Dominique Villeneuve

Mission talent: comment retenir et attirer les meilleurs talents en agence

par Dominique Villeneuve, le 27 janvier 2022


Depuis près de deux ans, les agences de communication, comme beaucoup d’industries, s’adaptent en continu afin d’aider leurs clients à réussir dans un monde plus imprévisible que jamais. Pour y parvenir, elles misent sur leur plus grande ressource : le talent. Qu’il soit au niveau stratégique, créatif, technologique, média ou du service-conseil, c’est ce talent qui rend les agences si efficaces, performantes et capables d’innover.

La pandémie a exacerbé une tendance lourde de l’industrie : la main d’œuvre qualifiée est rare. Force est de constater qu’il faut mieux s’occuper de notre monde. Brainstorms à distance, cohabitation du travail-vie personnelle, école à la maison, cette nouvelle réalité ne fait qu’augmenter le stress déjà bien palpable avec la pandémie. Alors comment s’assurer de miser sur les meilleurs talents?

Comme partout, la pénurie de main-d’œuvre n’épargne pas notre industrie. La force des agences est la formation de ses employés sur le terrain, dans un milieu d’échanges d’idées et de créativité. L’agence comme lieu de travail étant essentielle au cheminement professionnel de ses talents, les deux dernières années ont été difficiles. L’industrie doit non seulement composer avec cette réalité, mais doit en plus trouver le moyen de contrer la rareté. Recruter les meilleurs candidats, élargir son bassin de talents en s’ouvrant encore davantage à la diversité et en étant plus inclusif, capter l’intérêt des plus jeunes aux métiers de la communication, se tourner vers des profils atypiques, mais d’abord et avant tout: retenir le talent actuel. Afin d’assurer la rétention d’employés, il faut offrir un contexte permettant aux équipes de demeurer motivées, heureuses et en santé.

Les solutions? Les agences doivent prendre soin des talents exceptionnels en place et s’assurer d’avoir les moyens pour le recrutement de ressources supplémentaires. Le talent est tellement en demande (chez les annonceurs et les industries périphériques) que la pression monte dans les agences. Les salaires à la hausse, en passant par des avantages et bénéfices, sans oublier la culture, la formation et l’encadrement, la nouvelle gestion du talent ajoute une pression opérationnelle et financière importante. C’est pourquoi plusieurs ajustements sont nécessaires en 2022.

Pour conserver et attirer le meilleur talent, les agences devront offrir des conditions et une expérience à la hauteur. Et les clients auront aussi un rôle important à jouer.

Voici donc quatre considérations qui gagneront en importance dans la transition vers cette nouvelle réalité.

1) Parlons d’argent.
Le meilleur de la créativité, ça se paye. L’équation est simple : la rareté de la main-d’œuvre, la hausse du taux d’inflation et la compétition dans le marché du travail entrainent des augmentations. Face à cette situation, plusieurs de nos agences membres prévoient des hausses de tarifs de 4 à 12 % en 2022 pour maintenir un niveau de services similaire, selon le plus récent sondage de l’A2C.

Depuis plusieurs années, on observe un statu quo au niveau des honoraires professionnels. Toutefois, les agences redoublent de créativité et d’ingéniosité pour accompagner objectivement les entreprises dans leurs besoins de communication, et ce, avec des budgets de plus en plus réduits. Il est grand temps de reconnaitre la valeur des services offerts par les agences. L’expérience, la connaissance du consommateur et la diversité des champs d’expertise permettent à l’agence de fournir des recommandations qui font une réelle différence. L’agence est non seulement un tremplin pour votre marque, mais aussi un lieu d’innovation et un garde-fou. Cette valeur doit être reconnue et mieux rémunérée.

2 ) Plus de respect. SVP.
Au cours de la dernière année, les agences ont participé en moyenne à 30 % moins de processus de sélection et d’appels d’offres. Les pratiques d’affaires doivent évoluer elles aussi. Tout en demeurant rigoureux, des processus de sélection simplifiés sont de mise. Les agences sont plus sélectives en raison de l’investissement d’énergie que ces processus représentent. Face à cette réalité, pour attirer le bon partenaire, votre processus doit être ciblé et respectueux du temps des agences impliquées.

