Jessica Poirier-Roy

lg2 et Kabane: l’impact de la différence Québec vs Montréal

par Jessica Poirier-Roy, le 29 juillet 2021


Les agences créatives lg2 et Kabane sont toutes les deux situées à Québec et à Montréal. L’instauration de bureaux dans ces deux villes québécoises permet d’élargir leurs horizons et d’agrandir leur offre de service. Malgré ces avantages, les agences sont-elles capables de conserver leur identité face à la différence d’emplacement ? lg2 et Kabane à Québec sont-ils pareils que lg2 et Kabane à Montréal ? Entretient avec Luc Du Sault, vice-président création à lg2 et Simon Litalien, président de Kabane, pour répondre à ces questions.

Une différence de taille
Tout d’abord, Luc Du Sault affirme que la taille des bureaux constitue la différence la plus importante chez lg2 : « lg2 à Montréal compte plus de 250 personnes, alors qu’on est environ 50 à Québec ». Cette situation apporte un changement au niveau de la gestion de l’agence : « un plus grand bureau doit être davantage organisé, alors qu’un plus petit bureau nécessite moins de procédures, car l’information y voyage plus vite » explique monsieur Du Sault. Bien que l’équipe d’lg2 soit plus petite à Québec, cela lui donne l’avantage d’être interchangeable : « À Québec, on peut se permettre de ne pas faire travailler le même directeur artistique avec le même concepteur-rédacteur, ce qu’on ne peut pas faire à Montréal », explique Luc. Du côté de Kabane, l’agence doit elle aussi faire face à une différence de taille entre ses 35 employés à Québec et son équipe de 15 personnes à Montréal. Par contre, cette situation ne crée aucun changement au sein de l’agence : « Chez Kabane, on a le même processus et le même fonctionnement pour assurer la même expérience à nos employés ainsi qu’à nos clients », explique Simon Litalien. Bref, bien que le style de gestion varie selon les bureaux de lg2, Kabane reste constant, peu importe la grosseur de son équipe.

Même agence même ambiance
Malgré les différences de tailles, lg2 a pour but que l’ambiance de travail reste la même : « Chez lg2, on vise la qualité de vie pour les gens, puisque notre but ultime est d’avoir les meilleurs talents, les plus heureux, pour avoir le meilleur produit possible », affirme monsieur Du Sault. De son côté, Simon Litalien affirme avec certitude que l’atmosphère reste la même chez Kabane. Cette constance serait due à la composition de l’équipe : « on recherche les mêmes types de personnalités et les mêmes caractéristiques, ce qui résulte en une ambiance semblable entre Québec et Montréal ». Bref, l’ambiance des deux agences reste la même grâce à leur culture d’entreprise.

Des clients selon le marché
Montréal et Québec ont un marché de clients différent, ce qui emmène des grosseurs de comptes publicitaires variés, autant chez lg2 que Kabane : « À Québec, on a plus de comptes gouvernementaux et de clients privés » explique monsieur Du Sault. Cela serait dû au fait que Québec soit la capitale nationale : « C’est à Québec que les décisions gouvernementales se font. C’est donc normal que ça soit une place où des ministères doivent s’annoncer », précise Luc Du Sault. Au contraire, c’est à Montréal que les plus gros clients se trouvent pour Kabane : « La ville et le marché sont plus gros. On y a beaucoup plus de pigistes et on a plusieurs employés à temps plein sur le même client à Montréal », explique Simon Litalien.

Briser les frontières
Malgré toutes ces différences, lg2 partage les mêmes croyances, valeurs et vision, peu importe l’emplacement : « Par nature du marché et par composition des talents en place, lg2 prend une couleur spécifique », affirme Luc Du Sault. Kabane, pour sa part, considère la stabilité entre les deux bureaux comme primordiale : « Il est facile d’avoir deux agences complètement différentes à cause de l’environnement, mais Kabane souhaite créer la même expérience dans les deux villes », explique Simon Litalien. Malgré la distance, les deux agences tentent de briser les frontières. Pour se faire, lg2 à Québec engage des talents de Montréal : « Avec les écrans, c’est dur de mettre des limites et ça enrichit notre offre », explique Luc Du Sault. De plus, il serait possible qu'lg2 à Montréal engage des gens de Québec à son tour, ou même d’ailleurs au Québec dans un futur proche. Chez Kabane, des talents de Kabane à Québec collaborent avec des talents de Kabane à Montréal sur des projets, ce qui est leur façon de briser les frontières : « L’intérêt forme les équipes et non l’emplacement », affirme Simon Litalien. On peut donc dire que l’emplacement n’empêche pas lg2 et Kabane de relever des défis, et ce, tout en restant fidèle à leur vision.


Top 10 des campagnes du mois de mai

À lire maintenant

Peintures MF continue son aventure chez Illumi en tant que présentateur officiel
Créer des marques connectées avec TAXI
Le service de chasse de tête Grenier recrutement roule à plein régime
Cyril Pfeffer et Meghann Dutilloy rejoignent Hula Hoop Montréal
Libéo fait l’acquisition partielle de Rum&Code
Camden accueille neuf nouveaux talents
La radio traditionnelle est-elle en voie de disparition?
Ne sous-estimez pas les nano-influenceurs
Character Pérez se joint à l'agence Anna Goodson
Sylvie Charette nommée Vice-présidente Marketing et Stratégie chez Tourisme Montréal
Le Théâtre ESPACE GO modernise son identité visuelle
Cook it devient un partenaire officiel de la 15e édition d’Occupation Double