Justine Aubry

Adviso: la firme libre et impliquée

par Justine Aubry, le 5 octobre 2021


Dans la foulée de la nomination d’Élizabeth Henry au poste de cheffe de la direction d’Adviso, l’entreprise lance un programme de relève entrepreneuriale pour ses employés. Sa mission ? Fidéliser et engager les gestionnaires de demain alors qu’Adviso, forte de son indépendance, entame un plan d’évolution rempli de nouvelles opportunités. Discussion avec une entrepreneure chevronnée qui voit grand.

Fondée il y a 20 ans, la firme québécoise spécialisée en stratégie numérique Adviso a, en quelque sorte, résisté à l’appel de la grandeur. Après toutes ses années en affaires et un développement toujours plus important, elle est demeurée indépendante. Bien que l’achat de l’entreprise par un grand groupe n’est pas prévu à son calendrier, Adviso n’en demeure pas moins très ambitieuse.

« On est très contents de cette décision parce qu’on a des valeurs très précises véhiculées au quotidien. C’est ce qui nous démarque des autres. Il y a souvent un risque de perdre ces valeurs-là quand tu es achetée par un grand groupe. Le gros avantage est qu’on peut prendre des décisions en corrélation avec notre vision et qu’on peut garder notre liberté d’action », explique Élizabeth Henry, nouvelle cheffe de la direction, poste auparavant occupé par Simon Lamarche, actionnaire et cofondateur d’Adviso.

Compétence, équipe, transparence, audace et plaisir sont ces valeurs qui font l’unicité de la firme selon la gestionnaire, anciennement directrice générale et membre du comité de gestion depuis 5 ans. Miser sur une équipe expérimentée et dynamique permet aussi à l’entreprise d’user d’une grande polyvalence, une importante valeur ajoutée à son indépendance, croit Élizabeth Henry. « Si nos clients ont des besoins spécifiques, on peut se revirer de bord rapidement, développer de nouveaux produits et les lancer avec notre équipe. Quand on fait partie d’un grand groupe, c’est beaucoup plus difficile et plus lourd. »

Forte de plus de 20 ans d’expertise en marketing numérique et relationnel, Élizabeth Henry pilotera la nouvelle phase d’évolution d’Adviso, accompagnée de nouveaux membres parmi le comité de gestion, notamment des experts en finances et en ressources humaines. Jean-François Renaud, cofondateur, président et actionnaire, veillera à l’expansion et au rayonnement de la firme, au côté de cette dernière.

Miser sur le marché d’ici
Adviso, qui a pour objectif à travers cette nouvelle structure de garder ses intérêts au Québec, mise sur une expérience client irréprochable et se fait un devoir de soutenir activement l’économie locale. « On a une grande fierté d’être indépendants et d’être autonomes dans nos décisions. Ça nous permet d’investir dans le marché local et de comprendre les besoins des clients d’ici. En connaissant notre marché, et les consommateurs québécois, on peut vraiment adapter notre offre », explique Élizabeth Henry.

Bien que la firme vise le développement de marchés hors Québec pour ses clients-partenaires, elle souhaite demeurer une entreprise québécoise qui fait rayonner les talents et les PME d’ici. Ce « grand rêve d’entrepreneur » que chérissait Simon Lamarche sera maintenant entre les mains de la gestionnaire au leadership contagieux. « Oui, on tient à notre indépendance, mais on veut aussi développer de nouveaux marchés pour faire rayonner nos clients à l’étranger », ajoute la nouvelle cheffe de la direction.

Qui dit grand groupe dit souvent allégeance et favoritisme, une pratique qu’Adviso n’a pas à adopter, car elle demeure maître de ses propres actions. « Quand on parle de médias numériques avec nos clients, [notre indépendance] nous permet de ne pas avoir de parti pris. Les grandes entreprises ont souvent des contrats avec de grands médias, et certains placements sont obligatoires. Nous, on ne possède pas de groupes médias, donc on peut vraiment demeurer transparents avec les clients et nos stratégies ne sont pas là pour nourrir un grand groupe ou pour uniquement générer des résultats. »

La relève : des entreprenants et des entrepreneurs
Dans un contexte pandémique de pénurie de main-d’œuvre, Adviso protège énergiquement son atout le plus important : des employés travaillants — mais aussi exigeants — qui détiennent une expertise souvent très pointue. « Nos jeunes employés veulent de plus en plus évoluer rapidement, ils sont extrêmement intelligents, savants et ambitieux et on doit leur donner quelque chose en retour. On a des plans de développement professionnel sur lesquels on travaille avec nos employés. Mais à un moment donné, les échelons que les employés peuvent atteindre stagnent et le programme arrive à sa fin », constate Élizabeth Henry.

