Geneviève Morin

La Playstation 5 est-elle le nouveau Graal ?

par Geneviève Morin, le 18 janvier 2021


Trois mois se sont déjà écoulés depuis la sortie tant attendue de la nouvelle console de jeux vidéo de l’entreprise Sony, la PlayStation 5. Tant attendue, c’est bien peu dire. Alors que plusieurs espéraient mettre la main sur la console en octobre dernier, la PS5 affiche encore à ce jour « rupture de stock » dans tous les commerces revendeurs. La question reste sur toutes les lèvres : que s’est-il passé ? Pourquoi le géant de l’électronique a-t-il échoué dans sa prévision de stock et surtout, les gens ont-ils de bonnes raisons d’être déçus par la pénurie ?

D’emblée, il faut admettre que la PS5 a de quoi attirer l’attention des amateurs de jeux vidéo : le disque dur SSD la rend ultra rapide, le processeur est deux fois plus performant que les versions antérieures, la carte graphique est doublement puissante, la mémoire RAM est améliorée et la résolution d’image peut atteindre les 8K.

Autrement dit, on parle de moins de temps de chargement, d’une qualité d’image excellente et d’une capacité de stockage améliorée. « Je suis très étonné de la pénurie, affirme Pascal Forget, journaliste et chroniqueur techno, et si ce n’est pas volontaire, quelqu’un chez Sony semble avoir vraiment très mal fait ses prévisions de ventes ! » 

Pascal Forget
Pascal Forget

En outre, il semble que le géant de l’électronique ait rencontré plusieurs embuches en cours de chemin, en plus d’avoir fait quelques erreurs marketing.

Pascal Forget s’interroge sur le mauvais calcul de l’équipe marketing de Sony. « Apple peut vendre plus de 10 millions d’iPhone en une fin de semaine, puis livrer sans délai majeur des millions d’appareils par la suite (même cette année, malgré la COVID).»

Force est d’admettre que l’étonnement du journaliste est valable : que s’est-il passé chez Sony pour qu’une des consoles les plus attendues du marché soit en rupture de stock trois mois encore après sa mise en vente ?

Des problèmes de puce
Un problème apparait déjà en septembre 2020 : on apprend que Sony a réduit sa production prévue de PlayStation 5 de 4 millions d’unités, passant de 15 millions de PS5 en circulation sur le marché à 11 millions seulement, et ce, à la suite d’un problème relié à la puce conçue sur mesure pour les nouvelles consoles. Or, les commandes continuent d’augmenter chez les fournisseurs de jeux depuis juillet, et le rendement des fabricants n’est pas aussi efficace que prévu. Résultat : moins de stocks et ralentissement de fabrication pour la PS5

Des plans promotionnels affectés par la COVID-19
«Le marché des consoles est très volatil », explique Pascal Forget, affirmant que la stratégie marketing de Sony a peut-être été revue pour éviter la gestion d'un surplus de stock.

Or, c’est bien le contraire qui s’est produit. Dans un article du Washington Post, Jim Ryan, CEO de Sony Interactive Entertainment, a annoncé en entrevue que la demande de PS5 était « très considérable » et qu’en date du 27 octobre 2020, Sony avait vendu plus de PS5 en 12 heures de précommande qu’en 12 semaines de précommande pour la console ultérieure, la PS4.

On parle alors de plus d’un million de ventes aux USA seulement. Cela dit, Jim Ryan explique que la situation en mars et l’apparition de la COVID-19 ont forcé les gestionnaires à revoir l’approche marketing de la nouvelle console. « Pendant un certain temps, au début de la COVID, l’image du marché était loin d’être claire, tout comme l’offre n’était pas claire. Y aurait-il un marché ? Les magasins seraient-ils ouverts ?», a déclaré Ryan, juste avant de qualifier d'old fashion l’approche marketing de Sony.

Des ventes sur Internet
Old fashion, c’est une chose, mais le marché est loin d’être dans le même état d’esprit. En effet, un autre problème de Sony a été celui des scalpers, ces acheteurs/revendeurs de produits « rares » qui ont mis la main sur une grande majorité des stocks disponibles de PS5. « S’il y a autant de scalpers qui raflent les (maigres) stocks, c’est qu’ils se doutaient bien que l’offre allait être nettement en dessous de la demande (et que les gamers allaient payer un supplément pour avoir leur PS5 en premier !)», explique le journaliste techno, Pascal Forget. Ces revendeurs n’ont pas eu de difficulté à racheter d’énormes quantités de consoles, étant donné que les ventes se sont faites exclusivement en ligne.

Selon Matthew Byrd, journaliste à Den of Geek, « les scalpers ont eu un impact plus important sur les pénuries de PS5 qu’on peut le croire ». Munis de logiciels « BOT» ou «logiciels robotisés» qui permettent d’acheter rapidement plusieurs articles sans avoir à traiter manuellement le processus de paiement, les scalpers arrivent à contourner les sauvegardes (cookies) qui empêchent généralement les utilisateurs d’acheter plus d’un article, comme c’est le cas pour les consoles de jeux.

En terminant, on comprend mieux pourquoi les amateurs de jeux vidéo sont déçus par cette pénurie. Les développeurs de jeux ont aussi leur rôle à jouer dans cette déception, puisqu’ils continuent de présenter et de développer de nouveaux jeux exclusifs à Sony (God of War : Ragnarok, Horizon II : Forbidden West, Spider-Man : Miles Morales). Qu’à cela ne tienne ! Il faudra attendre l’arrivée du printemps pour voir de nouvelles PlayStation 5 sur les rayons[5].

D’ici là… vous pouvez toujours vous rassasier devant la bande-annonce des jeux disponibles sur la PlayStation Store.

[5] Quelques commerçants ont cependant réussi à mettre la main sur des consoles et plusieurs Ps5 seront disponibles dès le 18 janvier : https://www.jeuxactu.com/ps5-des-stocks-de-retour-tres-bientot-chez-certains-revendeurs-on-fait-125192.htm

Playstation

 


L’acquisition de clients: stratégies multiples pour Solution Piscines

À lire maintenant

#IamOOH: une exposition photo sur panneaux publicitaires
Seize femmes forment la nouvelle cohorte Fondatrices de Mtl inc.
L’acquisition de clients: stratégies multiples pour Solution Piscines
Ensemble inc.: défier l’homogénéité
Affiliation et influence: stratégie gagnante?
Nouveaux mandats sur la plateforme Biznext
Linda Furstenberger nommée directrice des technologies web chez CRI Interactif
Vent de renouveau chez WOMA Marketing
Michel Lorrain rejoint la direction d'Arsenal Media
Dreww devient l’agence publicitaire de Maple 3
Voyou remporte l’appel d’offres du CSSDM
La Soirée 15 minutes de la SOCOM en mode virtuel