Justine Aubry

OMG ou ce qui fait la différence

par Justine Aubry, le 9 février 2022


En pleine pénurie de main-d'œuvre, les entreprises d’ici n’ont d’autre choix que d’user de créativité pour attirer (ou garder) les meilleurs talents. Salaire, conciliation famille-travail, horaire flexible, bonus, vacances, les employeurs sortent aujourd’hui le grand jeu pour recruter une jeune génération qu’on dit plus exigeants que leurs prédécesseurs. Mais comment se démarquer à travers ce courant de grande séduction professionnelle? L’équipe du groupe d'agences Omnicom Media Group (OMG) croit avoir trouvé la réponse avec sa campagne La Différence OMG.

Bien qu’il ne s’agisse pas d’un phénomène nouveau, le manque de main-d'œuvre est aujourd’hui sur toutes les lèvres et ne semble pas sur le point de se résorber. Cette situation serait entre autres attribuable à une population vieillissante et, bien sûr, à une certaine pandémie qui refuse de plier bagage. Sans surprise, les secteurs des services d’hébergement et de restauration ainsi que des soins de santé sont actuellement les plus touchés. Mais comme plusieurs autres industries au Québec, le monde de la publicité n’échappe pas à cette mutation historique de l’univers du travail. 

De nombreux employeurs tentent alors de pallier ces difficultés à trouver du personnel en misant sur leur culture d’entreprise. Mais en 2022, c’est quoi une bonne marque employeur? Au moment où de nombreux jeunes talents se font courtiser par plusieurs entreprises, comment arrive-t-on à être l'entreprise choisie?

Avec une toute nouvelle campagne de contenu mettant à l’honneur son personnel actuel, le regroupement d'agences OMG Montréal a décidé d’aller un peu plus loin dans son approche de marque employeur pour continuer d’attirer les meilleurs talents.

«Notre rythme de croissance annuel moyen de près de 20 % au cours des 5 dernières années a toujours apporté son lot de défis en termes de recrutement. S’ajoute à cela une pénurie de main-d’œuvre dans l’industrie publicitaire à laquelle nous n’échappons pas, où plus de 800 postes étaient à combler en 2021 (selon un rapport produit par l’A2C)», explique Charles-Antoine Gélineau, directeur marketing et développement des affaires chez OMG Montréal

Pour l’équipe, la campagne de recrutement, intitulée La Différence OMG, se veut toute «en transparence et en authenticité» et se différencie en faisant rayonner ceux et celles qui vivent de près l’expérience de travail offerte chez OMG:ses propres talents.

«C’est facile de dire que nous faisons les choses différemment. Nous avons donc demandé à notre équipe ce qu’elle en pensait vraiment. Parce que qui de mieux placé.e.s que nos employé.e.s pour parler de la différence OMG!», s’enthousiasme Catherine Charpentier, directrice de l’équipe, Talent & culture d’OMG Montréal

Des porte-paroles à l’interne
En effet, le personnel de l’agence publicitaire est aux premières loges de l’expérience de travail unique proposée par OMG Montréal. Catherine Charpentier explique que c’est en échangeant avec ses talents, en s'inspirant de leurs perspectives, que l’entreprise a vraiment réalisé tout ce qu’elle offrait de différent et ce qui la rendait unique dans l’industrie.

«Le contenu de notre campagne La Différence OMG est venu de nos collègues. Grâce à des groupes de discussion et à des entrevues en profondeur, nous avons sondé une trentaine de membres de notre équipe qui viennent d’autres agences ou qui sont chez nous depuis leur début. C’est au travers de ces discussions que cinq grands piliers différenciateurs sont ressortis: le facteur humain, le produit créatif, le leadership unique, le développement des gestionnaires et le développement de carrière.»

Pour le déploiement de la campagne, ces différents piliers d’importance sont présentés à travers de courtes vidéos dynamiques et colorées. Sans filtre et dans la bonne humeur, le personnel de OMG y témoigne des aspects de leur travail qui font la différence. 

«Tout le monde a été honnête et authentique, et nous a indiqué ce qui distinguait OMG de ses concurrents», résume la directrice de l’équipe Talent & Culture. 

