Les rubriques Grenier

Personnalité de la semaine: Anne-Laure Firion (Kabane Montréal)

Personnalité de la semaine: Anne-Laure Firion (Kabane Montréal)

Photo: Anne-Laure Firion © François Ollivier / Kabane

Anne-Laure Firion, Directrice générale de Kabane, Montréal

  • Expression utilisée fréquemment: Je suis pleine d'expressions et j’en utilise à la tonne. J’aime profondément la langue française qui regorge, justement, de figures imagées. Je me surprends à beaucoup utiliser l’expression romaine: «Courage, force et honneur.»
  • Film favori (ou série favorite): J’adore le cinéma asiatique (japonais, coréen, etc.) parce qu’il peut à la fois être très littéraire, poétique, mais également très brut. Un film tel qu’Ikigami ou les œuvres du Studio Ghibli (Princesse Mononoke, Mon Voisin Totoro) ont le luxe de nous faire passer par toutes les couleurs des émotions, de la peur, la magie, la colère, à l’amour et à l’espoir, mais également de nous ramener à l’essentiel.
  • Passe-temps préféré: Je peux sans hésiter dire que ma fille est ma plus grande passion! C’est fascinant pour moi de la voir grandir. Ses talents artistiques et son sens de l'observation s’aiguisent avec le temps. Sinon, je suis une grande amatrice de spectacle vivant: musique, chant, danse, opéra…
  • Fun Fact: Il y a déjà bien longtemps, The Voice n’a pas voulu faire de moi La prochaine Julien Doré, dommage! C’est à ce moment-là que j’ai su que ma carrière se jouerait ailleurs, en arrière-scène.

Je suis officiellement directrice générale de Kabane Montréal depuis le début de 2022. Pour moi, cette transition s’est faite très naturellement.

Au Québec, en l’espace de 5 ans, j’ai eu la chance de faire la rencontre de belles et bonnes personnes. Il y a dix ans, je ne me serais jamais imaginée être DG ! Précédemment, en France, je n’ai travaillé que pour des multinationales avec des milliards de dollars de chiffre d'affaires. À la maison-mère de Lagardère, par exemple, où j’ai travaillé plus de sept ans comme responsable des communications (j’étais à la fois responsable de l'image et de l'information), les équipes étaient tentaculaires. Ici, chez Kabane Montréal, c’est la première fois que j’expérimente la PME. Et j’ai décidément découvert mon sweet spot: j’ai le luxe de la proximité, autant avec les clients qu’avec les talents à l’interne. Comme quoi bigger, is not always better!

Un de mes collègues me demandait récemment si je me considérais comme la «maman de Kabane Montréal». J’ai tout de suite répondu «non, pas du tout!». Je ne pense pas que les gens aient besoin d’être maternés, mais plutôt encouragés, écoutés et considérés! Je prête donc volontiers mon oreille, ma tête et mon cœur. C’est un honneur pour moi d’être une épaule fiable pour l’équipe, et c’est un grand privilège lorsque l’on se fait dire: «Go, on te laisse les mains sur le volant, emmène-nous à bon port!». Pour finir, j'aime me laisser surprendre, j’apprécie la nuance, l’évolution, la progression, et je considère que ce désir de fluidité m’aide à m’adapter en tout temps aux différentes typologies de mandats, missions, clients et de talents qui composent l’équipe.


Plus de "Personnalité de la semaine"
Personnalité de la semaine: Stéphane Gauvin (Impact Media)
Personnalité de la semaine: Richard Rochette-Villeneuve (Cossette)
Personnalité de la semaine: Pierre-Olivier Brassard (Novatize)
Personnalité de la semaine: Yves-Alexandre Comeau (Fonds de solidarité FTQ)