Raphaël Martin

Carl Social Club Responsable

par Raphaël Martin, le 10 novembre 2021


Une agence ayant pignon sur rue dans le Mile-Ex spécialisée dans la production de contenu pour les médias sociaux et le numérique ainsi que l’élaboration et les gestions des campagnes de marketing d’influence utilise son expertise en stratégies comme vecteur de diversité. Portrait de Carl Social Club (et discussion sur la notion de responsabilité) en compagnie de Johann Smith.

Avertissement : métaphore faunique. Pour d’aucuns, la vie sauvage des marques sur les réseaux sociaux peut s’avérer aussi fascinante qu’un excellent documentaire animalier de la BBC : un habile mélange de suspense, d’attaques agiles de troll/prédateurs ou de sauvetages de proies en mode survie. Mais un récit qui peut aussi être ponctué de moments tendres dans lesquels la marque se développe dans un terrier fertile aux échanges, à l’humour ainsi qu’à son implantation dans une communauté forte. Si les déploiements de marques sur les médias numériques comportent leur lot d’histoires, leur exploitation, elle, fait systématiquement face à la dualité de devoir à la fois être empreinte d’audace et de d’agilité. « Et d’authenticité, surtout !, tranche d’emblée Johann Smith, président et fondateur de l’agence Carl Social Club. Nous produisons de la publicité, du contenu de marque : il faut bien évidemment divertir notre audience, et ce, même dans la gestion de leurs médias sociaux ; mais toujours nous faut-il être authentique dans l’approche, toujours faut-il être organique dans le lien qui nous unit aux valeurs de la marque. C’est la clef. »

Le bon fit
Difficile d’être authentique dans une approche publicitaire ? « Tout se joue avant même de démarrer le processus créatif, poursuit Johann Smith. C’est tellement plus facile pour une agence d’avoir à défendre une marque dont nous respectons les valeurs et l’ADN. Bien sûr, nous sommes dans un processus de vente : notre but est de donner une belle perception de nos marques à ses audiences ; mais nous avons aussi à défendre ses choix et sa vision. Pour répondre à votre question, donc, lorsqu’un bon fit a préalablement été détecté entre la marque et l’agence, il devient facile d’être authentique. Lorsqu’une marque est ouverte à des valeurs comme la diversité, l’ouverture, l’inclusion, l’écologie, la bienveillance et l’audace, elle sait qu’elle aura un partenaire de choix avec la belle gang du Carl Social Club. Nous sommes une agence où tout est axé sur le côté humain, sur la collaboration entre les individus. Où nos différences et nos backgrounds font la force de qui nous sommes en tant qu’entreprise. »

B corp
Une entreprise dont les actions sont à la hauteur des aspirations. « Nous sommes actuellement en plein processus de certification B Corp, poursuit Johann Smith. Pas parce que c’est prestigieux (même si beaucoup de fierté accompagne cette mention), tout simplement parce que nous y croyons et que les valeurs de cette attestation sont les mêmes que les nôtres. L’idée nous est venue alors que nous travaillions sur le mandat d’un de nos clients, Danone Canada, qui est lui aussi certifié. C’est un défi que nous avons pris très au sérieux, avec les efforts et le temps que cela demande. L’année prochaine sera notre huitième année d’existence, et j’adore me rappeler à quel point nous avons eu une croissance aussi saine que réaliste. L’agence Carl (le Social Club est apparu il y a deux ans dans notre appellation) possède depuis ses débuts ses aspirations plus humaines que monétaires. Nous sommes aujourd’hui 24 employés tissés serrés pour servir nos clients : nous continuerons de croître au cours des prochaines années, tranquillement, pour desservir le territoire canadien, mais toujours en restant proches des valeurs qui nous animent. Toujours en œuvrant responsablement. »

Être responsable
Responsablement ? « Les producteurs de contenus de marque et les gestionnaires de comptes comme nous ont une réelle responsabilité envers les gens exposés aux messages desdites marques, ajoute Johann Smith. Lorsque nous avons le loisir de monitorer les réseaux sociaux des marques pour lesquelles nous avons nous-mêmes créé le contenu publicitaire, nous voyons instantanément la réaction des audiences. Et c’est remarquable. Lorsque l’audience est en phase avec la stratégie déployée, ils deviennent des ambassadeurs engagés. Ça, on le voit en temps réel, et c’est extrêmement satisfaisant. Surtout lorsque nous nous démenons comme nous faisons depuis des années pour mettre en lumière la diversité sous toutes ses formes à travers nos contenus. La production de contenus pour les médias sociaux et numériques, c’est beaucoup plus que d’être à la remorque de tendances lourdes : c’est d’abord devenir un vecteur de valeurs auxquelles nous croyons. Des valeurs responsables qui peuvent à la fois intéresser nos audiences… et faire grandir les individus qui forment ces communautés. »  

Carl Social Club


Fatigue: c’est la faute de Zoom !

À lire maintenant

Jean-Benoit Ratté à présent chez Catapulte
Le Rendez-vous est lancé
Es-tu un·e H?
«Le travail doit avoir un sens»: expériences de stage de la Génération Y 
Cartier Média, un secret (pas très) bien caché
Strøm spa nordique fait le saut dans le contenu audio
PRIX NUMIX 2022: les lauréat·es dévoilé·es
Montréal est allumée pour la 11e édition de C2 Montréal
Trois talents font leur entrée chez Braque
Faites du chemin avec Desjardins Entreprises et Dans l’oeil du Dragon
Frank devient l'agence de contenu des marques Au Pain Doré et Brioche Dorée
Groupe Marcelle choisit Jungle Média