WIFT Canada enquête sur la réalité des travailleuses du cinéma et de la télé

le 21 janvier 2021


Women in Film and Television Canada Coalition (WIFT Canada Coalition) s'est associée à Reel Families for Change Canada, avec le soutien du Fonds des médias du Canada, pour lancer une enquête à l'échelle de l'industrie sur les problèmes et les réalités auxquels sont confrontées les femmes et les personnes aidantes dans nos industries du cinéma et de la télévision subissant une pression accrue des besoins de garde d'enfants et de soins aux familles exacerbés par la pandémie de COVID-19.

La coalition WIFT Canada s'est rapidement réunie en réponse à la pandémie de COVID-19 au début de 2020 et a proposé des webinaires et des assemblées publiques à ses membres dans tout le pays. Il est très vite apparu que la pandémie touchait de manière disproportionnée les femmes travaillant dans les industries du cinéma et de la télévision, et que l'un des principaux facteurs de stress était lié à l'augmentation des responsabilités en matière de garde d'enfants et de soins aux familles.

«Les femmes et les personnes aidantes de notre secteur subissent un stress croissant en essayant d'équilibrer le bien-être personnel et familial avec les obligations et les conditions de travail dans nos industries du cinéma et des médias. Notre objectif avec cette enquête est de faire tomber les barrières qui empêchent toutes les personnes aidantes, et les femmes en particulier, de participer pleinement à l'industrie cinématographique et médiatique canadienne. Les résultats de cette enquête seront intégrés dans un premier rapport, prévu pour le printemps 2021, qui mettra en lumière les questions liées à la garde d'enfants et aux soins aux familles pour les travailleurs et travailleuses de notre industrie, examinera les options et orientera une analyse plus approfondie, la défense des droits et l'élaboration de politiques. Nous sommes reconnaissants au Fonds des médias du Canada pour leur soutien dans cette recherche opportune et inestimable», déclare Brigitte Monneau, directrice générale de FCTMN, membre de la coalition WIFT Canada et co-chargée de projet.

L'industrie de la production cinématographique et télévisuelle ne se compare pas favorablement à une industrie tenant compte de la vie de famille ; elle exige souvent de longues heures de travail et des contrats de courte durée, avec des logements limités pour les femmes enceintes, les parents et les aidants familiaux, ou avec une flexibilité limitée pour des dynamiques familiales culturellement diverses. La pandémie de COVID-19 n'a fait qu'exacerber ces exigences à l’égard des femmes et des partenaires, et dans de nombreuses familles à deux revenus, ce sont les femmes qui doivent choisir d'abandonner leur carrière pour rester à la maison et s'occuper des enfants et des autres personnes à charge. Les répercussions sur les femmes à court et à long terme sont considérables.

Le 11 mars à 13h EST, la coalition WIFT Canada organisera un webinaire national pour discuter des résultats de l'enquête et donner un aperçu du rapport préliminaire.

Pour participer à l'enquête, cliquez ici.

image


Découvrons-NOUS: soutenir l’inclusion sur nos écrans

À lire maintenant

GLO accueille 6 nouveaux stagiaires
Commères a le vent dans les voiles
Le virage numérique du Centre du Rasoir
Une star montante des TI est née
2C2B transforme la formule du coworking
BROUILLARD dans le feu de l'action
Route 363, une vodka faite à 100% de patates d'ici
Les effets de la pandémie sur le corps en images
Célébrons la résilience des Canadiens en route vers Tokyo 2020
Trois nouveaux lead créatifs chez TUX
Radio-Canada et l'agence Glassroom pour Desjardins remportent les honneurs du concours TAC-TIL
Du bonheur en quantité pour Sysco Québec