Mélanie Roth, les possibilités infinies du numérique

le 14 avril 2022


Mélanie Roth

Le marketing numérique n’a plus de secrets pour Mélanie Roth. Elle baigne dans le domaine depuis maintenant 20 ans en accompagnant des entreprises d’envergure dans leur transformation digitale. Le virage numérique est un point tournant pour chaque organisation, et la stratège marketing n’en laisse rien au hasard. 

Dès 2015, la grande équipe de la Banque Nationale s’est dotée d’une perle pour atteindre ses objectifs. L’institution financière souhaite accélérer son évolution numérique, c’est pourquoi elle fait appel à l’experte du domaine.

Aujourd’hui, c’est Valtech qui profite de l’expertise de Mélanie comme vice-présidente marketing et innovation. La stratège chevronnée couvre le rayonnement de l’entreprise à travers le large territoire de l’Amérique du Nord. Sa mission : allier design d’expérience et développement technologique en plus de faire rayonner le talent des experts de l’agence et raconter les succès de ses clients pour inspirer les organisations d’ici et d’ailleurs dans leur transformation numérique.  

Travailler avec cette femme inspirante, c’est une expérience professionnelle enrichissante, mais aussi une recontre humaine inattendue. Apprenez-en plus sur elle en quelques lignes!

AMQ – Parle-nous de ton parcours. Comment en es-tu venu à te tourner vers le numérique?
MÉLANIE –
 Si je remonte à mes belles années d’études supérieures, le numérique a été une infime partie de ma formation universitaire. À la fin de mon BAA au HEC en 1999, la virée technologique n’était qu’à son balbutiement. Toutefois, j’avais déjà une vision un peu différente : je voyais l’immensité des possibilités. L’attrait de la nouveauté m’a séduite – pour ne pas dire complètement conquise – dès mon entrée sur le marché du travail.

J’ai débuté ma carrière dans le secteur médiatique. Envoyer le bon message, au bon moment; c’est le rôle à large échelle du professionnel marketing pour le consommateur. Or, l’univers n’a cessé d’évoluer au cours des dernières années.

La technologie a transformé peu à peu l’industrie des médias; ce qui a rapidement ouvert mon horizon professionnel au contenu numérique et à l’écosystème digital dans son ensemble.

Cette nouvelle expérience a bien vite mis en lumière une réalité : le numérique joue un rôle capital dans l’expérience client. Le mandat du marketeur s’élargit ainsi : faire la différence dans la vie de tout un chacun par le biais des différents points de contact et, de ce fait, numériques. Ouf! Quel défi de taille… Mais c’est tellement motivant!

AMQ ­– Donne-nous un exemple d’un virage numérique dans une entreprise.
MÉLANIE –
 Mon poste occupé à la Banque Nationale touchait spécialement la stratégie marketing et l’exécution des relations «B2C», c’est-à-dire entre l’entreprise et sa clientèle. Ainsi, je travaillais en collaboration avec les différentes lignes d’affaires, dont l’équipe de financement en charge des hypothèques.

Avant d’entamer tout changement, il est primordial de comprendre l’écosystème actuel du consommateur lors de sa recherche pour un fournisseur pour son hypothèque. Nous avons commencé par identifier les attentes du consommateur et les failles du fonctionnement actuel. De la sorte, nous avons pu cerner les besoins; le numérique sous toutes ses facettes est un moyen de pallier les faiblesses de l’écosystème.

Dans ce cas-ci, une portion du virage numérique est passé autant par l’instauration d’une nouvelle interface de demande hypothécaire en ligne, que par des contenus pertinents envoyés par courriel, etc.

Tout changement, du plus minime au plus bouleversant, peut venir faire une réelle différence pour l’entreprise et les groupes qui s’y rattachent. C’est dans la jonction de toutes les fonctionnalités numériques possibles que le numérique au sens large raisonne réellement. Voici ce qu’est, selon moi, le numérique 3.0 ou la transformation numérique.

AMQ – L’expression «transformation numérique» semble très tendance, surtout avec ce que nous avons vécu dans les derniers mois. Qu’en penses-tu?
MÉLANIE – 
Chez Valtech, j’ai l’occasion de travailler avec plusieurs entreprises qui souhaitent une réelle transformation. Il y a 10 ou 15 ans, une organisation qui devenait «numérique» n’avait qu’à prendre son modèle d’affaire «physique» et le transposer en numérique. J’aime bien donner l’exemple d’une épicerie : elle a recréé ses allées, mais en ligne.

La réalité d’aujourd’hui n’est plus la même alors que les stratèges marketing poussent les modèles encore plus loin. On connait dorénavant l’importance du rôle du numérique dans l’amélioration de l’expérience client. Ainsi, de plus en plus d’efforts sont déployés pour concrétiser les innombrables possibilités que nous offrent les avancées technologiques.

Repenser les modèles permet de faciliter la vie du client. Je pense par exemple à Uber. L’entreprise offre une expérience linéaire au consommateur, de la commande au paiement. Le besoin de simplicité et d’un service clé en main est entièrement comblé et pris en charge. L’essentiel est de comprendre les souhaits, les freins et les besoins du consommateur pour l’aider grâce aux fonctionnalités connexes au numérique.

Bref, aujourd’hui, presque tout est possible! En partant du consommateur et en assemblant toutes les possibilités technologiques du numérique on arrive à créer des expériences numériques qui s’intègrent parfaitement dans la vie du consommateur. Entreprise et client, tout le monde s’en sort gagnant!

AMQ – Merci Mélanie! Tu es membre du conseil d’administration de l’AMQ. Qu’est-ce qui t’a poussé à prendre ce rôle?
MÉLANIE – En fait, j’ai tout d’abord joint l’AMQ il y a maintenant 3 ans en tant que bénévole pour le Gala Flèche d’or. J’ai eu la chance de rencontrer une équipe formidable qui m’a donné envie de m’impliquer davantage. Depuis ce temps, je fais partie du conseil d’administration, et je m’implique toujours dans le gala. 

Mon objectif en tant que membre du CA est de challenger le statu quo. Notre mission : «inspirer, partager, réseauter». C’est ce que je trouve le plus beau dans l’AMQ! Notre organisation étant en pleine mutation, j’ai envie de collaborer à repenser la façon dont on contribue à former des marketeurs plus forts et encore plus connectés entre eux.

Pour ce qui est de mon implication dans le Gala Flèche d’or, le rayonnement de notre expertise m’allume! Les talents viennent par milliers au Québec, et c’est tellement motivant de leur donner une tribune pour rayonner.


Richard Arpin et le marketing par les données en entreprise

À lire maintenant

Magazine papier: pour résister, il faut se diversifier
La connexion humaine à l’honneur au WAQ 
40 millions $ en soutien aux entreprises technologiques
Une expérience sensorielle unique signée Stimulation Déjà Vu
Francis Mailly et Camille Duval se joignent à TESLA RP
Les Mauvais Garçons signent la nouvelle identité de FLO 96.5
Le Grenier en bref passe en mode hebdomadaire
INNOCEAN Canada accueille Tyler Brown et Mylène Savoie
Sur un chantier, les dangers sont bien réels
Outfront saisit des opportunités à Calgary
Ces marques internationales qui font confiance aux agences québécoises
Les Causantes: l’agence qui stimule concrètement les opportunités de croissance