Geneviève Morin

Créer des marques connectées avec TAXI

par Geneviève Morin, le 23 septembre 2021


Il nous est tous arrivés.es de chercher « taxi » sur notre moteur de recherche dans l’espoir d’être reconduit quelque part (chez soi, la plupart du temps du moins, on vous le souhaite). Or, si vous cherchez le TAXIRafik Belmesk y est vice-président et à la tête de la stratégie, vous tomberez sur une agence qui place l’humain au centre de toutes ses pratiques fondamentales. Cap sur cette agence de stratégie, de créativité et d’expériences.

TAXI 1

Photo : Donald Robitaille

Fondée à Montréal en 1992, TAXI a, depuis sa création, beaucoup changé. Parlez-nous un peu de cette évolution et de la croissance de lagence.

Rafik Belmesk : Oui, l’agence a beaucoup changé, mais il est important de mentionner que les valeurs de l’entreprise sont toujours demeurées les mêmes. En 30 ans de service, il y a énormément de choses qui ont bougé. Mais nous sommes fiers de dire qu’à l’époque, TAXI était la première agence au pays à intégrer la publicité et le design sous un même toit. Cette idée de toujours repenser les modèles de l’industrie en combinant les expertises fait partie intégrale de notre ADN. Tout comme limiter le nombre de gens présents aux rencontres (le nombre de gens présents ne dépasse jamais le nombre de passagers dans un TAXI) dans le but de donner plus d’indépendance à nos équipes et d’assurer que tout le monde participe pleinement au boulot.

TAXI, ce nest pas seulement une agence, ce sont des agences? Pouvez-vous nous expliquer les branches associées à TAXI?

Rafik Belmesk : Notre structure a beaucoup changé dans les trois dernières années. La pandémie a clairement accéléré quelques changements, mais nous étions davantage motivés à revoir notre modèle pour mieux répondre aux besoins des clients et aux changements de notre société. Nous sommes obsédés par l’idée de livrer des solutions optimales pour chacun de nos mandats, alors nous n’hésitons pas à décentraliser nos services et à les restructurer en unités spécialisées qui répondent mieux à des demandes plus spécifiques. TheoType1, Signal et Clutch constituent nos groupes spécialisés : Theo est l’unité d’affaires créée pour les trois marques de Rogers (Rogers, Fido et Chatr) et regroupe la création, le média et l’expérience client sous un même toit ; Type1 est une équipe intégrée et dédiée à Volkswagen ; Signal est notre pratique de design stratégique qui travaille avec des marques comme Dialogue, Inpixon, Open Farm, Taplytics et Ingenuity ; Clutch rassemble de petites équipes agiles, bâties sur mesure pour simplifier le processus de production de contenu. Cette méthode structurale pluridisciplinaire a fait ses preuves et est utilisée à travers notre portefeuille de clients : de Couche-Tard à Canada Life, de Audi à Intel, allant jusqu’aux OBNL comme Amnistie Internationale, Covenant House et WWF.

Parlez-nous un peu plus de votre philosophie dentreprise et de vos équipes.

Rafik Belmesk : Pour nous, l’expertise prime sur la géographie. Nous sommes une soixantaine d’employés.es au bureau de Montréal, mais nous faisons souvent appel à des talents d’ailleurs. À ce propos, notre équipe de leadership nationale est partagée de manière égale entre Montréal et Toronto et est constituée d’Emma Toth, de Kelsey Horne, d’Alexis Bronstorph et de moi-même. D’ailleurs, nous avons également développé une expertise pour exporter les marques québécoises au-delà de nos frontières, que ce soit au Canada ou à l’international. Notre récente collaboration avec le groupe Couche-Tard, une grande marque d’ici, est l’exemple parfait de notre volonté d’engagement et de rayonnement des marques dans le monde. Nous les accompagnons dans leur croissance au Canada, mais aussi à l’international (USA et Europe).

Parmi toutes vos nouvelles structures, Le Grenier a remarqué TAXI Noir (Black TAXI). Parlez-nous de cette nouvelle branche.

Rafik Belmesk : Il y a un peu plus d’un an, Stephanie Small a fondé Black TAXI. C’est définitivement l’initiative récente dont nous sommes le plus fier. La mission était d’attirer, d’embaucher et de retenir du personnel issu de la communauté noire. Steph a conçu le programme, s’est assurée d’obtenir l’aval de Rob Guenette, notre CEO, et a œuvré de façon proactive avec les ressources humaines afin de mieux rejoindre, mieux embaucher et d’améliorer les descriptions de postes. Steph et l’équipe de Black TAXI ont rapidement créé des partenariats clés avec des organismes de la communauté noire et ont établi un solide programme de stages. Les résultats atteints au cours de l’année sont tout simplement renversants. Nous avons reçu plus de 250 candidatures, avons engagé 10 stagiaires issus de deux cohortes et nous en avons embauché 5 dans des postes permanents au sein de TAXI et de WPP. Le second cycle de stages est toujours en cours et nous avons bon espoir de voir plus de stagiaires intégrer des postes permanents au sein de notre industrie.

L’initiative a vraiment le vent dans les voiles. D’ailleurs, Stephanie a récemment été promue à la tête de cette nouvelle division appelée Black TAXI/Transformation et elle travaille déjà avec quelques clients basés au Canada et aux États-Unis.Sur une note plus personnelle, en tant que personne BIPOC, ça me rend très fier de voir que l’entreprise est prête à faire des investissements concrets pour pallier le manque de diversité dans l’industrie.

En terminant, comment entrevoyez-vous le futur ? Est-ce une question difficile à répondre?

Rafik Belmesk :
C’est sûr ! Ce n’est jamais évident de prédire l’avenir, surtout lorsqu’on considère tous les changements que nous avons vécus au cours des dernières années — particulièrement dans les sphères sociétales, privées, mais aussi technologiques et médiatiques. Comme nos mandats, nos façons de travailler et nos talents sont différents de ce qu’ils étaient il y a cinq ans, je suis convaincu que ça va continuer de changer. Notre groupe va continuer à s’adapter au marché et aux besoins de nos talents et de nos clients. TAXI aura 30 ans l’an prochain et nous n’en sommes pas à nos premiers changements alors… l’avenir ne nous fait pas peur, au contraire ! C’est le désir d’aller de l’avant qui nous motive à nous surpasser.

Pour contacter l’agence :  c’est par ici

TAXI 2

Photo : Donald Robitaille


Est-ce qu’on a votre attention?

À lire maintenant

Est-ce qu’on a votre attention?
La nouvelle firme de lobbyisme Sherpa accompagne les organisations
La Monnaie royale canadienne s’inspire du passé pour graver l’avenir avec McCann
Bijouteries Lavigueur confie sa stratégie marketing à Agence Mobux
L’agence Oasis récompensée aux Grands Prix du Design
La Presse accueille Geneviève Roy au poste de directrice principale, Ventes
Quatre nouveaux membres élus sur le C.A. de la SO/COM
Personnalité de la semaine: Élizabeth Henry (Adviso)
L'ODNQ se refait une beauté
Plusieurs raisons de faire confiance à Uber
Code QR: le héros du sans contact 
Joyoung choisit Studio Kay