Les enfants ne sont jamais seuls en ligne

le 15 juillet 2021


L’exploitation sexuelle des enfants en ligne est un crime odieux et horrible qui a souvent pour les victimes des conséquences dévastatrices et de longues durées. Le gouvernement du Canada est déterminé à protéger les enfants contre toute forme d’exploitation sexuelle.

L’honorable Bill Blair, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, annonce le début de la prochaine phase de la campagne de sensibilisation publique quant à l’exploitation sexuelle des enfants en ligne (ESEL). Celle-ci vise à réduire la stigmatisation associée au signalement des cas d’ESEL par la conscientisation des victimes potentielles et de leurs parents et tuteurs à ce grave problème. La campagne cherche aussi à accroître la possibilité de signalement des incidents d’exploitation sexuelle des enfants en ligne à Cyberaide.ca, centrale canadienne spécialisée dans ce domaine.

Au Canada, l’ESEL a connu une croissance exponentielle tout au long de la pandémie de COVID-19, alors que les enfants et les adolescents passent plus de temps en ligne. Pourtant, beaucoup de gens ignorent la gravité du problème au Canada ainsi que son incidence dévastatrice sur ses victimes.

Les jeunes sont susceptibles d’être piégés ou contraints de faire des actes de nature sexuelle en ligne. La période des vacances d’été donne aux prédateurs encore plus d’occasions d’être en contact en ligne avec des jeunes, ce qui aggrave le risque. Les personnes qui cherchent à exploiter ces derniers vont jusqu’à se réunir en ligne pour échanger des « pratiques exemplaires » de ciblage d’enfants.

Une pratique a connu un essor durant la pandémie. Il s’agit du « capping », qui consiste à enregistrer des vidéos à caractère sexuel ou faire des captures d’écran d’images d’enfants nus, souvent à leur insu. Les « cappers » gravitent autour des plateformes de médias sociaux fréquentées par les jeunes et s’en servent pour obtenir des images à caractère sexuel afin d’extorquer de l’argent ou d’autres images à leurs victimes.

La campagne sera diffusée sur des plateformes numériques (Facebook, Instagram, YouTube, Spotify, Native Touch [mobile], plateformes de diffusion continue en direct, moteurs de recherche et sites Web d’actualité) à partir d’aujourd’hui jusqu’au 8 août prochain.

« Cette campagne de sensibilisation publique est importante alors que nous agissons pour protéger les jeunes contre leur exploitation sexuelle en ligne. Elle souligne le fait que, lorsque les enfants sont en ligne, ils ne sont jamais vraiment seuls. Nous espérons que les personnes ayant la garde d’enfants et d’adolescents tireront profit de l’information et des outils que nous avons créés, qu’elles deviendront davantage conscientes des risques et qu’elles les communiqueront efficacement à ces jeunes. Nous voulons les aider à contrer les comportements des prédateurs qui sévissent sur Internet, sur les médias sociaux ainsi que sur les applications et les jeux destinés aux jeunes », explique L’honorable Bill Blair, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile.

Pour en savoir plus, cliquez ici.


L'OIIQ est à la recherche d'une firme de représentation publicitaire et créativité média

À lire maintenant

L'OIIQ est à la recherche d'une firme de représentation publicitaire et créativité média
Les fruits et légumes en mode séduction
Dans la forêt avec Sarah-Jeanne Labrosse et Emmanuel Bilodeau
Célébrez avec les Bulles de Nuit
Triple nomination chez Braque
Sarah Pellerin est de nouveau disponible chez Soma
Une campagne originale conçue par TIC TAC TOE Communication
C'est le retour des cours d’économie familiale avec IGA
L’Agence Masse devient Récréation
Véronik L’Heureux, vice-présidente exécutive et directrice générale de Spark Foundry Canada
Stéphanie Talbot devient chef d’équipe chez Pratico Média
Tripura: Mieux respirer pour mieux vivre