Geneviève Morin

Offrir des expériences exceptionnelles grâce à Outgo

par Geneviève Morin, le 30 novembre 2021


Outgo

Photo : Donald Robitaille

Partenaire des petites et moyennes entreprises ainsi que des commerçants locaux, Outgo est désormais convoité par les grands joueurs corporatifs. Fondée en 2016 par Yanik Guillemette, l’entreprise — qui propose des activités, des idées cadeaux et des expériences touristiques — génère en moyenne 10M d’impressions par an, via les moteurs de recherche Google et Bing, amenant près de 300 000 clics sur les pages de leurs partenaires. À peine sortis de la période pandémique, le fondateur et son vice-président au développement des affaires, Marc-Antoine Perron, se sont entretenus avec le Grenier pour discuter des stratégies efficaces qui font rayonner l’entreprise et de la nouvelle offre Outgo corporative.

Parlez-nous un peu dOutgo ! Quel est le parcours de lentreprise ?
« Le rabais à outrance, ce n’est pas quelque chose qui perdure à long terme », nous avise d’entrée de jeu Yanik Guillemette, en parlant du marché de 2016, qu’il considérait saturé de vendeurs à rabais. « En fait, à la base, on s’est vraiment questionnés sur cette formule et on ne comprenait pas comment les commerçants qui adhéraient à des sites à rabais arrivaient à faire une marge bénéficiaire. Et de l’autre côté, on constatait que les conditions d’achat de plusieurs de ces sites à rabais consistaient la plupart du temps à piéger le consommateur en truffant l’achat avec toutes sortes de contraintes. Je me suis questionné s’il y avait une bonne façon de proposer des expériences et si c’était aussi possible de garnir une offre avec des commerçants de qualité, qu’on ne voit pas souvent à rabais. » Ce pari, Yanik Guillemette l’a bien réussi. Au cours de l’année 2020, Outgo a embauché 18 nouveaux employés afin de répondre à une demande croissante et en 2021, l’entreprise québécoise est à la recherche de développeurs afin de rapatrier à l’interne l’ensemble du développement des T.I. Mais le fondateur ne prend pas tout le mérite pour lui seul et attribue une grande part de la réussite à l’organisation derrière Outgo : « Notre croissance s’est faite et continue de se faire de bouche-à-oreille et par des moyens organiques. Si ça fonctionne aussi bien, c’est parce que nous misons sur un service à la clientèle exceptionnel et une équipe qui a du cœur. »

Vous avez une nouveauté à partager, un service corporatif offert par le Réseau Outgo inc. aux grandes entreprises du Québec. Parlez-nous de cette initiative : comment est-elle née ?
Comme ce fut le cas pour plusieurs entreprises, Outgo a été durement frappée par la pandémie, nous souligne Yanik Guillemette : « Nous sommes un site web qui représente probablement l’industrie la plus durement touchée. On a tout mis en place pour protéger le plus possible notre raison d’exister, soit les commerces du Québec. C’est là qu’on a transformé cette situation difficile en grande opportunité, notamment en lançant une campagne pour soutenir les commerçants locaux, en bonifiant des cartes cadeaux et en faisant des compromis de notre côté ».  Et puis, soudain, ce fut un appel d’un gros client, qui voulait offrir des cartes cadeaux à ses employés.es pour les remercier, qui lança Outgo vers une nouvelle initiative : « On s’est viré de bord sur un 10 cents pour répondre à cette nouvelle demande. Dans les faits, on n’offrait pas ce genre de service, mais on s’est dit qu’il fallait développer une solution qui permettrait à ce client d’envoyer des cartes-cadeaux de manière virtuelle. Ça s’inscrivait vraiment dans notre ADN d’entreprise parce que ça renforçait notre volonté d’agir en tant que courroie de transmission entre ceux et celles qui veulent offrir des expériences et ceux et celles qui veulent en profiter ou en faire profiter les autres ». En effet, offrir des cadeaux de reconnaissance par centaines, voire par milliers, n’est pas une mince affaire, nous explique le fondateur : « Afin de répondre à cette nouvelle demande, qui n’a fait que croître d’ailleurs, nous avons développé un service d’envoi de cadeaux corporatifs 100 % numérique et qui gère la commande de A à Z. Autrement dit, notre outil sert à envoyer des cartes-cadeaux par courriel de manière personnalisée, et peut se transformer en boite-cadeaux, le tout livré par courrier postal sécurisé, partout à travers le Canada. Mais ce service est utilisé autant par les grandes que par les petites entreprises, et nous avons aussi énormément de succès auprès des clubs sociaux et des associations d’employés.es ».

Comment cette initiative sinscrit-elle dans la vision stratégique de Outgo ?
Marc-Antoine Perron insiste sur l’importance du catalogue d’Outgo dans la vision stratégique de l’entreprise : « Si nous n’avions pas un catalogue intéressant, nous n’aurions jamais eu la possibilité de développer le volet corporatif. C’est en quelque sorte ce qui nous rend si populaires, en plus de notre modèle d’affaires qui fait que nous ne prenons pas de commission. Les commerçants qui adhèrent à notre site et qui offrent leurs produits ou expériences paient un montant d’adhésion annuel pour jouir d’une grande visibilité, n’en témoigne la nouvelle initiative des boites-cadeaux et des cartes-cadeaux corporatives. On approche bientôt les 500 partenaires sur la plateforme et on vise le double. Ça bouge vite et on voit bien que cet objectif est réalisable. On est conscients que les commerçants locaux viennent parce qu’ils voient ce qu’il y a d’intéressant pour eux et inversement, les clients viennent vers nous parce qu’ trouvent que l’offre est intéressante. Ça revient finalement à cette idée de courroie de transmission dont parlait Yanik plus tôt. Notre mission, c’est ça : transmettre le meilleur service aux partis impliqués ». En terminant, Yanik Guillemette nous dit que l’avenir pour Outgo, c’est de développer le marché québécois et canadien : « On a identifié des partenaires en Alberta. Moi, je vois ça comme une opportunité pour montrer le Québec au reste du Canada et vice-versa. Ça reste en développement, mais on a aussi un homologue européen qui nous a ciblés et qui aimerait développer conjointement des offres ».


Jean-Benoit Ratté à présent chez Catapulte

À lire maintenant

Jean-Benoit Ratté à présent chez Catapulte
Le Rendez-vous est lancé
Es-tu un·e H?
«Le travail doit avoir un sens»: expériences de stage de la Génération Y 
Cartier Média, un secret (pas très) bien caché
Strøm spa nordique fait le saut dans le contenu audio
PRIX NUMIX 2022: les lauréat·es dévoilé·es
Montréal est allumée pour la 11e édition de C2 Montréal
Trois talents font leur entrée chez Braque
Faites du chemin avec Desjardins Entreprises et Dans l’oeil du Dragon
Frank devient l'agence de contenu des marques Au Pain Doré et Brioche Dorée
Groupe Marcelle choisit Jungle Média