Dans l’œil d’Ahmed Megdiche (Espace M)

le 10 novembre 2020


Ahmed Megdiche

Ahmed Megdiche
Directeur, Achat média, Espace M

  • Des causes qui te tiennent à cœur : l’égalité, la santé mentale et Avec notre sang.
  • Qu’apportes-tu sur une île déserte : un briquet et un couteau. Question de subvenir aux besoins de base. Pour le reste, je serai créatif.
  • Si tu étais une plante/un livre/une œuvre d’art/un événement historique, tu serais : si j’étais une plante, je serais un jasmin sambac. Son parfum me rappelle mon enfance, une douce brise parfumée aux bords de la méditerranée dans ma Tunisie natale. Si j’étais un livre, je serais la Table du roi Salomon de Luis Montero Manglano. L’aventure, les mythes et l’archéologie me fascinent. Si j’étais une œuvre d’art, je serai une œuvre architecturale crée par Zaha Hadid : le centre culturel Heydar-Aliyev à Bakou en Azerbaïdjan que j’ai eu la chance d’admirer il y a quelques années. Et si j’étais un événement historique : le 9 novembre 1989, date de la chute du mur de Berlin.
  • Ton mot/expression favori : Think outside the box.

Croyez en vous

Croire en soi. Personne ne peut voler à quelqu’un la volonté de réussir. Même si ça demande beaucoup de travail. Surtout si on vient d’ailleurs.

À la fin de mes études universitaires en marketing et en publicité au Québec, le chemin pour décrocher un emploi dans le monde des communications était long et semé d’embûches. Quelquefois je me demandais si c’était impossible pour quelqu’un qui vient d’ailleurs. Je cherchais désespérément à commencer ma carrière dans ce milieu. Je voulais que quelqu’un, une entreprise, une agence me donne une chance. Mes réserves financières commençaient à voir le rouge.  

Après plus de 100 CV (dont certains nécessitaient du bricolage pour sortir du lot et attirer l’attention), autant de suivis, de lettres de motivations et de recommandations, j’ai reçu le fameux appel.

J’ai décroché un emploi chez Espace M. Je ne connaissais pas grand-chose du monde du média à part deux cours à l’université, mais je connaissais le Québec et ses particularités comme un Québécois de souche. Faut dire que j’étais entouré d’amis qui m’ont fait découvrir le Québec, m’ont ouvert les bras et accueilli chez eux. J’ai appris à travers ces années en quoi le Québec était différent.

Je me suis lancé dans cette aventure en tant que coordonnateur de projets. Je croyais en moi et mes capacités. J’ai joint une petite agence familiale, j’étais le seul employé dont « Marin » n’était pas le nom de famille. Au fil des années, j’ai beaucoup appris et prouvé mes capacités en média. L’agence a grandi. Il y a 2 ans, on m’a confié le poste de directeur des achats médias et associé. Il y a un mois, je soufflais sur les bougies virtuelles de mes 10 ans chez Espace M (Covid oblige). Comme quoi la fidélité est payante.

Dans chaque relation, il y a deux parties : celui qui donne la chance et celui qui doit l’attraper et la nourrir. J’ai pris ma chance et je suis fier aujourd’hui du parcours réalisé. J’ai eu la chance au fil des années de travailler sur des projets avec des clients formidables (oui ils existent !) et des collègues plus que parfaits.

J’ai toujours cru en moi. Croyez en vous et entourez-vous de gens inspirants et positifs. Une petite pincée de folie et le tour est joué !

--

Afin que toute notre industrie se fasse davantage voir et entendre, le Grenier aux nouvelles souhaite présenter des modèles inspirants issus de la diversité culturelle, de sexe, d’identité de genre, d’âge et en situation de handicap dans sa nouvelle série « Dans l’œil de… ». Cette série vise à donner l’espace à des talents cachés de l’univers de la communication – publicité, production, côté agence et côté client, et à nous faire découvrir des personnes qui auraient lancé une initiative pour favoriser l’équité, la diversité et l’inclusion dans leur organisation. Si vous souhaitez soumettre votre portrait, ou connaissez une personne qui serait intéressée, écrivez-nous à [email protected].


Dans l’œil de Jonathan Nicolas (GLO)

À lire maintenant

L'impact de la COVID-19 sur la diversité et l'inclusion dans l'industrie cinématographique canadienne
La Fondation CERVO agrandit son équipe
Le Défi 28 jours sans alcool se refait une beauté pour sa 8e édition
Performa Marketing réalise l’identité de marque du quartier Champlain
Le Club Sportif MAA renouvelle son image de marque
Studio Réverbère, l’agence allumée sur Instagram 
Dans l’œil de Jonathan Nicolas (GLO)
Ces marques qui ne diffuseront pas au Super Bowl cette année
Commerce en ligne: Rablab en entrevue à LCN
L'expert en batteries revient à la charge avec Alfred
Les Évadés recrute Sarah-Jeanne Labrosse pour mettre en lumière le secteur forestier
Nominations au sein de l’équipe de L’actualité