Normand Miron

Maman! Je bosse en pub!!!

par Normand Miron, le 27 octobre 2020


La communication créative est un magma tourbillonnant où se croisent et s’entremêlent mille et une professions. Difficile de s’y retrouver. Surtout quand on est maman ou papa de publicitaires. ;)

Le mythe voulant qu’il soit difficile d’expliquer à sa mère son rôle en pub est tenace. C’était le cas alors que la pub se contentait de jouer sagement dans les carrés de sables des médias traditionnels. Imaginez aujourd’hui, avec l’éclatement des nouvelles technologies. Pauvres parents !

J’ai réuni autour de ma table virtuelle des mamans et des papas de publicitaires, y compris ma maman d’amour à moi ! Ils vont tenter de nous expliquer ce que font leurs enfants.

JOURNALISTE : Merci, chers parents, d’avoir accepté mon invitation en cette période de 2e confinement. Très gentil de votre part. Attaquons immédiatement le nerf du sujet. Comprenez-vous ce que font vos enfants en publicité ?

MAMANS ET PAPAS :

MAMAN NORMAND : Médecin, comptable, plombier, restaurateur, poseur d’ongle, couturière, policier. On comprend immédiatement ce que fait la personne qui occupe ces métiers. Mais publicitaire ? Ça fait 30 ans que tu travailles là-dedans, je n’ai jamais compris ce que tu faisais. Et juste pour me mêler, tu as changé de titres au fil des ans. Coordonnateur. Superviseur. Service à la clientèle. Directeur de création numérique. Planificateur stratégique. Gestionnaire de communauté. Concepteur. Acheteur de mot-clé. Créateur de contenu. Président dans une compagnie avec deux autres présidents ! Pourquoi faites-vous ça compliqué de même, mon chaton ?

PAPAS ET MAMANS : Madame Normand a raison ! Tellement compliqué pour rien.

MAMAN CATHERINE : Lorsque je voyais une publicité d’une marque sur laquelle Catherine travaillait, je l’appelais pour lui dire que je l’avais vue pis que je la trouvais ben bonne. Chaque fois, Catou me répondait : « Maman, c’est pas moi qui l’ai faite cette publicité ! Je suis au service-conseil. » Service-conseil, service-conseil. Ça mange quoi en hiver, du service-conseil ? Elle a fini par me dire qu’elle tenait la caméra. Aaaahhh ! Ça, c’est clair. Elle n’aurait pas pu me le dire dès le début ? Service-conseil… Cré Catherine (RIRES).

MAMAN NORMAND : Vous avez tellement de métiers, c’est incroyable. Pire qu’au gouvernement. Juste le nombre de coordonnateurs en agence, on ne s’y retrouve plus. Coordonnateur, service-conseil par ci. Coordonnateur, création, par-là. Coordonnateurs de production électronique, de l’imprimé, des médias, de la production numérique, de l’événementiel. Crime, ça vous en prend donc ben du monde pour vous coordonner… Remarque, dans ton cas, je comprends. Ça me prenait tout mon petit change pour te faire faire le ménage de ta chambre. (RIRES)

JOURNALISTE : Maman… Pas devant tout le monde svp ;) Revenons à nos moutons. Monsieur Carole ?

PAPA CAROLE : Caro m’a expliqué qu’il y avait deux blocs principaux : le service à la clientèle et la création. Comprenant que le premier bloc était au-dessus de l’autre, j’avais donc hâte que ma fille monte de grade et passe de la création au service à la clientèle. Mais non. Elle est restée en création. À faire des dessins. Des maquettes, qu’elle appelle. Ça m’impressionne qu’on paie quelqu’un à colorier sur les heures de travail. Dans mon temps chez Xerox…

PAPA THIERRY : Moi, mon fils peut travailler devant son écran d’ordinateur pendant des semaines — même les week-ends ! – sur un unique projet ! Il ne nous appelle pas. Il ne retourne pas nos appels. Tout ça pour trouver 4-5 mots sous un logo. Une signature qu’on dit.

Et je ne vous dis pas combien il est payé pour faire ces « signatures »... Indécent.

MAMAN NORMAND : Vous êtes incroyables les publicitaires ! Travailler si fort à occuper des professions que personne ne comprend. Passer des soirées à manger de la pizza tiède en travaillant sur ce que vous appelez vos « pitchs ». Festoyer jusqu’au petit matin quand vous gagnez un prix. À ce rythme-là, pourquoi ne pas être pianiste dans un bordel (RIRES) ?

MAMAN ANNIE : Écoutez ça. Ma fille conçoit des big box, des catfishs et des skyscrappers (RIRES) ! Pauvre chouette, elle n’est même pas capable de m’expliquer clairement ce que c’est. Mais, espoir, elle m’a dit l’autre jour qu’elle écrivait maintenant des publireportages. Une journaliste, tout comme vous monsieur Normand !

JOURNALISTE : Euh, pardon madame Annie, des publireportages, ce n’est pas du journalisme, c’est de la pub, ça aussi.

MAMAN ANDREA : Les big box, c’est rien. Mon fils dit qu’il est Puppet Master dans l’univers du « gaming » (RIRES). Parait que ses clients peuvent payer jusqu’à 7000 $ pour être kidnappés et envoyés par avion dans une ville mystère.

MAMAN DOMINIQUE : Désolée, mais je trouve tellement clairs les métiers de vos enfants. Car le mien est conseiller en affaires électroniques qui accompagne les PDG en matière de positionnement de produit et de développement de l’offre numérique (SILENCE COMPATISSANT).

PAPAS ET MAMANS : Hé misère. On n’est pas sortis du bois…

Gros mercis à Catherine Sicotte, Carole Plante, Thierry Holdrinet, Annie Chevalier, Andrea Doyon et Dominique Lamarche de m’avoir inspiré avec leurs sympathiques témoignages. Merci aussi à ma maman qui de là-haut, ne comprend probablement toujours pas ce que je fais dans la vie, mais a toujours été là pour son publicitaire de fiston. Love u, mom <3

Réagissez à nos pointes de conversation sur Twitter via le #GrenierMag et @normandmiron.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


annexe: sous le signe du renouveau

À lire maintenant

annexe: sous le signe du renouveau
Kina Communication signe l'image optimisée de Plé
Valérie Parisien rejoint l'équipe de Citoyen
Contenu de marque à La Presse: une entité et une identité repensées
Virage Affichage: une tournée virtuelle du mobilier urbain de Québecor
La guignolée des médias lance sa vingtième édition
Personnalité de la semaine:  Nicolas Baldovini (lg2)
Donner une nouvelle vie au plastique recyclé
Stacey Masson nommée vice-présidente, Marketing et Communications de Cossette
MOONSTRUHK développe un film publicitaire sur le développement durable
Rachelle Houde Simard nommée vice-présidente, Storytelling de Digital Dimension
L’impact de la pandémie sur les habitudes de consommation des Canadiens