Publicis vous invite à venir (dans) le Cinéma L’Amour

le 18 août 2020


Le mythique Cinéma L’Amour, institution montréalaise reconnue pour diffuser des films pour adultes et organiser des soirées érotiques, a fermé ses portes au début de la pandémie. Afin de célébrer sa réouverture et promouvoir les visites, Publicis signe un coup d’éclat en créant une série d’imprimés qui jouent sur le double sens du mot « viens ». Les passants sont donc invités à venir non seulement au cinéma, mais aussi dans le cinéma !  

« ​Les entreprises de divertissement ont beaucoup souffert du manque d’achalandage depuis le début de la crise de COVID-19. Le Cinéma L’Amour n’y fait pas exception, et c’est un honneur de pouvoir utiliser notre créativité pour aider un commerce qui fait partie de notre patrimoine culturel »​, explique Sann Sava, vice-présidente de création chez Publicis Montréal.

Cette initiative a été mise en place sur le boulevard Saint-Laurent le 13 août dernier, date à laquelle la rue est devenue piétonnière.

Cinéma L'Amour

Crédits

Annonceur : Cinéma L’Amour (Steve Koltai)
Agence : Publicis Montréal
Conception-rédaction : Sébastien Tougas
Direction de création et direction artistique : Mélissa Charland
Vice-présidence, chef du produit créatif : Sann Sava
Service-conseil : Catherine Binette, Elizabeth Grenier
Infographie : Christian Milot
Direction de studio : Jennifer Appel


Comment ça va pour vrai chez Republik et Publicis?

À lire maintenant

Infographie: se préparer à un monde sans «third-party cookies»
Lulu événements obtient un nouveau mandat virtuel
Virage à TVA Sports: fin du bulletin de nouvelles
Felipe RP fait la promotion de la série québécoise «Epitath»
Une campagne pour l'amour de la bouffe d'ici
Laisser passer un piéton, c’est protéger toute une vie
Le Collectif numérique figure sur la liste des Meilleurs lieux de travail
SolutionStat devient Numea
Atypic repense le site web d'AlterGo
Guylène Michaud nommée productrice exécutive chez Eltoro Studio
Un nouveau site web dynamique à l'image de la CCITB
Illustrateurs en contenus de marques: le fin dessein de l’illustration