Justine Aubry

Cabana Séguin: tous pour un et un pour tous

par Justine Aubry, le 28 octobre 2020


Fondée en 1959 par Réal Séguin, ainsi que Roger et Marcel Cabana, l’agence de design graphique Cabana Séguin en est aujourd’hui à sa troisième génération de propriétaires, l’entreprise québécoise étant désormais dirigée par une unique actionnaire, l’entrepreneure Mylène Duguay. Portrait d’une agence où la solidité, la force de la créativité et la collaboration font la part belle à sa mission depuis les tout débuts.

Employée chez Cabana Séguin depuis 10 ans, et associée depuis les quatre dernières années, Mylène Duguay tient aujourd’hui seule les rênes de l’entreprise spécialisée en design graphique, ayant fait sa marque en conception d’images de marque, en création d’emballages et en communications corporatives.

« On peut dire que je suis Cabana Séguin 3.0, s’amuse l’entrepreneure. De plus, l’agence est à propriété 100% féminine depuis 20 ans. On a un super bel historique au niveau de la création d’images de marque. À sa fondation, c’était la première agence à Montréal, le Québec était en ébullition, et M. Séguin voulait desservir des entreprises québécoises en émergence. Nous avons continué avec cette mission d’accompagner les entreprises d’ici à véhiculer une identité forte », raconte-elle.

Petits ou grands clients d’ici

Forte de son héritage, l’agence poursuit aujourd’hui la mission basée sur la gestion totale de l’image de marque des clients qu’elle accompagne. Favorisant la cohérence, la solidité, et pensé dans son entièreté, cette méthodologie représente son ADN et est à la fois la force et la fierté de Cabana Séguin. De la production à la création, en passant par l’expérience client, rien n’est laissé au hasard, et la collaboration est avant tout humaine. « C’est vraiment ce qui a suivi au cours des trois générations. À mon arrivée, j’ai tout de suite compris la force de l’équipe, et j’ai adhéré à la vision de l’agence. Nous avons toujours gardé cette même façon d’aborder les projets créatifs, et de servir nos clients d’une manière optimale », explique Mylène.

Bien que petite, l’agence d’une dizaine d’employés sert de grands clients. Hydro-Québec, Cogeco, Groupe Jean-Coutu et Metro font notamment partie du portefeuille de l’entreprise. Mais pas seulement. Mylène Duguay et son équipe collaborent également avec de nombreuses PME qui cherchent à optimiser leur marque. « On aime beaucoup, et ça fait partie de notre mission à la base, accompagner les entreprises en croissance pour qu’elle se distingue grâce à une image de marque professionnelle et unique. Nous voulons les amener à se développer et à prendre leur place dans leur marché. L’important pour nous, au fond, c’est d’avoir une belle diversité de clients. »

Sans être réellement affectée par la crise au niveau de ses mandats, Cabana Séguin a tout de même développé, dans les mois suivants le déclenchement de la pandémie, un programme intitulé Propulsion, qui permet aux petites entreprises de profiter de l’expertise de son équipe selon un budget adapté à leur réalité.  « Notre objectif était de les outiller d’une image de marque qui va leur permettre de propulser ou de relancer leur entreprise de façon très professionnelle et distinctive. »

La force de l’équipe

Pour Mylène Duguay, le succès qu’a rencontré l’agence au cours des dernières décennies découle grandement de son équipe, qu’elle qualifie de dévouée et d’engagée. Certains y travaillent même depuis 20 ou 30 ans. « J’ai une équipe qui est vraiment chevronnée, avec une expertise incroyable, et qui peut livrer des projets d’une très grande qualité. Même si nous sommes peu nombreux, cette expérience nous permet de prendre n’importe quel mandat de communication, de branding, et de création d’emballages, en répondant aux différents objectifs stratégiques de nos clients. »

C’est aussi cette équipe unie qui a surmonté de façon solidaire et résiliente les chamboulements qu’a connus l’agence au plus fort de la pandémie. « Comme bien d’autres entreprises, avant la crise, le télétravail était absent chez Cabana Séguin. On a dû instaurer cette manière de travailler à la vitesse grand V. Avec mon équipe, on s’est retournés de bord en l’espace d’une seule journée. On a été capable de repartir la machine, de faire le travail de façon optimale, vraiment du jour au lendemain ! C’est là que j’ai réalisé l’importance d’avoir une équipe forte. Si je n’avais pas eu l’équipe que j’ai là, je ne pense pas qu’on aurait passé aussi bien à travers », dit Mylène, avec reconnaissance.

De croissance et de collaboration

Concernant l’avenir de l’agence, l’entrepreneure demeure réaliste. Bien qu’elle se dise très fière d’avoir repris l’entreprise, et plus particulièrement dans le contexte actuel, il est aussi difficile pour cette dernière de prédire ce qui va se passer à plus ou moins court terme, que de mettre en place sans aucune hésitation de nouveaux projets.  « Chez Cabana Séguin, tout continue de bien aller, mais en devenant la nouvelle propriétaire, mon objectif était de réaliser un plan de croissance, d’acquérir de nouveaux clients, de déployer des projets. On a mis une pause à tout ça en mars. Mais tranquillement, nous relançons ce plan de développement », explique-t-elle avec optimiste.

Pour Mylène Duguay, la crise historique que nous vivons n’aura pas que du négatif. Elle croit que la dure réalité actuelle pourra accroître l’esprit collaboratif entre les agences d’ici, plutôt qu’elle n’encouragera une intention de compétition.

« Je considère qu’il y a de la place pour toutes les agences. Il y a beaucoup de talents au Québec. J’espère une collaboration entre les agences, au lieu d’une concurrence, pour qu’on puisse vraiment solidifier notre milieu et faire en sorte que tout le monde passe à travers la crise, tout en créant une belle synergie dans l’industrie », conclut-elle.

Une sage réflexion à laquelle plusieurs auront grandement le temps de penser dans les semaines à venir!

Mylène Duguay
Mylène Duguay
Crédit photo : Donald Robitaille/OSA 


annexe: sous le signe du renouveau

À lire maintenant

annexe: sous le signe du renouveau
Valérie Parisien rejoint l'équipe de Citoyen
Contenu de marque à La Presse: une entité et une identité repensées
Virage Affichage: une tournée virtuelle du mobilier urbain de Québecor
La guignolée des médias lance sa vingtième édition
Personnalité de la semaine:  Nicolas Baldovini (lg2)
Donner une nouvelle vie au plastique recyclé
Stacey Masson nommée vice-présidente, Marketing et Communications de Cossette
MOONSTRUHK développe un film publicitaire sur le développement durable
Rachelle Houde Simard nommée vice-présidente, Storytelling de Digital Dimension
L’impact de la pandémie sur les habitudes de consommation des Canadiens
Webinaire Parkour3: des conseils d’experts en marketing numérique