Raphaël Martin

Hoffman: aider (et accélérer)

par Raphaël Martin, le 7 décembre 2021


Depuis 12 ans, une agence de marketing numérique ayant pignon sur rue à Montréal et Toronto aide les entreprises et leurs marques à viser de nouveaux sommets. Portrait de Hoffman (et discussion sur l’importance de la transparence) en compagnie de Dominic Gignac et Patrick Béland

Le pied sur l’accélérateur (et les mains sur le volant) : telle est cette confortable position dans laquelle toute marque souhaite se camper lors d’un processus de démarrage ou de (re)positionnement stratégique. Et ne jamais décélérer ! — même lorsque vient le temps de remettre les clefs de son image de marque entre d’autres mains expertes. Un principe (vieux comme le monde) nommé confiance. « Gagner celle de nos partenaires : c’est le secret derrière chacune de nos réalisations, affirme Dominic Gignac, Président et associé chez Hoffman. Quand une entreprise met entre tes mains la destinée de sa marque, tu dois agir comme si tu manœuvrais ta propre business. C’est notre façon de faire chez Hoffman : nous sommes des entrepreneurs qui faisons croître notre entreprise en accélérant la croissance des autres. Nous voyons nos clients comme des partenaires d’affaires et faisons de l’atteinte de leurs objectifs notre propre méthodologie de performance. C’est la façon de faire Hoffman. »

Confiance
Et la confiance, comment la gagne-t-on ? « Always deliver, me répond du tac au tac et sourire en coin Patrick Béland, VP création et design chez Hoffman. Ce sont deux mots qu’on entend souvent de la part de nos clients et qu’on se plaît à se répéter entre nous. Quand tu viens chez Hoffman, peu importent tes enjeux, peu importent tes objectifs, tu trouves une équipe qui finira invariablement par trouver les bonnes solutions. Always deliver. Et c’est pour ça, entre autres, que les clients reviennent et que nous bâtissons des relations à long terme avec eux. Parce qu’on s’investit et qu’on met le paquet. Nous ne sommes pas des faiseurs de one hit wonder, si je puis dire. Nous avons plutôt tout à gagner à nous investir entièrement dans la compréhension de l’entreprise et de l’ADN de nos clients pour tirer le meilleur de chaque collaboration. On se met à la place de l’autre. On devient son entreprise, en quelque sorte. C’est la seule façon pour nous de proposer des actions et des tactiques viables. Et ça nos partenaires clients le sentent. Ils reviennent et nous bâtissons ensemble quelque chose de beau sur du long terme. »

Se passionner
Des relations à long terme qui s’échafaudent sur la confiance et… la transparence. « La transparence est une chose que nous exigeons tant de nous-mêmes que de nos partenaires clients, poursuit Dominic Gignac. C’est exigeant, être transparent, et ça peut parfois être tough, mais c’est ô combien nécessaire dans une relation d’affaires. On ne vient pas à nous pour se faire dire qu’on est parfait : on vient nous voir pour se faire challenger, pour atteindre des objectifs et de nouveaux sommets. Et nous sommes transparents dès le début : si nous ne croyons pas être en mesure d’avoir un impact concret sur ta business, ça ne marchera pas. On veut être un vecteur de changement et d’amélioration pour ta marque et ton entreprise ; en fait, je dirais même qu’on se passionne pour chacune des business avec lesquelles on travaille. Si tu n’arrives pas à te passionner pour chacun de tes clients, pour chacun de leurs enjeux, change de job. Tu dois vouloir donner le meilleur de toi-même pour aider. C’est, et de loin, la plus grande et la meilleure satisfaction que tu puisses obtenir. »

Bienvenue aux talents
La quinzaine d’employés qui œuvrent chez Hoffman a l’habitude de participer à la création de campagnes grand public. « La santé, l’éducation, l'alimentation : on est là-dedans ! poursuit Patrick Béland. Depuis plusieurs années, on s’est fait une belle niche dans les causes nobles. On vient d’ailleurs de terminer la production d’une autre belle campagne : Brise l’illusion, pour le RSEQ (Le Réseau du Sport Étudiant du Québec) et CQTS (Conseil québécois sur le tabac et la santé). Cela dit, nous avons toujours été ouverts à tous les types de défis qui pourraient nous permettre de mettre nos expertises en stratégie, en design ou en technologies au service d’une marque qui a de l’ambition. Et je profite de la tribune pour inviter celles et ceux tentés par l’aventure Hoffman à se manifester : que ce soit pour nous parler de vos projets, de vos défis ; ou encore pour faire partie d’une belle famille de création, manifestez-vous ! Nous sommes à la recherche de talents pour nous aider nous aussi à continuer de grandir. Je le dis en toute sincérité : on a du fun, beaucoup de fun à travailler ensemble. Et nos clients en ont aussi à travailler avec nous. Et nous, ce qu’on adore par-dessus tout, c’est aider. C’est ça le plus important, aider. » 

Hoffman
Photo : byhoffman.com


Fatigue: c’est la faute de Zoom !

À lire maintenant

Femmes inspirantes: Camille Hamelin (Poches & Fils)
L’humain au cœur du collectif Humanise
Asmir Pervanic revient chez ROMEO
Commères reçoit la bourse Aile jeunesse
Levez la main pour un meilleur système d'éducation
Connaissez-vous Ilham Lmissaoui?
Station 22 se tourne vers l'Agence Sonia Gagnon
Groupe Juste pour rire sélectionne Cartier Média
Maison 1608 fait découvrir le meilleur du Saguenay–Lac-Saint-Jean
La Bijouterie LSM choisit Nellie Marketing
Brouillard est dans le feu de l'action
Dévoilement des finalistes des Grands Prix de la Relève d’Affaires