Ensemble inc.: défier l’homogénéité

par Raphaël Martin, le 5 mars 2021


Au cœur de l’une des plus grandes relances économiques jamais enclenchées, une initiative citoyenne secoue le milieu des affaires québécois avec appel à la diversité sous toutes ses formes. Portrait du mouvement Ensemble Inc. (et discussion sur les innombrables bienfaits de la diversité dans la communauté des affaires) en compagnie de Gwenaelle Thibaut et Alex-Sandra Thibault.

L’histoire qui suit n’est pas un conte de fées. C’est plutôt le récit d’une jeune et ambitieuse avocate avait un rêve : celui d’assister à des réunions dans lesquelles collègues et partenaires autour de la table ne seraient pas systématiquement caucasiens ; d’une femme qui a décidé de s’impliquer activement pour voir un jour les membres d’un comité de direction être issus de milieux différents ; un rêve dans lequel la notion de diversité des genres, cultures, handicaps, âges et origines serait célébrée dans la représentativité. Un doux fantasme que Gwenaelle Thibaut souhaite transformer en réalité. « Le constat est plate, mais néanmoins flagrant : le monde des affaires québécois manque cruellement de diversité, affirme d’entrée de jeu la directrice et instigatrice du mouvement Ensemble Inc. C’est quelque chose qui m’a happé de plein fouet au courant de ma vie professionnelle. Dans les cercles décisionnels et d’influence, tout le monde est pareil. Ou presque. Et ce n’est pas optimal, tant pour l’innovation que pour le modèle financier. Pourtant, la diversité existe pour quiconque se donne la peine de la chercher. Et cette dernière doit impérativement faire partie de l’équation, que ce soit pour des raisons d’inclusion, certes, mais aussi pour des raisons économiques. »

RENTABLE DIVERSITÉ
C’est-à-dire ? « Ce n’est pas en répétant les mêmes schèmes stratégiques ou en consultant des cercles homogènes de réflexion qu’une entreprise fleurit, poursuit Gwenaelle Thibaut. Bon nombre d’études et de sources démontrent que d’inclure la diversité, quelle qu’elle soit, est en soi une façon d’innover, de créer, de penser autrement. Et les résultats sont probants : tous les milieux qui ont posé une action concrète pour diversifier leurs relations humaines ont vu des changements positifs se manifester, et ce, tant dans la colonne de la rentabilité que dans celle du bien-être. Ce n’est pas rien. Et comprenez-moi bien : la diversité n’est pas une chasse à l’homme blanc de 35 à 55 ans, au contraire. C’est une croisade contre l’homogénéité. En ce sens, un comité stratégique composé uniquement de femmes de 30 ans ne serait pas optimal non plus. Il faut, par tous les moyens, poser des gestes concrets pour attirer en ses rangs la plus grande hétérogénéité de talents et de visions possibles. Ça va même jusque dans la recherche de gens qui ont des background ou des expériences de vie différentes. C’est en faisant de la diversité une pierre d’assise que les entreprises réussissent à se démarquer. »

S’ENGAGER
Les arguments que Gwenaelle et un groupe de bénévoles font résonner depuis plusieurs mois déjà dans le monde des affaires québécois semblent être entendus. « Nous invitons les employés-es, gestionnaires, dirigeants-es d’ici et autres personnalités d’influence à s’engager publiquement à poser une action concrète en faveur de la diversité sous toutes ses formes, poursuit Alex-Sandra Thibault. Nous leur demandons de faire une promesse selon laquelle ils ou elles s’engagent à faire des démarches concrètes pour promouvoir la diversité au sein de leur entreprise, de leurs cercles stratégiques ou encore de leurs activités. C’est tout simple. Nous avons jusqu’ici eu l’engagement de plus de cent trente personnalités du milieu des affaires prêtes à faire une différence dans le paysage québécois. De beaux noms qui se font ambassadeurs de la diversité à leur manière. Ce que nous demandons aux gens ainsi qu’aux marques d’influence, c’est de faire un premier pas. De chercher à rencontrer des gens issus de la diversité. Le but est d’avoir un pool de talents dont les horizons sont aussi diversifiés. Ces gens existent et ne demandent qu’à briller. »

Tout jeune, mais néanmoins déjà bien portant, le mouvement Ensemble Inc. compte sur la réverbération de la communauté des affaires québécoise pour grandir. « Nous sommes une toute petite équipe, opine Gwenaelle Thibaut, mais on a une ambitieuse vision et beaucoup de détermination.. L’angle économique résonne dans le monde des affaires et la fenêtre d’opportunité que représente l’actuelle reprise économique est incroyable. Et je ne parle même pas de l’éveil des consciences que nous avons collectivement connu en 2020 en lien avec les tragédies qui ont frappé certains groupes de la diversité. C’est le temps ou jamais d’innover en diversifiant nos entreprises ; en posant des gestes qui défieront l’homogénéité au sein de ses groupes de travail. L’excuse obsolète voulant que les minorités visibles soient trop rares pour être repêchées n’est plus valide. Il est grand temps de faire un premier pas, ; un seul, puis un deuxième, et un autre.

Pour prendre part au mouvement, suivez simplement ces trois étapes. Pour plus d’information, vous pouvez visiter le site web d’Ensemble Inc. ici.

Ensemble inc.


Célébrons la Journée du vagin avec un orgasme

À lire maintenant

Célébrons la Journée du vagin avec un orgasme
Arsenal Media accueille Claude Landry
Sparkling et Trik Truk révolutionnent le Team Building avec Page 404
AFDICQ lance une campagne pour favoriser l'achat local
Vibrance: la soirée portfolio des finissants en graphisme du Collège Ahuntsic
De nouveaux mandats pour Wink Stratégies
L'illustrateur Van Saiyan se joint à Anna Goodson
L’Annuel de Design se réinvente
Une étude sur la place des femmes en communications
Archibald choisit Dreww comme agence numérique
L'engagement net zéro de WSP dans une campagne signée Republik
My Little Big Web crée un microsite pour le Grand Tirage de la Fondation du CHUM