Josée Ruest, ou comment maximiser l’usage du data et de modèles automatisés

le 17 mars 2022


Josée Ruest

L’utilisation du data et des modèles automatisés pour rejoindre les clients n’a plus vraiment de secrets pour Josée Ruest. Cette diplômée de l’Université de Montréal en sociologie/publicité/marketing œuvre dans le domaine du marketing relationnel depuis plus de 15 ans. En plus de son poste de représentante principale chez Kopel où elle est responsable du développement des affaires et de comptes majeurs, elle trouve le temps de s’impliquer au sein de l’Association du marketing relationnel. En effet, depuis plusieurs années, Josée est membre du conseil d’administration à titre de vice-présidente concours et gala flèches d’or et finance.

Son cheminement professionnel l’a amenée à œuvrer chez des sociétés reconnues comme Aeroplan, VidéotronDesjardins et Bélair. Chez Kopel où elle est représentante sénior, responsable du développement des affaires et de comptes majeurs, toute cette expérience lui permet d’aider ses clients à concilier leurs besoins en marketing et à réaliser des projets de communication personnalisée.

Apprenons-en un peu plus sur sa vision, son parcours et son apport à l’industrie du marketing au cours des 15 dernières années.

AMQ – Quel est le rôle du publipostage dans l’écosystème marketing aujourd’hui?
JOSÉE – Dans le marketing d’aujourd’hui, il est impératif de s’assurer que tous les médias fonctionnent dans la même direction. Utiliser plusieurs médias en fonction de la cible à atteindre est un gage de succès en termes de communications clients.

Grâce aux nouvelles technologies, nous disposons maintenant de plusieurs façons d’entrer en contact avec les consommateurs, que ce soit en ligne ou par les méthodes traditionnelles hors ligne. En ce sens, le publipostage offre un contact personnalisé qui permet un impact direct avec le consommateur en permettant un lien entre le numérique et le monde réel. Il s’agit d’un avantage indispensable.

AMQ – Puisque la personnalisation passe par l’utilisation de données, est-ce à dire qu’elle occupe une place centrale dans le publipostage?
JOSÉE – 
Certainement! Il est devenu indispensable d’exploiter tout le potentiel de ces données afin que le client reçoive un message des plus personnalisé, en temps opportun dans sa boîte aux lettres. Pour y arriver, il faut miser sur une multitude de données : les données tirées d’analyses prédictives, de transactions, de produits consultés, de la navigation Web et des centres d’appels.

Maintenant plus que jamais, il est essentiel de transmettre le bon message à la bonne personne au bon moment. Avec le marketing automatisé (trigger), on peut créer des relations clients fondées sur la pertinence et des expériences, qui favorisent la fidélité. On utilise ces données pour créer un message personnalisé et pertinent, et se sert de l’automatisation pour envoyer ces messages rapidement et au moment le plus opportun pour le client.

AMQ – Quels sont les avantages à automatiser les processus?
JOSÉE – L’avantage de l’automatisation des processus est de permettre aux entreprises de communiquer rapidement et au moment opportun avec leurs clients ou prospecter. Plus questions d’attendre des jours avant d’envoyer une communication. Ce processus permet de réaliser plus de projets nécessitant un apport de temps minimal. L’impact et les retombées sont énormes, mais requièrent un moindre effort, tout en permettant un bon retour sur investissement. En ce sens, le positionnement de l’automatisation en période pandémique et de pénurie de main-d’œuvre est essentiel, mais également dans les domaines où la gestion de temps est souvent problématique.

AMQ – Merci pour ce partage Josée. En terminant, peux-tu nous parler de ta motivation à t’impliquer au sein de la communauté marketing du Québec en général, et de l’AMQ en particulier?
JOSÉE – Tout l’aspect de l’utilisation des données et de l’analyse en marketing et l’éthique qui doit en régir l’utilisation me fascinent. C’est une des raisons de mon implication auprès de l’AMQ depuis plusieurs années. De plus, cette implication me permet de rencontrer des gens partageant ma passion du marketing.

Mon rôle chez Kopel est d’accompagner les entreprises dans la réalisation de leur projet marketing grâce au publipostage. Je les accompagne et les conseille dans l’élaboration de leurs campagnes de marketing en développant des campagnes pertinentes et rentables pour eux. De plus, le fait d’être en relation avec Postes Canada en tant que partenaire expert me donne la possibilité d’unir mon expertise à la leur afin de développer plus de solutions adaptées à la réalité de chacun de nos clients. C’est pour moi une autre façon de contribuer à la communauté marketing du Québec.


Richard Arpin et le marketing par les données en entreprise

À lire maintenant

Magazine papier: pour résister, il faut se diversifier
La connexion humaine à l’honneur au WAQ 
40 millions $ en soutien aux entreprises technologiques
Une expérience sensorielle unique signée Stimulation Déjà Vu
Francis Mailly et Camille Duval se joignent à TESLA RP
Les Mauvais Garçons signent la nouvelle identité de FLO 96.5
Le Grenier en bref passe en mode hebdomadaire
INNOCEAN Canada accueille Tyler Brown et Mylène Savoie
Sur un chantier, les dangers sont bien réels
Outfront saisit des opportunités à Calgary
Ces marques internationales qui font confiance aux agences québécoises
Les Causantes: l’agence qui stimule concrètement les opportunités de croissance