Desjardins et Humanise s'unissent pour le mieux-être économique et social

le 9 décembre 2020


Desjardins et le collectif Humanise – chapeauté par Bleublancrouge en collaboration avec Glassroom – ont uni leurs forces pour faire rayonner la contribution de Desjardins au mieux-être économique et social des personnes et des communautés.

En 2016, Desjardins s’est doté d’un fonds de 250 millions de dollars afin d’investir, d’ici 2024, dans les communautés pour appuyer des projets qui ont le potentiel de transformer notre société. Le Fonds du Grand Mouvement soutient des projets qui rejoignent les priorités des milieux, telles que l’emploi, la vitalité économique, l’éducation et la sécurité alimentaire. 

Dans le cadre de la campagne du Fonds du Grand Mouvement, le public était invité à voter pour choisir, parmi neuf finalistes, trois projets coups de coeur afin d’aider leurs initiateurs à se rapprocher de leur rêve. Les neuf projets de nature socio-économique et issus de diverses régions du Québec et de l’Ontario étaient présentés sur le site desjardins.com/coups-de-coeur. Les trois grands gagnants seront dévoilés lors de l’émission spéciale Et si on se levait sur ICI Radio-Canada Télé, le 12 décembre prochain. Ils se verront remettre un montant de 100 000 $ chacun pour amener leur rêve plus loin et changer positivement la vie des personnes et des communautés.

Bleublancrouge et Glassroom, en cocréation avec Desjardins, ont exploité de multiples points de contact à travers cette campagne média intégrée. Pour bien démontrer l’utilité et les retombées du Fonds du Grand Mouvement, une compétition a été imaginée par Desjardins, Bleublancrouge, Glassroom et un consortium de médias composé d’ ICI Radio-Canada Télé, La Presse, The Globe and Mail, Télé-Québec, CN2i et OUTFRONT. Les neuf organismes finalistes ont présenté leurs rêves dans des portraits vidéo animés par Pierre-Yves Lord et Gildor Roy, diffusés à la télé et sur le web, de même que dans un cahier XTRA La Presse+. Pour stimuler le vote du public, des vidéos pour la télé et le web, de même que des bannières web ont été mises en marché.

«Cette campagne est une innovation dans l’exploitation multiplateforme de contenus avec des partenaires locaux qui nous ont permis d’aller plus loin pour créer une connexion émotive réelle entre les Québécois et les projets du Fonds du Grand Mouvement, indique Dahlia Trinh-Viet, directrice média chez Glassroom. Chaque étape, chaque contenu et chaque plateforme de cette campagne a été pensé, conçu et optimisé afin de mettre en lumière les projets du Fonds du Grand Mouvement dans l’esprit et les valeurs coopératives de Desjardins : de la création d’une série de contenus longs et courts diffusés dans des environnements exclusifs, en passant par l’engagement du grand public sur les plateformes de vote, jusqu’à la création de l’émission spéciale visant à célébrer les projets coup de coeur.»

«Pour souligner le 120e anniversaire de Desjardins, il était important de donner au public le pouvoir de choisir des projets ayant un impact réel dans leur communauté. Le Fonds du Grand Mouvement arrive à point, dans un moment où nous avons tous besoin d’optimisme et d’inspiration», explique Dominic Bulmer, directeur de création chez Bleublancrouge.



image1
image2
image3

Crédits

Client : Desjardins
Agence : Bleublancrouge
Média : Glassroom
Production : Les Enfants
Son : La Majeure
Photographie : Maxyme G.Delisle / Consulat


Changer le cours des choses après le confinement

À lire maintenant

Parkour3 présente un webinaire sur la vente au service du marketing
De nouveaux mandats pour Tac Tic Marketing
L'agence BLEU écrit en vert signe un nouveau mandat
Un guide sur la transition numérique de la commandite événementielle
Aphasie Québec: mon deuxième premier mot...pour une troisième fois
L’agence My Little Big Web mandatée par le CUHMR
Le bon coussin selon Épargne Placements Québec et Ogilvy
Myriam Crevier devient associée chez SYRUS
L’agence Bloom accueille Franz Fontaine à titre de VP Stratégie
Le mentorat en mode pandémique… pas de panique!
Trois nouvelles additions à l’équipe d’Ad hoc recherche
WIFT Canada enquête sur la réalité des travailleuses du cinéma et de la télé