BLVD

Connais-tu tes réals? (Alec Pronovost)

par BLVD, le 3 février 2021


Tout va vite. On manque de temps, en plus des imprévus… ça ne laisse pas beaucoup d’espace pour découvrir vos collaborateurs ! On y a pensé pour vous avec cette rubrique qui vous présente les démos, les dernières réalisations et l’évolution de la carrière de réalisateurs publicitaires.

Voici Alec Pronovost
Alec Pronovost

BLVD m’a demandé si je souhaitais faire la rubrique Connais-tu tes réals ? du Grenier. J’étais ravi, mais que je ne voulais pas faire quelque chose de convenu. Et j’ai eu l’éclair de génie : quelle belle occasion de revenir sur mon passage à Tout le monde en parle le mois dernier. Ça résume plutôt bien mon travail et mon approche. Alors, voilà, transcription :

GUY A : Mon prochain invité est réalisateur, scénariste, producteur, mais surtout c’est un chic type avec une belle gueule de vainqueur, Alec Pronovost !

[Here Comes The Boom du groupe P.O.D. joue très fort dans les haut-parleurs sur le plateau.]

[Je massois à côté du Dr Karl Weiss, microbiologiste et spécialiste en maladies infectieuses à l’Hôpital général juif de Montréal. On se fait un petit salut avec nos têtes.]

GUY A : Alec, bonsoir.

ALEC : Salut, Guy A, très content d’être ici, quel honneur !

GUY A : Ça nous fait plaisir voyons, un bon p’tit gars comme toi.

[DANY sourit, comme d’hab.]

GUY A : Alec, tu es réalisateur et scénariste, on te doit entre autres les courts-métrages Jeep Boys et Tony Speed. Deux films dans lesquels tu explores les différents genres de la comédie avec ton sens du timing très aiguisé, Manon.

[Un extrait de Jeep Boys est présenté, la foule capote ben raide, ils trouvent ça vraiment bon]

DANY : C’tait autofinancé ?

ALEC : Oui, j’ai cassé ma tirelire pour produire ces courts-métrages-là, pour le simple plaisir d’écrire et de tourner.

GUY A : Attaboy ! Un esprit entrepreneur, j’aime ça !

[Guy A me pointe du doigt et me fait un sourire complice]

GUY A : Récemment, tu as signé deux spots, anglo et franco, pour la campagne Banque Nationale avec la gang de Sid Lee, on regarde un extrait, Manon.

[La campagne joue sur les écrans du plateau, ça se voit dans les yeux du public : ils veulent transférer tous leurs avoirs à la Banque Nationale]

[Le Dr Karl Weiss prend la parole]

Dr KARL WEISS : Je trouve ça impeccablement réalisé ! La direction d’acteur est précise, efficace et comique. Chapeau !

ALEC : Merci Dr Karl Weiss, c’était une belle expérience de collaboration avec les créatifs. On pouvait bouncer des idées ensemble afin d’arriver à la bonne take, au bon résultat. Pour moi, la collaboration créative est essentielle sur un plateau, c’est ça qui nous permet de dénicher des perles !

DANY : C’est inspirant, on pourrait mettre ça sur un coussin tellement c’est beau.

GUY A : On te doit aussi la websérie Le Killing, dont les deux saisons sont disponibles sur Noovo.ca.

[Le Dr Karl Weiss se penche vers moi]

Dr KARL WEISS : C’était vraiment bon cette série, j’ai ri tout le long.

ALEC : Merci, Dr Karl Weiss.

GUY A : Un prix numix, une nomination aux Oliviers, trois nominations aux Gémeaux, des prix dans plusieurs festivals internationaux. Tu dois être pas mal fier de ce projet-là ?

ALEC : Mon p’tit Guy, j’en suis immensément fier. Avec cette série, j’ai pu travailler avec un groupe d’acteurs qui possèdent des énergies comiques fortes et uniques. C’était aussi l’occasion pour moi de tenir les rênes créatives d’un projet et d’offrir un bouquet de toutes mes influences comiques : Community, Freaks and Geeks, Wet Hot American Summer et Eastbound & Down. C’est le projet dont je suis le plus fier. Une grande fierté.

DANY : Ouin, on a compris, t’en es fier !

[Tout le monde rit à la petite pointe de Dany Turcotte, il est trop fort.]

GUY A : En plus de tout ça, tu viens de boucler le tournage de ton premier long-métrage Maria. Mettant en vedette Mariana Mazza dans un scénario qu’elle a co-écrit avec Justine Philie. Crime puff, pour un gars de 27 ans, tu goales bonhomme !

[Rires]

ALEC : C’est ce que j’aime le plus, dans vie, faire des films. Raconter des histoires pis trouver des solutions sur un plateau, j’a-dore ça ! J’aime tellement ça, j’pense j’vais exploser !

DANY : Wooh minute, la bombe, t’as pas eu ta carte !

[Dany me tend sa carte, il me regarde avec son petit sourire narquois. Je prends une bonne respiration et je la lis à haute voix]

ALEC : « T’es vraiment bon pis fin pis beau, être un créatif en publicité je t’engagerais pour mon prochain spot, c’est sûr ! » Aaah, t’es trop fin, mon Dany.

DANY : Bro for life!

[Le Dr Karl Weiss met sa main sur mon épaule tendrement, comme le ferait un père]

GUY A : Au retour de la pause, je reçois le meilleur ami d’Alec, Ben Affleck !

[La foule applaudit à en perdre la tête]

C’était un grand moment de télévision.

En plus de ce qui est mentionné plus haut, j’ai récemment réalisé les campagnes promo des one-woman shows de Rosalie Vaillancourt et de Mariana Mazza. Sans oublier des spots pour Le Festif !, le Zoofest ainsi que quelques stories pour IGA. Présentement, je réalise aussi des sketches pour l’émission La Tour à TVA.

--

Pour voir les réalisation d’Alec, c'est par ici


Les studios vidéo de Montréal se mobilisent pour la créativité

À lire maintenant

GLO accueille 6 nouveaux stagiaires
Commères a le vent dans les voiles
Le virage numérique du Centre du Rasoir
Une star montante des TI est née
2C2B transforme la formule du coworking
BROUILLARD dans le feu de l'action
Route 363, une vodka faite à 100% de patates d'ici
Les effets de la pandémie sur le corps en images
Célébrons la résilience des Canadiens en route vers Tokyo 2020
Trois nouveaux lead créatifs chez TUX
Radio-Canada et l'agence Glassroom pour Desjardins remportent les honneurs du concours TAC-TIL
Du bonheur en quantité pour Sysco Québec