Dans l’œil de Ali Kay (Studio Kay)

le 26 octobre 2021


Ali Kay

Dans l’œil de
Ali Kay (Il), Président, Studio Kay

  • Une cause qui te tient à cœur : Redorer l’image de Montréal-Nord (le territoire où j’ai grandi)
  • Qu’apportes-tu sur une île déserte : Ma bibliothèque, mon cellulaire et une tour 5 G.
  • Si tu étais un livre, tu serais : 168 hours, you have more time than you think
  • Ton mot favori : Yalla ! (let’s go)

Richesse lors des échanges, des brainstorms et des idées qui sont partagées.
La majeure partie de mes amis sont ingénieurs, professionnels de la santé ou restaurateurs (les Libanais adorent la bouffe !).

Lorsque j’ai dévié du parcours professionnel que mes parents avaient tracé pour moi, c’était la confusion. Après avoir quitté un pays en guerre, fragile au niveau économique et offrant un futur peu prometteur pour la nouvelle génération, ils avaient tout espoir que le Canada puisse offrir de meilleure perspective à leurs 7 enfants. Ici, tout est possible et la seule limite est celle qu’on impose à soi-même.

Je me souviens encore du moment où je leur ai annoncé que je ne poursuivrai pas d’études en santé, en droit ou en génie. Ce qui m’intéresse, c’est la publicité. Moment de silence. Je ne peux pas leur en vouloir, ils n’ont jamais été exposés à ce type de métier et ce n’est pas ce qu’il y a de plus glamour. Néanmoins, j’ai eu droit à leur confiance, leur support et ils ont cru en ma vision.

Après avoir complété mon BAC dans les HEC, je me suis joint à l’agence Match Marketing Group (précédemment SVM). Durant ces 4 années, j’ai travaillé pour des clients à Montréal et Toronto comme PepsiCo, Procter & Gamble et Mars. C’est à ce moment où j’ai constaté à quel point la publicité manquait de couleur et de diversité. Toronto avait une longueur d’avance sur nous et avec des campagnes spécifiques pour la célébration du Diwali ou du Ramadan, j’avais plein espoir que cette tendance puisse continuer à évoluer et que le Québec l’adopte également. 

Sensible aux enjeux entourant la diversité, c’était important pour moi de bâtir une équipe et de m’entourer de professionnels provenant de milieu divers. Passé de deux à six employés depuis le début de la pandémie, nous provenons de 5 pays différents. Ça apporte une richesse lors des échanges, des brainstorms et des idées qui sont partagées.

C’est aussi une responsabilité pour nous de sensibiliser nos clients face à la diversité des profils d’acteurs (trices) et de modèles que nous choisissons pour nos productions publicitaires.

--


Afin que toute notre industrie se fasse davantage voir et entendre, le Grenier aux nouvelles souhaite présenter des modèles inspirants issus de la diversité culturelle, de sexe, d’identité de genre, d’âge et en situation de handicap dans sa nouvelle série « Dans l’œil de… ». Cette série vise à donner l’espace à des talents cachés de l’univers de la communication – publicité, production, côté agence et côté client, et à nous faire découvrir des personnes qui auraient lancé une initiative pour favoriser l’équité, la diversité et l’inclusion dans leur organisation. Si vous souhaitez soumettre votre portrait, ou connaissez une personne qui serait intéressée, écrivez-nous à [email protected].


Dans l’œil de Julie Desjardins (CASACOM)

À lire maintenant

Freebird de Tonic DNA se qualifie aux Oscars 2022
C’est le temps de négocier pour tout le personnel en CPE
On a tous un rôle à jouer pour les droits des enfants
Voyou signe l’identité visuelle de Mama Shrub
4ZERO1 accueille Benny Nicks
CFMOTO Canada et Forsman & Bodenfors présentent tous les types de forces
ZEN Running Club fait confiance à NATA PR
Les Lions de Cannes 2021 sur grand écran au Cinéma du Parc
En route vers la 26e édition des Jeux de la communication
Gabriel Campeau nommé Directeur à la commercialisation et stratégies chez illuxi
La légende s'écrit une gorgée à la fois
Galerie Studio mélange le monde réel et virtuel