Lea D. Nguyen

Le bec vous invite à prendre congé pour la cause

par Lea D. Nguyen, le 17 août 2020


Chaque été depuis 10 ans, les adeptes de volleyball prennent un vendredi après-midi de congé au profit du bec. Les pieds dans le sable, les agences s’affrontent dans un tournoi amical afin d’amasser des fonds qui permettent à l’organisme de financer ses services et offrir des consultations psychologiques aux professionnels de l’industrie.  

Puisque la pandémie sévit toujours, tout laisse présager que l’édition 2020 en prendra un coup. Pas de désarroi, vous pourrez tout de même participer à la cause étant donné que le bec dévoile sa formule altérée du Volleybec.

Jointe par téléphone un vendredi après-midi (!), Anaïs Le Bourdon, gestionnaire du bec, nous raconte qu’en raison de cette crise que l’on connaît, l’organisme a rapidement pris la décision d’annuler le tournoi de volleyball. « C’est quand même 250 personnes qui se passent un ballon et on voyait mal comment on pouvait respecter toutes les directives de distanciation. On l’avait alors annoncé sur nos réseaux sociaux. »

Parallèlement, l’agence Tam-Tam\TBWA, qui souhaitait collaborer avec le bec depuis un moment déjà, a trouvé le temps d’ajouter un projet pro bono dans sa cour. « C’est un évènement auquel nous participons religieusement », précise François Canuel, PDG de l’agence. « Nous souhaitions trouver un moyen d’être solidaire au bec, particulièrement dans le contexte actuel. »

C’est ainsi qu’est née l’idée d’une édition toute spéciale du tournoi.

« Évidemment, on a dit oui, se réjouit Anaïs. De notre côté, on examinait des initiatives parce que le volleyball rapporte quand même 25 000 $ au bec. C’est notre deuxième plus grosse collecte de fonds. Déjà que le Bal en noir a dû être annulé, c’était important pour nous de trouver quelque chose pour amasser des fonds. »

Comme il n’y aura pas d’évènement « physique », prenez congé pour la cause ! Le 28 août prochain, l’organisme invite les professionnels des comm à prendre un vendredi après-midi off à leurs frais et à verser leur salaire au bec.

Pour participer, chaque agence doit inscrire son équipe (une même agence peut inscrire plus d’une équipe) et chaque équipe doit être composée de 8 joueurs. Enfin, vous pouvez afficher, grâce aux visuels et stickers imaginés par l’agence, « l’uniforme virtuel officiel » du Volleybec sur vos réseaux sociaux en guise de solidarité.

« On espère que les gens vont participer en grand nombre. Même si on ne réussit pas à amasser autant de fonds que les années précédentes, ce sera quand même une belle occasion pour les gens de connaître un peu plus le bec», termine Anaïs

Pas de compétition, pas de bisbille. Cette 11e édition promet d’être gagnante pour tout le monde !

Quand : Le vendredi 28 août de 13 h à 17 h
Où : À vous d’y voir !

Envie de participer ? Il n’est pas trop tard pour vous inscrire. Rendez-vous sur onjouepourlacause.org.

Volleybec

Crédits : 

Client :  Bénévolat d’entraide aux communicateurs — Anaïs Le Bourdon, Samia Chebeir, Judith Lafaille et Valérie Charest
Agence : Tam-Tam\TBWA 
Direction de création : Manuel Ferrarini 
Direction artistique et illustrations : Gabrielle Turcotte
Conception-rédaction : Christian O’Brien
Conseil : Maude Bouchard
Direction de production : Michelle Turbide
Infographie : Stefano Fico, Simon Durivage 


Prends congé pour le Volleybec

À lire maintenant

Amanda Dorenberg devient présidente de COMMB
Chéri-Moi se fait une nouvelle beauté avec Studio Kay
Personnalité de la semaine: Janie Boyer (CRI agence, maintenant PAB)
Dans l’œil de Rose Napoleon (Napoleon Communications)
L’Ordre des agronomes du Québec choisit Camden
Commères signe deux nouveaux mandats
Tandem communication revitalise son offre de services
Lire et apprendre, ça ouvre des portes
RIVE: une agence spécialisée pour les marques actives
Portons-le bien, le masque
Rejoindre les amoureux de café dans leur quotidien
Guy Lafleur appuie le CHUM dans une campagne de Sid Lee