Hate Supermarket: acheter des messages haineux pour faire une différence

le 20 avril 2021


Tout récemment, l'initiative Hate Supermarket a été créé. Il s'agit du premier magasin en ligne transformant les messages haineux sur Internet en NFT pour ensuite les revendre et financer des associations.

Les NFT agissent comme certificat d’authenticité et permettent ainsi à des œuvres virtuelles d’être certifiées, et donc vendues. Que ce soit une image, un gif, une vidéo ou un tweet, toutes ces formes d’art virtuelles peuvent alors être mises en vente.

Les organisateurs ont donc décidé d'utiliser cette technologie pour vendre non pas des œuvres, mais bien tous ces commentaires et messages haineux qui circulent sur le web. Ainsi, en achetant l’un de ces messages, chacun peut aider à financer des organisations qui tentent de faire une différence. En résumé, des fonds seront levés sur le dos de la haine.

Le Hate Supermarket fait appel aux victimes afin de récolter des messages, des tweets ou des commentaires haineux qu’elles auraient reçu afin de les transformer en NFT et les mettre en vente.

Pour découvrir la vente en ligne de messages haineux et soutenir l'initiative, cliquez ici

1
2
3

 


L’agence Clark Influence obtient la certification «Great Place To Work»

À lire maintenant

L’agence Clark Influence obtient la certification «Great Place To Work»
Cogeco Média et Arsenal Media concluent une entente
Andrew Mulé devient président-directeur général de Métro Média
Iris Setlakwe fait confiance à NATA PR
Marie-Bénédict Jacquemin nommée directrice de création chez QuatreCentQuatre
M-A L’Allier Relations Publiques se voit confier un projet numérique
Le Mouvement #SoisGentlemen célèbre bonnes manières et courtoisie
Labelium Americas renforce son équipe de direction à Toronto
La Ligne Aide Abus Aînés choisit PF communications
EPICO débarque chez vous avec Havas
Quatre entreprises d’ici choisissent l’agence Commères
GLO mandaté par le Cégep Limoilou