Comment rester authentique et pertinent sur les médias sociaux

le 28 janvier 2022


Sur les médias sociaux, les marques cherchent à se surpasser les unes les autres et à gagner une génération de consommateurs socialement conscients souvent en guerre avec les grandes entreprises. Lorsque les marques participent à des tendances éphémères auxquelles elles n'ont aucun lien et dépendent trop de l'humour comme stratégie sociale, de nombreux experts pensent qu'elles font plus de mal que de bien à leur image.

Le rapport "Real Talk" de Twitter de 2022 sur l'état du comportement des marques a révélé que neuf utilisateurs sur 10 apprécient les marques qui ont une forte idée de qui elles sont. La moitié des utilisateurs ont également répondu que les marques qui s'appuient sur l'humour et les blagues peuvent se sentir dépassées aujourd'hui. Dans le groupe des 18 à 34 ans, ce nombre était encore plus élevé.

Il y a eu une poussée pour que les marques agissent moins comme des entreprises et plus comme des gens sur les réseaux sociaux, mais l'application d'une image centrée sur l'humour qui ne correspond pas à un objectif central de la marque peut donner aux consommateurs l'impression que la marque fait trop d'efforts.

Le retour du silence
Lorsque les marques sont hyperactives sur les réseaux sociaux, cela est souvent suivi d'une période d'activité réduite, car les gens sont fatigués d'en entendre parler. Lorsque les marques commentent les publications tout le temps, cela devient moins une question de contenu et davantage d'elles-mêmes. C'est un marketing à court terme et bon marché qui, à long terme, peut vraiment ruiner une marque pour toujours.

Éviter l'uniformité sur les réseaux sociaux
Les consommateurs ont du mal à faire la différence entre les voix des marques sur les réseaux sociaux, ce qui leur fait avoir un sentiment négatif général envers les comptes des entreprises en général. Après avoir remarqué que les marques des mêmes catégories de produits commençaient à imiter le ton des autres sur Twitter, la plateforme a décidé de tester cette tendance. Après avoir sélectionné des tweets de marques bien connues dans le monde entier, Twitter a supprimé tous les noms, logos, mots-clés et hashtags identifiables. La plateforme a constaté que seulement un tiers des répondants pouvaient identifier la bonne marque à partir d'une liste de cinq options.

Cette uniformité de la voix de la marque est ce qui favorise souvent le contenu cliché, surjoué et digne de grincer des dents que les consommateurs détestent. Bien que l'utilisation efficace de l'humour soit devenue le modèle de la manière dont les marques doivent agir sur les réseaux sociaux, les experts ont convenu qu'une dépendance excessive à l'humour pourrait être un modèle non durable, en particulier lorsque les gestionnaires de compte commencent à repousser les limites.

Choisir ses moments
Bien qu'il soit bien de sauter sur des moments viraux le plus rapidement possible, les gestionnaires de médias sociaux doivent prendre un moment pour se demander si sauter sur une certaine tendance s'aligne avec les valeurs de l'ensemble de leur organisation.

La meilleure façon pour les gestionnaires de médias sociaux de vérifier leurs décisions est de considérer comment un commentaire ou une participation à une conversation serait s'il se déroulait hors ligne.

Source: AdWeek

adweekIllustration: Adweek


Ces gestionnaires de communauté qui nous font rire tous les jours

À lire maintenant

Femmes inspirantes: Camille Hamelin (Poches & Fils)
L’humain au cœur du collectif Humanise
Asmir Pervanic revient chez ROMEO
Commères reçoit la bourse Aile jeunesse
Levez la main pour un meilleur système d'éducation
Connaissez-vous Ilham Lmissaoui?
Station 22 se tourne vers l'Agence Sonia Gagnon
Groupe Juste pour rire sélectionne Cartier Média
Maison 1608 fait découvrir le meilleur du Saguenay–Lac-Saint-Jean
La Bijouterie LSM choisit Nellie Marketing
Brouillard est dans le feu de l'action
Dévoilement des finalistes des Grands Prix de la Relève d’Affaires