Andrea Lubeck

annexe: sous le signe du renouveau

par Andrea Lubeck, le 24 novembre 2020


La pandémie de COVID-19 n’a pas freiné les ardeurs de l’agence annexe, qui a décidé de se donner un coup de jeune au cours des derniers mois. Rajeunir la marque d’annexe et s’allier un nouvel associé et vice-président en temps de pandémie ; pourquoi pas ? Si l’idée peut sembler folle pour plusieurs, c’est bien ce que Marie Routhier, présidente-associée, et Anne Laplante, fondatrice-associée, avec l’aide de Philip Vanden Brande, le nouveau venu, ont réalisé.

Bien évidemment, personne ne savait que la menace de pandémie planait et qu’elle chamboulerait tout lorsque Marie Routhier se voyait confier la présidence de l’agence en janvier dernier. Ainsi, préparer un plan de relève qui s’échelonnerait sur une dizaine d’années était sur la table à dessin. Les deux associées voulaient prendre leur temps pour que la personne qui prendrait plus tard la relève de l’agence ait grandie avec elle et l’ait fait évoluer avant le transfert. Ce plan s’amorcerait d’abord par l’ajout d’un nouvel associé et vice-président d’ici un à deux ans.

« Je voulais qu’au moment où je quitterai la présidence, même si je demeurerai attachée à l’agence, que la personne qui prendra ma place connaisse vraiment l’ADN d’annexe », souligne Marie Routhier.

Or, les événements que l’on connait ont fait en sorte que ce projet a plutôt pris 8 mois à se réaliser, si bien que Philip Vanden Brande, anciennement responsable des communications pour evenko, Spectra et le Groupe CH, s’est joint à l’agence en août dernier.

Marie Routhier et Philip Vanden Brande sont unanimes : l’arrivée de ce dernier amène un vent de renouveau nécessaire à annexe. « Tout cela nous a permis de traverser cette année de pandémie, mais nous a aussi permis de nous renouveler à notre façon, d’envoyer un message positif à nos clients, en plus de garder une agilité pour ceux qui en avaient besoin », ajoute Marie Routhier.

Comme Philip Vanden Brande se spécialise dans les domaines de l’événementiel et de la musique, c’est sont de tout nouveaux volets et services qu’il amène à l’agence. « Mon arrivée ne se fait pas dans le but de tout changer, parce que l’agence allait bien. C’est plutôt dans l’objectif de s’améliorer et d’être capable d’aller chercher du nouveau », précise-t-il.

Tout va bien, mais…

Malgré la forte concentration des clients d’annexe dans le domaine culturel, particulièrement touché par les mesures sanitaires mises en place afin de freiner la propagation de COVID-19, l’agence se porte bien, assurent Marie Routhier et Philip Vanden Brande. Néanmoins, plusieurs de ses clients ont vu leurs activités professionnelles être mises sur pause, si bien qu’annexe n’a pas pu éviter tous les contrecoups de la pandémie.

Face à cela, plutôt que de mettre à pied ses employés, les dirigeants ont notamment décidé d’adapter les horaires des membres de son équipe en fonction des besoins des clients, ce qui a été accueilli avec enthousiasme. « On s’est retroussé les manches et on a travaillé fort pour se maintenir à flot. Il a fallu qu’on soit tout aussi inventifs qu’ouverts dans notre approche pour aller chercher une nouvelle clientèle. Notre plus grande fierté, c’est d’avoir réussi à maintenir notre équipe et à avoir des choses à leur faire faire, ce qui lui fait du bien », note Marie Routhier.

Ainsi, en plus des clients qui sont demeurés actifs durant cette période trouble, de nouveaux ont fait appel aux services de l’agence. Certains sont curieux du renouveau qu’amène Philip Vanden Brande, d’autres se sentent rassurés par la présence de Marie Routhier, qualifiée comme étant une « légende », dixit les gens de l’industrie. Cette adéquation permet « de rallier toute la nouvelle génération de créateurs, mais aussi les clients qui sont avec Marie Routhier depuis plus de 25 ans ».

Demeurer agile

Et cette méthode porte déjà ses fruits : Marie Routhier et Philip Vanden Brande parlent déjà d’une reprise des activités de l’agence. « La deuxième vague [de COVID-19] nous frappe, mais différemment. On est moins pris par surprise ; les gens ont réfléchi à des façons de faire différentes et arrivent à terme avec ces nouveaux projets. Ils ont envie de les communiquer, donc ils nous appellent », indique Marie Routhier.

Le mot d’ordre pour attaquer les prochains mois : « agilité », disent la présidente et le vice-président. Tant pour les besoins actuels, qui sont grandissants, que pour les besoins à venir. D’ailleurs, annexe anticipe déjà une hausse des activités une fois que la reprise économique sera entamée. L’agence se tient prête pour toute éventualité en entretenant son carnet de collaborateurs qui viendront lui prêter main-forte si le volume d’affaires augmente de manière drastique.

annexe
Marie Routhier, présidente-associée et Philip Vanden Brande, vice-président
Crédit photo : Donald Robitaille

 


Le mentorat en mode pandémique… pas de panique!

À lire maintenant

Les Évadés recrute Sarah-Jeanne Labrosse pour mettre en lumière le secteur forestier
Nominations au sein de l’équipe de L’actualité
Personnalité de la semaine: Geneviève Guay (dentsu Québec)
Gala Idéa: eh oui, déjà!
Le yogourt au quotidien, ça tombe bien
 L'agence rhum - ressources et humains s’étend en Europe
L’agence My Little Big Web mandatée par le CUHMR
Parkour3 présente un webinaire sur la vente au service du marketing
L'agence BLEU écrit en vert signe un nouveau mandat
De nouveaux mandats pour Tac Tic Marketing
Dévoilement d'un guide sur la transition numérique de la commandite événementielle
Aphasie Québec: mon deuxième premier mot...pour une troisième fois