Normand Miron

La transparence, Hint de succès?

par Normand Miron, le 11 décembre 2020


Dans le joyeux monde du marketing numérique, il est facile d’entourlouper un client en lui faisant miroiter mer et monde pour un gros 500 $. Ça s’est vu, ça se voit et ça se verra encore. Mais une petite agence numérique de Limoilou voit la chose tout autrement. Indice : elle s’appelle Hint.

Vernaculaire occulte. Écosystème en perpétuelle évolution. Technologie disruptive. Outils de pointe complexes. Pas facile le marketing numérique ! Peu étonnant que le clientus moyennus y perde son latin, et parfois, son argent aussi.

Car avouons-le, certains marketeurs numériques aiment bien profiter de cette tour de Babel 2.0. Elle crée une salutaire distance entre leurs clients et leurs propres services, flou qui leur permet de faire à peu près n’importe quoi, sans trop se faire questionner.

Ce contre quoi s’insurge Ben Bédard, chargé de projet chez Hint depuis la naissance de la petite agence numérique en mars 2019, ainsi que les trois autres membres de la petite agence de Québec.

« La transparence est d’une importance cruciale pour nous, et ce, tout au long du processus d’analyse, de développement et d’exécution, explique avec conviction le jeune titulaire d’un tout récent MBA en marketing numérique. Chez Hint, nous nous faisons une priorité d’accompagner le client. De lui expliquer nos stratégies. Nos actions. »

Benoit Bédard
Ben Bédard, chargé de projets | Hint 

Pourquoi, cher Benoit ? « Un client qui comprend ce que l’on fait va pouvoir nous challenger, mais pour les bonnes raisons. Ce faisant, un climat de confiance se crée, ce qui propulsera son marketing numérique à un autre niveau. »

Ce que le client ne retrouverait pas dans une relation d’affaires basée uniquement sur le bas prix ? « C’est tellement facile de vendre un forfait tout inclus à 500 $ comprenant une dizaine de mots-clés, dit-il. Mais c’est ridicule. Chaque client a ses propres enjeux d’affaires. Il faut discuter ensemble, prendre le temps de bien comprendre les besoins puis d’adapter notre stratégie sur ceux-ci. Pas le contraire. »

Former ses clients : un « investissement » rentable

L’agence Hint se fait donc un point d’honneur de bien expliquer à ses clients tous les gestes et actions qu’elle entreprend. Son président, Étienne Salvail, œuvre depuis un bon moment déjà dans l’univers numérique. Il en connait les écueils et les points de friction. Dont l’incompréhension (très compréhensible !) des clients face aux « nouveaux » médias.

Et surtout, il sait l’effet de catalyseur que joue la vulgarisation et l’éducation dans la relation client-agence. Un client qui comprend ce qu’il fait, c’est un client qui va permettre à son agence de l’amener plus loin. Pour pas forcément plus cher. Juste mieux. Ensemble.

Et comme Étienne a donné plusieurs cours et formations, il est très bien placé pour expliquer et démystifier la bête numérique. Référencement organique (SEO). Publicité sur les moteurs de recherche (SEA). Analyse du trafic et des activités sur le site (Web Analytics). Des expressions que tout le monde a entendues, mais qu’au fond, peu de gens comprennent véritablement.

« Nous, on s’est dit que tout ce que l’on faisait, on devait être capable de l’expliquer à nos parents », illustre Benoit.

Et la petite sœur dans tout ça ?

Outre l’accompagnement au client, Hint a une autre arme secrète dans son sac. Sa relation avec l’agence de communication Masse, dont les locaux sont situés dans le même édifice. Frédéric Masse, président de Masse est d’ailleurs vice-président et associé chez Hint.

« On a opté pour un modèle d’affaire où plutôt que de créer des divisions à l’intérieur d’une agence, on œuvre sur des territoires distincts, mais complémentaires, explique Ben. Ça nous permet de nous concentrer sur nos spécialités respectives, mais d’avoir accès en tout temps aux ressources et au savoir de l’agence sœur. » Et donc, dans le cas de Hint, d’offrir une vision communicationnelle d’affaire qui vient renforcer les stratégies et tactiques purement numériques.

Payante la transparence ? C’est clair !

On l’a senti à plusieurs reprises dans le discours de l’ami Ben, la transparence joue un rôle prépondérant chez Hint. Après l’open source, l’open agency ? Presque ! Accompagnement. Vulgarisation. Collaboration. Respect. Des termes récurrents au cours de notre entretien.

Le seul fait que les actionnaires aient laissé Benoit me parler de leur entreprise en leur propre nom témoigne de cette franchise volontaire. Chapeaux, les gars ! J’ai pas vu ça souvent dans ma carrière de Miron.

Et surtout, chapeau Ben ! Au cours de l’entretien, je lui ai lancé quelques questions piégées. Chaque fois, il s’en est sorti comme un champion avec un calme stoïque, un bon sens de l’humour et une ouverture d’esprit remarquable. 

Hint aux deux associés : vous avez sous la main un excellent futur candidat au partenariat. Mais entretemps, offrez-lui donc un petit bonus pour le remercier d’avoir pris le micro à votre place. Il le mérite bien, votre Ben ! ;)

Réagissez à nos pointes de conversation sur Twitter via le #GrenierMag et @normandmiron.

Hint


L’Étoile montante du jour: Nadine El-Whidi (Cossette)

À lire maintenant

GLO accueille 6 nouveaux stagiaires
Commères a le vent dans les voiles
Le virage numérique du Centre du Rasoir
Une star montante des TI est née
2C2B transforme la formule du coworking
BROUILLARD dans le feu de l'action
Route 363, une vodka faite à 100% de patates d'ici
Les effets de la pandémie sur le corps en images
Célébrons la résilience des Canadiens en route vers Tokyo 2020
Trois nouveaux lead créatifs chez TUX
Radio-Canada et l'agence Glassroom pour Desjardins remportent les honneurs du concours TAC-TIL
Du bonheur en quantité pour Sysco Québec