Devenir fier bâtisseur d'espoir avec la Fondation Douglas

le 18 octobre 2021


À l’occasion de la Journée mondiale de la santé mentale, la Fondation Douglas lance un mouvement de solidarité et d’engagement face aux enjeux de santé mentale ; le mouvement Bâtissons l’espoir 2021. Avec pour objectif de rappeler la grande importance de la recherche dans ce domaine, les Québécoises et Québécois sont invités à briser le silence, à parler de santé mentale et à contribuer vigoureusement à la recherche, que ce soit par don ou via le simple partage de messages sur les réseaux sociaux.  

«Notre mission, avec le mouvement Bâtissons l’espoir, c’est de se donner les moyens d’améliorer la santé mentale de tous, aujourd’hui et demain, grâce à la recherche. Nous ne connaissons pas encore l’étendue des impacts de la pandémie sur la santé mentale des Québécoises et Québécois, mais une chose est sure, on était déjà en crise bien avant mars 2020», a souligné Laura Fish, directrice de la Fondation Douglas.

La Fondation Douglas rappelle quun Canadien sur trois souffrira d’une maladie mentale au cours de sa vie et que chaque année, ce sont 4 000 personnes qui décèdent par suicide. Chez les 15 à 34 ans, il s’agit de la deuxième cause de mortalité.

Bâtir l’espoir un bloc à la fois
Du 4 au 29 octobre 2021, des blocs d’espoir géants feront leur apparition un peu partout à Montréal et piqueront certainement la curiosité des citoyens.   

«Ce concept, on le trouvait original, mais c’est toute la symbolique derrière qui est importante ! On souhaitait surtout rappeler qu’à l’instar d’un bâtiment, la recherche en santé se fait un bloc à la fois, mais qu’elle nécessite l’effort de tous», ajoute Laura Fish.

Le mouvement Bâtissons l’espoir 2021 s’articulera non seulement autour d’une campagne d’envergure sur les réseaux sociaux, en partenariat avec Pomerleau, mais elle sera aussi supportée par une tournée média des porte-paroles. La directrice de la Fondation DouglasLaura Fish, mais aussi l’humoriste bien connu du grand public, François Massicotte, donneront une série d’entrevue sur le sujet.

«Parler autant que possible de santé mentale, la démystifier, briser les tabous et rappeler la grande importance de la recherche dans ce domaine, c’est un pas de plus en avant», explique François Massicotte.

La campagne en bref :

  • Les blocs d’espoir géants seront placés à divers endroits à Montréal du 4 au 29 octobre.
  • Le match des Alouettes de Montréal, prévu le 11 octobre 2021, sera dédié à la recherche en santé mentale au Douglas.
  • L’ensemble des magasins Couche Tard du Québec participeront également à cet effort commun en offrant, du 12 au 18 octobre, la possibilité à leurs clients de faire un don à la caisse pour la fondation.
  • Pomerleau offrira un don d’1$ à la Fondation Douglas pour chaque partage de la vidéo de campagne entre le 11 et le 24 octobre (jusqu’à un montant maximal de 25 000 $).
  • Des publicités seront diffusées sur les médias sociaux du 11 au 24 octobre.
  • De l’affichage sauvage aura lieu du 12 au 24 octobre.


avenir 1
avenir 2
avenir 3

Crédits:
Annonceur : La Fondation Douglas, Benoit Robillard, Laura Fish, Michel Jean, Niky Brodeur
Porte-parole : François Massicotte
Marketing : FLAIR Stratégie, David Gravel, Myriam Tardif, Mengjin Li, Marie Boukobza
Réalisation : This is HEARD, Maxime Charron
Relations publiques : TESLA RP, Geneviève Fontaine, Wissal El Alaoui


Freebird de Tonic DNA se qualifie aux Oscars 2022

À lire maintenant

Freebird de Tonic DNA se qualifie aux Oscars 2022
C’est le temps de négocier pour tout le personnel en CPE
On a tous un rôle à jouer pour les droits des enfants
Voyou signe l’identité visuelle de Mama Shrub
4ZERO1 accueille Benny Nicks
CFMOTO Canada et Forsman & Bodenfors présentent tous les types de forces
ZEN Running Club fait confiance à NATA PR
Les Lions de Cannes 2021 sur grand écran au Cinéma du Parc
En route vers la 26e édition des Jeux de la communication
Gabriel Campeau nommé Directeur à la commercialisation et stratégies chez illuxi
La légende s'écrit une gorgée à la fois
Galerie Studio mélange le monde réel et virtuel