Le Massif de Charlevoix lance un programme pour les télétravailleurs

le 16 juillet 2020


Dès décembre 2020, le Massif accueillera les télétravailleurs en quête d’endroits inspirants et aménagés intelligemment leur permettant de conjuguer visite à la montagne et productivité. 

Ainsi, le centre récréotouristique proposera aux entreprises et travailleurs nomades des espaces de réunion, certains partagés et d’autres privés, qui permettront aux travailleurs de trouver la quiétude requise tout en profitant des activités en montagne. Des forfaits seront disponibles pour des séjours à la montagne de quelques jours, quelques semaines, et même à l’année. 

La tendance du télétravail qui s’installe comporte son lot d’avantages et de défis à court et long terme. Le Massif veut proposer une solution, où il est possible de s’amuser et d’avoir accès à ses activités en plein air, tout en augmentant sa productivité et son désir de créer au travail. Cette alternative permettra aussi de briser l’isolement et l'essoufflement que peut occasionner le fait de travailler trop souvent de la maison.

Les équipes pourront se réunir dans un environnement stimulant, pour ressouder les liens et remotiver les troupes. Finalement cette alternative permettra aux familles de passer du temps de qualité même si l’un des parents ou les parents auront quelques heures de travail à effectuer. 

« Nous constatons que plusieurs employeurs sont à redéfinir leur mode de travail et sont à la recherche de nouvelles options innovantes pour le bien-être de leurs employés. Nous souhaitons offrir une option unique en son genre à toutes ces compagnies et travailleurs qui n’est ni la maison, ni le bureau », explique André Roy, vice-président exécutif et directeur-général du Massif de Charlevoix

Plusieurs partenaires s’associent déjà au programme et offriront de l'accompagnement aux entreprises : Mirego, dans le cadre de réflexions stratégiques pour la transformation numérique; Kabane, en accompagnement d’affaires et gestion de la marque; et La Base, en tant qu'idéateur d’expériences humaines transformatives.

Des travailleurs ont déjà loué des chalets à la montagne cet été pour venir travailler. D’autres ont carrément acheté un chalet pour en faire un lieu de rencontre pour leurs employés et clients. 

« Pour nous, il n'y a aucun doute que ce modèle fonctionne. Voilà déjà trois ans que nous nous sommes installés à proximité du Massif pour offrir à nos équipes un milieu de travail inusité ayant un impact positif sur leur bonheur et leur productivité. Nous sommes emballés par la possibilité d'organiser des retraites stratégiques, avec nos clients, directement à la montagne », mentionne Albert Dang-Vu, associé et coprésident de Mirego

« Lorsqu’on nous a présenté le secteur Chalet-Forêt au sommet de la montagne avec ses pistes de skis et vélos aux abords des chalets, nous avons vu bien plus qu’un investissement immobilier. C’était l’occasion de fournir un nouvel espace collaboratif à nos employés où l’équilibre plein air, nature, sport et travail se  marient bien. Nexapp mise sur des partenariats basés sur la confiance avec ses clients, cette opportunité de pouvoir travailler en montagne permettra de bâtir des relations d’affaires solides. La formule proposée par le Massif est bien pensée », mentionne Jonathan Lessard, président de Nexapp

chalet
massif


Publicité Maxi: ça passe ou ça casse?

À lire maintenant

Changements à la direction et au CA de SEVE Formation Canada
Startupfest: un événement hybride en collaboration avec BLVD Agence Créative
Un site web revitalisé pour The French Shop
MP Repro lance sa boutique en ligne
Emily Anne Epstein nommée rédactrice en chef de Narcity Media
Un mouvement de solidarité pour les fondations et organismes du Québec
UB Media accroît son rayonnement en resto-bars
De nouveaux venus dans l’équipe de SOMA
Tam-Tam\TBWA veut que vous buviez plus de bières de micro
La Presse intègre l’authentification unique sur ses plateformes
LitterLocker accorde un mandat stratégique à Upperkut
iGotcha Media dévoile son système de «santé et de bien-être»