«L’implication est grandement appréciée et permet d’avoir le pouls des employé.e.s à tous les niveaux. C’est important d’avoir une vraie discussion sur comment se passe leur quotidien et de pouvoir faire les ajustements nécessaires, en cas de besoin», ajoute Charles-Antoine Gélineau

Faire différent en se recentrant sur ses employé.e.s
Pour se démarquer avec cette campagne, OMG Montréal a voulu mettre de côté la liste d’avantages encore et toujours utilisée par la majorité des employeurs pour attirer des recrues. «Parce que les horaires flexibles, les conditions avantageuses et le respect de l’équilibre de chacun n’a plus rien de différenciateur de nos jours. Tout le monde l’annonce dans ses offres d’emploi. Il fallait aller au-delà de ces critères et présenter en profondeur l’expérience de travail offerte chez OMG Montréal», précise Charles-Antoine Gélineau

L’idée maîtresse derrière la proposition de la Différence OMG? Miser sur le bien-être et l’accompagnement pour cultiver le talent

des employé.e.s, parce que l’expertise très spécialisée qui fait le succès de l’entreprise dépend de la motivation et de l’évolution professionnelle de ses précieuses ressources. 

«Nécessairement, nous sommes une organisation centrée sur ses employé.e.s, soucieuse de leur bien-être et de leur épanouissement et croyons que c’est le prix d’entrée pour tous les employeurs de nos jours (...). Nous nous définissons aussi comme des «bâtisseurs de carrière», et nous nous engageons à donner à chacun de nos talents les outils et le meilleur environnement de travail pour les faire grandir, développer leur expertise et pour en faire des leaders vers lesquels se tournent avec confiance leurs clients et leurs collègues», explique le directeur, Marketing et développement des affaires. 

Pour OMG Montréal, l’important est de rester à l'affût des nouvelles réalités qu’apportent le recrutement de la relève. Les gestionnaires prennent aussi soin de rester à l’écoute des besoins internes afin de demeurer à l’avant-garde. L’agence veut s’assurer de pouvoir offrir de nouvelles approches par exemple, la possibilité de travailler d’un peu partout ou de pouvoir bénéficier de démarches de coaching avec mentorat et co-développement. 

Des conseils pour votre industrie?
En réponse à la question portant sur l’avenir de l’industrie publicitaire en matière de recrutement, Charles-Antoine Gélineau et Catherine Charpentier admettent que la croissance et la santé des entreprises d’ici risquent de continuer de pâtir du manque de main-d'œuvre.

Pourtant, avec une bonne dose de dynamisme, les gestionnaires croient que des solutions peuvent être mises en place pour faire rayonner des opportunités inspirantes auprès des jeunes candidat.e.s. 

«Pour pallier le phénomène, je pense que nous devons, en tant qu’industrie, contribuer à l’essor, à la visibilité et à la valorisation de nos différentes professions auprès des clientèles au niveau collégial et universitaire. Il est crucial de démontrer auprès des jeunes aux études, qu’il est possible d’avoir une carrière forte, inspirante et payante dans notre industrie, et ainsi augmenter la quantité de recrues dans nos rangs», indique Catherine Charpentier

L’ouverture à un nouveau modèle de travail – semaine de 4 jours, rémunération attrayante, travail hybride post-pandémie – pourrait aussi permettre non seulement d’attirer de jeunes talents, mais d’améliorer la rétention, un autre défi auquel font face de nombreuses entreprises. 

«Et si on ouvrait nos horizons sur l’embauche de personnes avec des profils différents? Si on faisait encore plus de place à la diversité des profils recherchés ou qu’on embauchait plus de gens à temps partiel, des étudiant.e.s, des personnes en pré-retraite, pour partager la tâche?», lance-t-elle. 

Il y a manifestement matière à réflexion si l’industrie forte, créative et reconnue qu’est celle de la publicité et des communications souhaite trouver des solutions ingénieuses aux défis RH actuels.  

Et puis, La Différence OMG, ça vous donne envie de travailler pour eux?

omg


Quand le karma des entreprises est entre les mains des employé·es

À lire maintenant

Femmes inspirantes: Camille Hamelin (Poches & Fils)
L’humain au cœur du collectif Humanise
Asmir Pervanic revient chez ROMEO
Commères reçoit la bourse Aile jeunesse
Levez la main pour un meilleur système d'éducation
Connaissez-vous Ilham Lmissaoui?
Station 22 se tourne vers l'Agence Sonia Gagnon
Groupe Juste pour rire sélectionne Cartier Média
Maison 1608 fait découvrir le meilleur du Saguenay–Lac-Saint-Jean
La Bijouterie LSM choisit Nellie Marketing
Brouillard est dans le feu de l'action
Dévoilement des finalistes des Grands Prix de la Relève d’Affaires