Infographie: se préparer à un monde sans «third-party cookies»

le 23 octobre 2020


La fin des third-party cookies sera pour le début de 2022. District M a lancé une infographie qui prépare un monde sans cookies dans l'idée de créer un impact sur tout l'écosystème de la publicité programmatique: les utilisateurs, les annonceurs et les éditeurs.

Le browser cookie a vu le jour en 1994. Jusqu’à récemment, les préoccupations en rapport avec la confidentialité en ligne ne faisaient pas parties des priorités. Aujourd’hui, les lois et les règles en matière de confidentialité ne se font pas rares, et ce, partout dans le monde.

Les questions de confidentialité sont le reflet des préoccupations partout dans l’industrie. Les solutions telles que les first-party cookies , le ID Universel, et Privacy by Design sont actuellement à la recherche d’alternatives pour remplacer les third-party cookies. 

L'équipe de District M met donc sur pied une suite d’outils pour aborder l’addressabilité dans un monde sans cookies. L'entreprise souhaite assister les annonceurs et les éditeurs de l’industrie, et s’associer avec eux pour se préparer aux grands changements à venir. 

Pour consulter tous les détails de l'initiative de District M, cliquez ici

district


district m se classe n°4 sur le Technology Fast 15 de Deloitte

À lire maintenant

annexe: sous le signe du renouveau
Valérie Parisien rejoint l'équipe de Citoyen
Contenu de marque à La Presse: une entité et une identité repensées
Virage Affichage: une tournée virtuelle du mobilier urbain de Québecor
La guignolée des médias lance sa vingtième édition
Personnalité de la semaine:  Nicolas Baldovini (lg2)
Donner une nouvelle vie au plastique recyclé
Stacey Masson nommée vice-présidente, Marketing et Communications de Cossette
MOONSTRUHK développe un film publicitaire sur le développement durable
Rachelle Houde Simard nommée vice-présidente, Storytelling de Digital Dimension
L’impact de la pandémie sur les habitudes de consommation des Canadiens
Webinaire Parkour3: des conseils d’experts en marketing numérique