Lea D. Nguyen

Concours Idéa 2021: Brin de jasette avec Axel Dumont

par Lea D. Nguyen, le 3 mai 2021


En 2020, la première édition du concours Idéa de l’Association des agences de communications créatives (A2C) était particulière, car elle a dû se transposer en ligne pour des raisons que l’on connaît. L’événement se répète une fois de plus en mode virtuel en juin prochain. Pour l’occasion, le Grenier reprend ses « Brin de jasette » avec chacun des présidents et présidentes des jurys des disciplines Création publicitaire, Design, Craft/Production, Produits et expériences numériques, Résultats d’affaires et stratégies et Média pour vous donner un aperçu des délibérations en vue de la soirée de la remise des prix.

Cette semaine, on s’entretient avec Axel Dumont, président, Cossette Média Canada. Lors de notre brève discussion, il lève le chapeau au remarquable travail de préparation du jury.

Axel Dumont

Le jury de Média était composé de :

  • Axel Dumont, Président, Cossette Média Canada ;
  • Julie Carbone, Vice-présidente, directrice média, Starcom ;
  • Anne-Sophie Collins, Directrice de comptes 360, Dialekta ;
  • Sarah-Anne Ducreux, Directrice générale, Wavermaker ;
  • Mai Duong, Cofondatrice, Swab the World;
  • Ariane Gélinas, Superviseur Audience & Insight, Marketing Science, Touché ! ;
  • Sébastien Houle, VP, directeur de groupe média, UM Canada ;
  • Alexandra Lafond, Directrice de comptes, Jungle Média ;
  • Jean-Christophe Mauss, Consultant média numérique, Adviso ;
  • Benoit Skinazi, SVP Marketing & Co-fondateur, District M ;
  • Xavier Szwengler, Vice-président marketing, Transat Tour Canada ;
  • Shannon Wells, Directeur des ventes, Bell Média Québec.

A2C

Grenier aux nouvelles : Salut Axel, comment avez-vous aimé votre expérience en tant que président du jury dans la discipline Média ?

Axel Dumont : J’avoue que le jury était très facile à gérer et très bien préparé. Mes interventions ont été peu nombreuses. Le jury a très bien répondu aux attentes. Comme il était nombreux, il y a toujours un risque que quelqu’un ne puisse pas s’exprimer à son souhait, mais ce n’était pas le cas. On a été très rapide aussi. On a terminé 2 heures plus tôt que prévu. C’est certainement dû au fait que le jury avait travaillé très fort avant d’arriver au jour des délibérations, dans les prises de notes, la pertinence — c’était super !

GAN : Quelles directives avez-vous données au jury ?

AD : J’avais donné 2 directives. La première étant l’ambition, dans le sens qu’on doit continuer à faire progresser ce prix et je voulais qu’on garde un regard critique surtout sur les résultats. Dans la constitution du jury, j’avais invité des talents très aiguisés sur les sujets numériques, afin de nous pousser à être expert dans la manière dont on regardait les cas, entre autres sur la partie résultats. La deuxième directive était d’être généreux. Parce qu’on a tous passé une année compliquée. Talents, clients, partenaires médias, agences média… Je voulais que notre générosité s’installe quand on avait des doutes.

GAN : À travers les projets présentés cette année, voyez-vous se dessiner une tendance particulière en publicité ?

AD : Il y avait un certain nombre de cas que je jugerais de très fort, vraiment très fort, peut-être plus fort que l’année dernière. Nous avons aussi eu un cru avec une grande diversité de marques représentées et pas mal de nouveaux annonceurs présents. Il y a eu quelques cas très forts qui ont vraiment marqué le jury dans plusieurs catégories. Et au-delà de la créativité, c’est l’utilisation intelligente de la data qui a vraiment primé dans le palmarès.

GAN : Quelle partie de votre travail de président est la plus gratifiante pour vous ? Ou la plus difficile ?

AD : Clairement d’avoir à piloter une journée sans véritablement intervenir. C’est quand même formidable de voir les membres du jury échanger entre eux, se challenger, avoir des avis forts, des coups de cœur, le laisser évoluer a été une vraie source de bonheur. Au besoin, je guidais le jury avec une certaine bienveillance. Il n’y a rien eu de difficile. Les consignes ont été vraiment bien suivies. Oui, il y a la difficulté de ne pas pouvoir voter, c’est certain, mais même là, j’étais assez d’accord avec l’ensemble des choix.

GAN : Et pour finir ?

AD : C’est une année très riche en termes de prix média et en termes de nombre de cas. C’est une très belle surprise, car je m’attendais à une année avec moins de cas à cause de la Covid-19, et en fait, c’est tout l’inverse. Il y avait de la grosse et belle créativité intelligente grâce à la donnée et des insights très forts. L’industrie au Québec fait un travail de plus en plus sophistiqué autour de la data. Un travail qui n’a rien à envier au reste du pays. Je sens une vraie rupture et un vrai renouveau : on va sentir l’évolution de l’industrie à travers les cas qui ont été sélectionnés. C’est ce renouveau qu’il faut mettre de l’avant.

Très hâte de sentir ce renouveau ! Merci Axel et à bientôt !


Concours Idéa 2021: Brin de jasette avec Jean-Sébastien Baillat

À lire maintenant

L’agence Clark Influence obtient la certification «Great Place To Work»
Cogeco Média et Arsenal Media concluent une entente
Andrew Mulé devient président-directeur général de Métro Média
Iris Setlakwe fait confiance à NATA PR
Marie-Bénédict Jacquemin nommée directrice de création chez QuatreCentQuatre
M-A L’Allier Relations Publiques se voit confier un projet numérique
Le Mouvement #SoisGentlemen célèbre bonnes manières et courtoisie
Labelium Americas renforce son équipe de direction à Toronto
La Ligne Aide Abus Aînés choisit PF communications
EPICO débarque chez vous avec Havas
Quatre entreprises d’ici choisissent l’agence Commères
GLO mandaté par le Cégep Limoilou