Geneviève Morin

Une leçon de leadership et de bienveillance avec Pénélope Fournier

par Geneviève Morin, le 26 janvier 2022


Entrepreneure créative, bienveillante et progressiste, Pénélope Fournier, qui a récemment été promue à la présidence de lg2 Montréal, fait partie de la deuxième génération d’associé·e·s de cette grande agence de communication canadienne qui compte près de 450 employé·e·s. Grande amoureuse du design intelligent, elle fait ses débuts dans l’agence en 2001 puis grimpe les échelons petit à petit. On lui doit notamment la fondation de lg2boutique, en collaboration avec Claude Auchu en 2006, qui s’est transformé depuis, mais qui, au départ s’est installé comme l’atelier de marque, de design et de branding de l’agence. Le Grenier s’est intéressé à la carrière et à la vision de cette femme d’affaires remplie d’audace.

Penelope Fournier

Un parcours tout indiqué
Destin, chance ou bon timing ? « Un peu de tout ça », répond Pénélope Fournier, faisant référence à son nouveau poste dans l’entreprise. « J’ai pris la décision assez jeune que j’évoluerais dans le milieu des finances et du marketing, parce que j’ai toujours eu ça en moi. Jusqu’à ce que j’aie la piqûre pour les relations humaines. Ça a fusionné : les humains et le marketing. Pour moi, tout ça me passionnait (et me passionne encore d’ailleurs). Mon parcours s’est tracé à même ces passions qui m’habitaient. » Son amour de la publicité s’est en effet révélé lors de sa troisième année d’université, alors qu’elle participait à un concours de la relève publicitaire. « J’ai réalisé que je pouvais faire carrière dans un emploi qui ne me semblait pas en être un ! (rires) Je veux dire que le monde du marketing et de la publicité, ça a été une révélation pour moi et j’ai vite compris que c’était ça, travailler par passion ! » Mais Pénélope Fournier n’entretient pas seulement un amour pour la publicité, elle a également un don pour les affaires. « Je dois avouer que ça fait aussi partie de moi. Je viens aussi d’une famille d’entrepreneurs, ce qui fait que la fibre entrepreneuriale est très forte en moi. »

La bienveillance rime avec l’excellence (rien de moins)
« Ce que j’ai rapidement appris à travers mon parcours, c’est que la curiosité, ça rapporte beaucoup. » La présidente de lg2 Montréal réitère l’importance de l’ouverture et de la curiosité dans l’exercice de la stratégie et de la conception de la publicité. « Ce sont des qualités qu’on recherche beaucoup en agence, du moins, chez lg2. La curiosité mène indubitablement à l’ouverture. Pour moi, on marque des points quand on embrasse la différence, la diversité et surtout quand on cherche à comprendre les marques, les tendances socioculturelles et les comportements humains. La publicité ouvre la porte à cette curiosité et l’encourage à chercher des réponses. » 

Pour l’entrepreneure, ces qualités mènent aussi à une des valeurs les plus importantes à ses yeux, soit la bienveillance. « La bienveillance rime avec l’excellence pour moi. Je réalise plus que jamais que nous sommes tous interreliés et je pense qu’on ne réalise pas toujours toutes les connexions qui nous relient les uns aux autres. Ces réflexions mijotent au sein de l’agence, parce que oui, on s’interroge constamment sur la question du progrès. Comment peut-on devenir la meilleure version de lg2 ? Le progrès, c’est une sorte de cocktail qui mélange curiosité, bienveillance et ouverture. Sachant tout ça, on sait qu’il n’y a rien de parfait et il y a beaucoup de beau là-dedans. »

Cette ouverture se remarque définitivement au sein de l’organisation de lg2. Rappelant que 61 % des membres de la direction sont des femmes, Pénélope Fournier nous avise toutefois que c’est l’équilibre qui est la clé du succès. « C’est très important la présence des femmes, mais il faut aussi qu’il y ait un équilibre. La meilleure des équipes, c’est celle où il y a un parfait mélange entre hommes et femmes. C’est aussi important que le métissage. Mais je pense que nous entrons dans “une ère de la bienveillance”, comme j’aime l’appeler. Et je l’attribue à la présence de plus en plus grande des femmes dans le monde des affaires. Je ne veux pas généraliser, mais je pense que le leadership féminin apporte un vent de fraîcheur et qu’on peut très bien le relier à cette bienveillance qui commence à intégrer les milieux plus compétitifs et traditionnellement masculins. »

Un avenir créatif pour un impact positif
La question n’est pas d’être parfait pour Pénélope Fournier, mais bien de faire toujours mieux. « Parler de progrès, c’est aussi parler du fait que rien ne doit être statique. Il faut aussi assumer de se poser des questions et d’aller au bout des choses. L’optimisation, c’est exactement ça, et ma vision est assez simple à ce sujet : je pense que les entreprises en général ont besoin de beaucoup plus de créativité. Plusieurs agences ont d’ailleurs élargi leurs champs de compétence pour répondre à ce besoin de créativité au sein des entreprises. Le monde des affaires a tout intérêt à apprendre à regarder la société, la stratégie et la communication sous des angles différents. » Et c’est exactement le travail des agences nous rappelle-t-elle. « Mettre la créativité au service des planifications d’affaires, c’est souvent ça le travail des agences. Mais pour y arriver, on doit continuer de prouver au monde des affaires toute l’importance et l’impact qu’une bonne agence créative peut avoir sur une entreprise ou une marque. »

Toujours en insistant sur l’importance d’avoir un impact positif sur la société et dans son domaine, Pénélope Fournier est optimiste face à l’avenir de l’agence. « Le plus grand projet de lg2, c’est de continuer à créer de la valeur ici en ayant un impact positif sur le monde créatif, sur les marques et sur les gens. Parce que lg2, c’est un projet en soi : on veut impacter sur la vie de nos talents et dans la communauté. On veut développer nos initiatives déjà grandissantes de développement durable, on veut encourager davantage la diversité et l’équité et on veut générer du positif. Toute l’équipe est consciente que ce n’est pas le chemin le plus facile, mais c’est celui qu’il faut prendre pour incarner cette valeur de progrès qui nous anime et nous incite à nous surpasser. »


Suivez un miraculeux chemin de compostage

À lire maintenant

Femmes inspirantes: Camille Hamelin (Poches & Fils)
L’humain au cœur du collectif Humanise
Asmir Pervanic revient chez ROMEO
Commères reçoit la bourse Aile jeunesse
Levez la main pour un meilleur système d'éducation
Connaissez-vous Ilham Lmissaoui?
Station 22 se tourne vers l'Agence Sonia Gagnon
Groupe Juste pour rire sélectionne Cartier Média
Maison 1608 fait découvrir le meilleur du Saguenay–Lac-Saint-Jean
La Bijouterie LSM choisit Nellie Marketing
Brouillard est dans le feu de l'action
Dévoilement des finalistes des Grands Prix de la Relève d’Affaires