Deux Huit Huit: Facile à aimer

par Raphaël Martin, le 8 janvier 2021


Une agence montréalaise de web et design, qui s’applique à dorer le blason émotif des marques entrepreneuriales, célébrait cette année (et en toute discrétion) ses dix années d’existence. Portrait de l’atelier Deux Huit Huit (et discussion sur l’art de réfléchir la culture d’entreprise) en compagnie de Louis-Pierre Chouinard et Alex Leduc.

Deux Huit Huit 1
Louis-Pierre Chouinard et Alex Leduc
Crédit photo : Donald Robitaille 
Retouche : Marie-Claude Dequoy 

Comment ça va chez vous ? Voilà que la question (naguère une politesse bêtement formelle) s’est aujourd’hui transformée en une sincère marque d’empathie. Une question fondamentale, même, adressée aux entrepreneurs d’ici, forcés la plupart du temps à se réinventer™ en cette pandémique époque. Mais une question qui laisse aussi place à d’étonnantes promesses, lorsqu’adressée aux artisans du web — dont certains ont vu leur courbe de croissance s’accélérer au cours des derniers mois. Comment vous portez-vous, donc, chers amis de chez Deux Huit Huit ? « Bien ! Fort bien ! s’exclame chaleureusement Alex Leduc, Directeur des innovations design et cofondateur de l’entreprise. Nous faisons partie de ceux qui ont non seulement continué de rouler à plein régime, mais qui ont aussi pu embaucher de nouvelles ressources au cours des derniers mois. Six nouvelles personnes se sont greffées à notre équipe de stratèges, de designers et de développeurs depuis mars. Malgré les circonstances que l’on connaît, les marques ont continué de faire appel à nos services pour rayonner, pour continuer d’atteindre leurs cibles. La famille du Deux Huit Huit continue quant à elle de s’agrandir et, en dépit du travail que nous effectuons en partie à distance, la culture de l’entreprise continue d’être véhiculée avec passion entre ses membres. C’est beau à voir. »

SUR LA CULTURE

Une culture que les deux cofondateurs de l’entreprise ont pris le temps de façonner et réfléchir. « C’est quelque chose d’hyper important pour nous, dit Louis-Pierre Chouinard, Directeur de création et autre cofondateur. Une entreprise peut se définir par ses projets, par ses réalisations, mais ça va au-delà de ça. Je dirais que la culture de l’entreprise touche à notre façon de voir le monde comme à notre façon de travailler. Je m’amuse à dire que nous ne sommes pas une agence qui se définit par sa table de babyfoot dernier cri ou ses postes de travail ultra cool et modernes. C’est pas nous, ça. Nous sommes plutôt une entité où l’humain, le savoir-faire et le savoir-être s’allient dans notre façon de générer de l’émotion. Notre mantra est simple : par notre création, on rend les marques faciles à aimer. Une marque, c’est une réputation. Et les gens entretiennent des rapports émotifs avec les marques : il n’y a que peu de rationnels là-dedans. Pour bien les faire évoluer, il faut parfaitement savoir ce qu’elles étaient avant de définir ce qu’elles sont désormais. C’est une médecine que nous appliquons à nous-mêmes aussi. »

ORIENTATION WEB

C’est en 2010 que DEUX HUIT HUIT naissait sous la forme d’une collocation stratégique. « Louis et moi partagions le même atelier, poursuit Alex Leduc. Le fameux 288. Au-delà du même espace de travail, nous partagions aussi ce besoin de faire du bon, de livrer du beau. C’est donc par la force des choses que nous avons commencé à travailler en équipe et, tranquillement, à faire des embauches. C’est pour ainsi dire par accident que le collectif d’artistes que nous formions s’est transformé en une équipe permanente. Puis en agence. Avec son background en agence, Louis a su insuffler une véritable structure dans notre démarche. Nous avons rapidement choisi de concentrer nos efforts sur le web (notre grande force) plutôt que de nous éparpiller à gauche et à droite. Nous comptons aujourd’hui sur plus d’une trentaine d’employés ainsi que sur la présence de deux autres précieux associés : Gabrielle Normand-Viau, Directrice générale, et Nicolas Brassard-Ferron, Directeur technique. Nous formons ensemble les quatre piliers d’une aventure qui a discrètement célébré ses 10 ans cette année. »

11e SAISON

Ce qui les rend le plus fiers depuis le début de ce parcours ? « C’est sans contredit d’avoir réussi à créer (par accident, puis-je le répéter) un espace de travail dans lequel on réussit à s’épanouir autant personnellement que professionnellement, poursuit Louis-Pierre Chouinard. Un espace où les gens grandissent et tombent sur leur X. Je le dis sans complaisance ni chauvinisme : les gens qui gravitent autour de chez Deux Huit Huit, à moyen ou long terme, sont des gens heureux. Je l’affirme en n’ayant pas peur de mettre la barre haute, au contraire. C’est toute une fierté que de voir des individus s’épanouir et, ultimement, devenir meilleurs que ce que Alex et moi sommes. À chaque nouveau mandat, à chaque nouvelle journée, je suis heureux de retrouver l’équipe. Je les trouve inspirants. Nous aimons réfléchir à l’existence de Deux Huit Huit comme à une série télé qui en est à sa 10e année – ou à sa 10e saison, c’est selon. On a hâte de découvrir les grands revirements de la 11e, les moments forts, les nouvelles trames narratives. C’est quelque chose de palpitant que l’on partage en équipe. »

Deux Huit Huit 2
Alex Leduc et Louis-Pierre Chouinard
Crédit photo : Donald Robitaille 
Retouche : Marie-Claude Dequoy 


Consulat ou la Factory d’artistes

À lire maintenant

#IamOOH: une exposition photo sur panneaux publicitaires
Seize femmes forment la nouvelle cohorte Fondatrices de Mtl inc.
L’acquisition de clients: stratégies multiples pour Solution Piscines
Ensemble inc.: défier l’homogénéité
Affiliation et influence: stratégie gagnante?
Nouveaux mandats sur la plateforme Biznext
Linda Furstenberger nommée directrice des technologies web chez CRI Interactif
Vent de renouveau chez WOMA Marketing
Michel Lorrain rejoint la direction d'Arsenal Media
Dreww devient l’agence publicitaire de Maple 3
Voyou remporte l’appel d’offres du CSSDM
La Soirée 15 minutes de la SOCOM en mode virtuel