Alors comment les garder en poste quand ces derniers se font courtiser de tous bords, tous côtés ? Grâce au programme de relève interne mis en place par la firme, dont le coup d’envoi a été marqué par la récente nomination d’Élizabeth Henry. L’initiative à laquelle seront invités à participer plusieurs employés au cours des prochaines années permet aux travailleurs de la relève en poste de devenir actionnaires de l’entreprise. Les candidats pressentis devront notamment être d’énergiques défenseurs des valeurs d’Adviso, en plus de démontrer qu’ils sont capables de prendre une petite portion de gestion de risque.

« Pour la rétention, c’est un très bon outil. Nos employés sont des gens entreprenants et entrepreneurs, qui veulent faire bouger les choses. Le programme est mis sur pied pour faciliter l’intégration. C’est un programme win win qui leur permet de vraiment s’impliquer dans l’entreprise, de travailler fort, sans que ça se fasse au détriment de leur vie personnelle », explique la gestionnaire.

Les employés d’Adviso sont d’une grande valeur, et la firme l’a bien compris. Mais elle n’est pas la seule. Plusieurs employeurs séduisent actuellement les jeunes professionnels les plus expérimentés à coup de salaire alléchant, de bonus et de conditions de travail optimales.

« Je les rencontre, je sonde leurs besoins au niveau du télétravail, de la conciliation travail-famille, par exemple. Les gens qu’on a chez nous sont des professionnels qui ont des compétences très précises. C’est du boulot d’avoir des actionnaires et de les intégrer, donc on doit bien structurer le programme pour obtenir une rétention sur des expertises qui sont très poussées », précise l’entrepreneure.

Une évolution qui profitera à tous
Élizabeth Henry explique qu’elle préfère le mot « évolution » à celui de croissance. Évolution, parce que la firme s’assure de sans cesse s’améliorer, de se perfectionner et de progresser au rythme de l’air du temps, auprès de ses employés comme de ses clients. « On est en numérique, dans les données, mais on veut étendre cette expertise-là à d’autres produits. On a beaucoup travaillé en performance et acquisition, mais on veut miser aussi sur le volet notoriété de marque et beaucoup sur l’expérience consommateur. Notre plan de développement sur 5 ans fera aussi évoluer notre offre avec nos grands clients, selon leurs besoins. »

Les très précieux employés de la firme profiteront également de l’atteinte de ces nouveaux objectifs d’affaires, eux qui « travaillent très fort », selon la gestionnaire, visiblement fière de son équipe. « La croissance va profiter aux employés. Je vais la redistribuer dans leurs avantages. L’équipe de direction veut travailler beaucoup sur la rétention, la loyauté et on va lancer des produits et des services dans ce sens. C’est ce que vous allez voir dans les prochaines années », conclut l’entrepreneure. Avec ce programme bien garni, Adviso a assurément de quoi s’occuper dans les prochains temps! 

Adviso 2

Adviso


Perte d'un client important: comment réagir?

À lire maintenant

Le Devoir fait briller ses journalistes avec la marque Somme Toute - Le Devoir
Rinaldi-Maestro remporte cinq prix aux MarCom Awards 2021
Voyou signe l’identité visuelle de Mama Shrub
Neo devient partenaire de l’Hôtel et Résidences Privées Four Seasons Montréal
Mondou inaugure son 76e magasin avec une offensive signée Publicité Sauvage
Le Groupe Information Travail change le monde une connexion à la fois
Un nouveau site transactionnel signé Tink pour le Centre du Rasoir
Quand on achète ici, c’est le Québec qui y gagne!
TELUS encourage à donner au suivant
Être un jeune en 2022, ça veut dire quoi?
Mémoire liquide crée l'identité visuelle et le générique de Hidden Assets
Epica Awards 2021: Cossette, Rethink, lg2, FCB et Havas en présélection