’avoir une feuille de route bien remplie. Il a débuté en agence chez Ogilvy, ensuite chez Cossette. Par la suite, il a travaillé à Boston chez Bose, puis il est revenu au Québec chez BRP, où il a mis sur pied le service numérique. Il fait ensuite le saut chez Moment Factory à titre de directeur des communications et du marketing, avant de travailler à Forsman & Bodenfors Montréal (ancien KBS) en tant que directeur général. Il a également été directeur des partenariats pour le Club de Foot de Montréal (anciennement l’Impact de Montréal). Aujourd’hui, il est président et co-fondateur de l’agence de création de contenu Frank.

«J’ai lancé Frank avec Alexandre Corbasson et Jérémie Abbou, qui dirigent aussi le groupe Digitad », relate Pierre-Luc Paiement. Nous avons collaboré lorsque j’étais à la tête de KBS, et nous nous sommes bien entendus. De fil en aiguille, nous avons décidé de fonder Frank

Frank se spécialise dans la création et l’activation de stratégies de contenu multicanal à fort impact en Amérique du Nord et en Europe. Œuvrant comme extension d’une équipe marketing, l’entreprise met à la disposition des clients des compétences en stratégie de marque, rédaction, graphisme, communication et analyse afin de propulser le message et de favoriser la croissance de l’entreprise du client.

«J’ai un background un peu plus créatif, plus axé sur la charge émotionnelle, tandis qu’Alexandre et Jérémie avec Digitad, sont davantage orientés sur la science, la data, le marketing de performance, et la précision. Nous avions en outre observé que le contenu sur le marché était souvent axé sur l’un ou l’autre. Ainsi, nous souhaitons proposer une combinaison des deux avec Frank. L’idée était donc de trouver la parfaite liaison entre l’art et la science, le bon arrimage entre les deux. Puis, nous avons rencontré Morgane Le Jossic. À travers nos échanges récents, sa vision bien à elle, et sa personnalité, nous savions qu’elle était l’une des pièces manquantes du puzzle pour nous amener à un autre niveau. »

L’agence a ouvert un nouveau bureau à Paris en janvier 2022. Morgane est la COO France et Canada chez Frank.

«J’ai joint Frank récemment en tant que COO, pour me concentrer sur une part du marketing numérique, soit la création de contenu et des médias sociaux», raconte Morgane. «Je suis alignée avec la proposition de Frank d’être au croisement des agences de publicité 360, souvent peu rationnelles en termes de coûts, et des agences de marketing numérique, souvent en manque de créativité. C’est là qu’intervient toute la notion scientifique que nous insufflons chez Frank, c’est-à-dire cibler les objectifs de nos clients en se questionnant sur quels réseaux, à travers quels tons, à travers quels types de paroles, à travers quelles fréquences et quels types de contenus. Ainsi, par rapport au marché français, l’idée est d’importer ce savoir-faire acquis sur toute cette approche très scientifique de création de contenu, chose encore peu présente sur les marchés parisiens. Mon rôle est de structurer toute notre offre et nos stratégies en France. »

Des projets à la hauteur de leur expertise
L’agence de contenu Frank a obtenu un important mandat en 2021 avec Fruit d’Or, chef de file mondial de la transformation et de la distribution de canneberges séchées et de bleuets biologiques et conventionnels.

Frank s’occupe de la stratégie de contenu et de la gestion des médias sociaux pour la marque corporative Fruit d’Or ainsi que de la marque Patience Fruit & Co, vendue au Canada et aux États-Unis.

Pierre-Luc explique que la collaboration est la clé de la réussite. «Nous avons su montrer notre souffle créatif, mais toujours en gardant en tête le côté collaboratif, interagence, avec les agences média, avec les clients. Nous avons réussi à sortir du cadre de notre expertise numérique, pour la faire vivre au-delà dudit cadre. Soit être capable de faire de la stratégie de contenu, mais de façon à ce que la création puisse vivre, peu importe le partenariat.»

L’importance des PME
Frank se distingue en offrant aux PME le même niveau de service offert à ses clients possédant des budgets plus importants.

«Aujourd’hui, peu d’agences servent bien les PME, car la plupart se tournent vers les grandes multinationales et les grandes marques qui peuvent être plus attrayantes d’un point de vue de la notoriété ou au niveau budgétaire», relate Pierre-Luc. «Même si nous avons des clients ou des marques d’envergure, les PME font partie de notre ADN. Ainsi, nous sommes suffisamment agiles pour pouvoir proposer des produits prédéfinis adaptés aux différents besoins des petites et grandes entreprises et nous souhaitons garder ce créneau (en plus des plus grands joueurs) même si notre agence est en expansion.»

Un grand défi chez Frank durant la dernière année
Si les crises amènent leur lot de défis, elles amènent également des occasions à saisir. L’agence n’a pas hésité à s’attaquer à de nouveaux marchés, même en temps de pandémie.

«Au cours de la dernière année, Frank a dû absorber la croissance de l’entreprise, soit comment nous nous structurons et nous organisons nos équipes pour toujours nous fier à notre mission à notre raison d’être», explique Morgane. «Nous devons continuer à absorber cette croissance et plus largement propulser notre expertise sur le marché français.»

«Nous comptons considérablement sur Morgane, mais nous souhaitons demeurer une agence intégrée et que notre culture, d’un côté ou de l’autre de l’Atlantique, reste assez similaire», renchérit Pierre-Luc. Après moins de deux ans d’existence, s’attaquer au marché français à Paris est un beau défi, car la France et le Canada ne sont pas nécessairement au même niveau d’appréciation de la communication, de même que le consommateur ne consomme pas nécessairement le contenu de la même façon. Nous devons ainsi toujours en apprendre davantage sur un marché en constante évolution, et analyser à tout coup la relation entre la technologie et l’audience, et comment le contenu est consommé. Nous avons des équipes ouvertes, passionnées qui ont envie de se pousser à maîtriser cette accélération de la consommation de contenu à travers Paris, Montréal et à l’international !»

Comment entrevoient-ils le futur de Frank? L’équipe est très optimiste pour l’avenir de l’entreprise.

«Nous avons encore beaucoup de voies qui s’offrent à nous, nous souhaitons poursuivre la consolidation de notre laboratoire créatif, continuer à renforcer nos ressources, produire du contenu multiplateforme», relate Morgane. «Nous aspirons à devenir une vraie fabrique à contenu 360. Pour l’instant, dans notre expansion internationale, nous nous concentrons sur les pays francophones, mais pourquoi ne pas, dans un avenir rapproché, aller vers des pays anglophones?»

Pierre-Luc conclut «Nous évoluons vraiment dans le contenu, nous voulons surprendre le consommateur et pousser le contenu le plus loin possible afin de constamment nous adapter au contexte en perpétuelle transformation.»

frank

À lire maintenant

Pisse-Dru confie sa stratégie et sa création de contenu à l’agence FRANK
Frank devient l'agence de contenu des marques Au Pain Doré et Brioche Dorée
CCM Hockey choisit Frank
Le métavers: cinq mythes démystifiés
L’image de l’Office montréalais de la Gastronomie déployée par lg2
L'Institut BÉA se tourne vers Rinaldi-Maestro