Un pitch basé sur les qualifications de l’agence (sans travail spéculatif) est amplement suffisant pour déterminer l’équipe la mieux outillée pour relever vos défis, quels qu’ils soient. Aussi, il faut accorder aux agences un délai raisonnable pour soumettre une offre de service. Sans quoi, l’intérêt risque d’être limité et peu d’agences s’y présenteront.

L’ère du plus bas soumissionnaire est clairement révolue. Les demandes de travail spéculatif doivent cesser. C’est une question de respect envers les équipes. Nous remarquons en effet que la pression augmente alors que les agences desservent leurs clients actuels, à distance, avec toutes les contraintes que la pandémie amène.

L’A2C offre d’ailleurs un service gratuit d’accompagnement pour les annonceurs qui a fait ses preuves au cours des années. Les témoignages d’annonceurs y ayant eu recours sont très positifs.

3 ) Quand bienveillance rime avec performance.
Être un véritable partenaire d’affaires, c’est s’investir dans une relation client-agence basée sur la bienveillance, la collaboration et le respect mutuel. La relation client-agence est un élément fondamental dans l’expérience offerte aux talents. Il faut s’assurer de respecter le droit à la déconnexion, ne pas toujours vivre dans l’urgence pour y contribuer positivement. Les meilleurs clients contribuent à mettre en place une culture plus ouverte et plus ambitieuse, ce qui conduit à de meilleurs résultats pour leur marque.

Plus de temps pour de meilleurs livrables. Que de miracles ont été accomplis au cours des deux dernières années et d’autres sont certainement à venir. En revanche, toute situation ne devrait pas requérir un miracle. Ça épuise les équipes, ça met certaines productions à risque et ça affecte la qualité des livrables. Le temps alloué à toutes les étapes doit revenir à une certaine normalité et permettre aux agences de réfléchir et raffiner leurs recommandations. Sans le temps d’y réfléchir, il est peu probable que votre agence vous offre son produit le plus innovant, créatif et performant.

4) Plus de plans médias responsables et performants.
Continuons à encourager l’investissement publicitaire dans les médias d’ici. Alors que la moitié des budgets média est consacrée aux médias numériques, la grande majorité de ces placements (86 %) échappent encore aux médias d’ici. Porteurs d’un langage et d’une saveur qui résonnent chez nous, les médias locaux sont efficaces, pertinents et plus nécessaires que jamais.

L’ambition du Mouvement médias d’ici est de doubler la part des budgets numériques consacrés aux médias locaux. L’atteinte de cet objectif insufflerait plus de 200 millions de dollars par année dans notre écosystème québécois, contribuant ainsi à la santé de nos médias et à la création de contenus faits chez nous.

Discutez-en avec votre agence et agissons ensemble pour que tous les plans média soient aussi responsables que performants.

En terminant, la pensée créative rend les marques plus compétitives, plus profitables et plus résilientes. C’est prouvé. Une relation de confiance avec un allié créatif, stratégique et innovant est l’un des investissements les plus porteurs que peut faire une entreprise pour performer quand ça va bien et s’adapter quand ça va moins bien. Votre agence peut vous aider à saisir les opportunités et créer des solutions génératrices de valeur. Et la création de valeur, c’est la locomotive essentielle à votre croissance et à votre pérennité. En priorisant les gens et leur équilibre, la culture et le respect, on se donne les moyens de garder le talent créatif et innovant des agences.

dominique


Idéa 2022: Brin de jasette avec Sophie-Annick Vallée

À lire maintenant

Femmes inspirantes: Camille Hamelin (Poches & Fils)
L’humain au cœur du collectif Humanise
Asmir Pervanic revient chez ROMEO
Commères reçoit la bourse Aile jeunesse
Levez la main pour un meilleur système d'éducation
Connaissez-vous Ilham Lmissaoui?
Station 22 se tourne vers l'Agence Sonia Gagnon
Groupe Juste pour rire sélectionne Cartier Média
Maison 1608 fait découvrir le meilleur du Saguenay–Lac-Saint-Jean
La Bijouterie LSM choisit Nellie Marketing
Brouillard est dans le feu de l'action
Dévoilement des finalistes des Grands Prix de la Relève d’Affaires