Nancy Therrien

BridgeMTL, bâtir des ponts entre ici et ailleurs.

par Nancy Therrien, le 9 avril 2021


Thierry Rassam est avocat de formation en droit des affaires et entrepreneur dans l’âme. Ayant lancé plusieurs entreprises, il a acquis une excellente expertise en entrepreneuriat en plus d’avoir un impressionnant réseau de contacts à travers ses réussites tout comme ses échecs. Son intuition pour le business et ses nombreuses ressources lui ont valu l’idée, avec quelques collaborateurs, de créer l’OBNL BridgeMTL, un incubateur d’entreprises pour les entrepreneurs immigrants.

Thierry Rassam

Et, pourquoi donc ? « Parce qu’il y avait un besoin », dit le président d’administration de BridgeMTL. Rien ne touchait à cette niche spécifique. D’ailleurs, ce qui la rend intéressante, c’est qu’il y a un programme gouvernemental qui permet à un immigrant de venir s’installer au Québec s’il a un projet entrepreneuriat innovant et qui plus est, s’il est invité par un incubateur. Alors, je me suis dit qu’on allait offrir tous les services nécessaires au démarrage d’un projet pour permettre, par exemple, à une startup de passer de l’idée au concret ».

Comment ça marche ? Espace de coworking, coach, élaboration d’un plan d’affaires, aide au financement, formations, tout y est. BridgeMTL aide aussi les nouveaux arrivants à dénicher, entre autres, le quartier qui leur convient. Ainsi, ils ont un endroit où atterrir le jour du grand saut : « À la différence des autres incubateurs d’entreprises, notre mission est double. En fait, il faut assurer le lancement du projet de l’immigrant, mais il faut aussi veiller à l’intégration de la personne et de sa famille, s’il y a lieu. C’est d’ailleurs ce qui rend le défi aussi stimulant, car nous devenons le point d’ancrage du nouvel arrivant. D’abord, il développe une relation avec BridgeMTL, ce qui contribue à ce qu’il entre en contact avec des professionnels significatifs d’ici. Puis, petit à petit, il bâtit son propre réseau et quand il arrive ici, la table est déjà mise. Ça fait toute la différence pour son intégration et ça a un impact énorme sur sa vie. »

Quand cela a-t-il démarré ? C’est en février 2020 que Thierry et ses collaborateurs ont lancé le projet. Eh oui… À peine quelques semaines avant le début de la pandémie. Ont-ils eu peur ? « Évidemment, admet-il. Mais, la crise n’a pas ralenti nos activités. Au contraire, nous avons doublé nos objectifs. Il faut dire que les gens savent que le processus d’immigration est relativement long. Alors, pandémie ou pas, la demande est là. Par le temps que la démarche soit complétée, la situation aura changé. De toute manière, le Canada a une bonne réputation à l’international. Beaucoup de gens ont envie de venir s’y installer. De plus, avec les programmes d’aide d’urgence implantés pendant la pandémie, cette bonne réputation s’est accrue, car ce n’est pas tous les pays qui offrent un tel soutien à ses citoyens en pareille crise. Bref, les gens voient qu’ici il y a un beau futur pour eux et pour leurs enfants, notamment grâce à l’accessibilité aux écoles ».

De qui proviennent les demandes ? Thierry explique : « L’intérêt est généralisé, mais les pays francophones sont grandement privilégiés. En effet, c’est beaucoup plus facile pour un Français, un Belge, un Suisse, un Africain de la francophonie d’immigrer au Québec qu’un immigrant issu d’ailleurs. Ce faisant, cette réalité dicte davantage la demande, car autrement, elle arrive de partout. En fin de compte, elle est filtrée par les contraintes de l’immigration ».

De quels secteurs proviennent les demandes ? BridgeMTL ne se spécialise pas dans un domaine en particulier. Tout le monde est le bienvenu dans l’incubateur ! : « Notre seul critère d’acceptation est celui du programme entrepreneur qui, à son tour, a comme critère d’acceptation l’innovation au sein du projet. Nous pouvons soutenir une entreprise de meubles avec un projet de vente en ligne révolutionnaire au même titre qu’une compagnie de solutions de paiement en ligne. La technologique d’avant-garde est bien évidemment populaire, mais on ne se limite pas qu’à ce secteur. On ratisse large, notre niche pour ainsi dire étant l’immigrant entrepreneur innovant, plutôt que le projet qu’il porte », précise Thierry.

En somme, BridgeMTL est un collectif de professionnels de diverses origines mettant à la disposition des immigrants leurs connaissances pour faciliter leur intégration, tant professionnelle que personnelle, en terre québécoise. C’est un service d’accompagnement aux entrepreneurs qui ont des idées innovantes : « J’ai un penchant pour l’entrepreneuriat et pour tout ce qui représente une valeur ajoutée pour une société. Partir de rien, puis créer quelque chose de grand est une richesse. Il s’agit d’un exercice qui vient souvent avec des essais et erreurs, mais ça fait partie du processus. C’est rassurant pour les immigrants de savoir qu’un incubateur leur est spécialement dédié », conclut Thierry.


L’Étoile montante du jour: Rose-Marie Ménard (Zone franche)

À lire maintenant

L’agence Clark Influence obtient la certification «Great Place To Work»
Cogeco Média et Arsenal Media concluent une entente
Andrew Mulé devient président-directeur général de Métro Média
Iris Setlakwe fait confiance à NATA PR
Marie-Bénédict Jacquemin nommée directrice de création chez QuatreCentQuatre
M-A L’Allier Relations Publiques se voit confier un projet numérique
Le Mouvement #SoisGentlemen célèbre bonnes manières et courtoisie
Labelium Americas renforce son équipe de direction à Toronto
La Ligne Aide Abus Aînés choisit PF communications
EPICO débarque chez vous avec Havas
Quatre entreprises d’ici choisissent l’agence Commères
GLO mandaté par le Cégep Limoilou