Justine Aubry

B2B/2GO: une plateforme d'ici qui voyage à travers le monde

par Justine Aubry, le 13 juillet 2020


Au cours des deux dernières années, l'entreprise québécoise B2B/2GO s'est exposée sur la scène événementielle internationale avec une présence dans une vingtaine de métropoles à travers le monde. À ce jour, la plateforme technologique événementielle créée en 2011 est plus précisément utilisée dans plus de 100 pays. 

Du temps où les rassemblements étaient encore permis, la plateforme proposait d’ajouter de la valeur aux événements en présentiel, en impliquant notamment les participants avant, pendant et après l’événement. « C’est un hub événementiel où tout se trouve afin de maximiser l’expérience des participants en toute simplicité. En plus des opportunités de réseautage, l’utilisateur voit l’ensemble des activités offertes (conférences, ateliers, réceptions, etc.) et peut s’inscrire à celles qui lui plaisent. Le but est d'atteindre une planification réussie, à la fois pour le participant et pour l’organisateur de l’événement », explique Jean-Pierre Dubois, président de B2B/2GO. Cette initiative permet également de mettre en place un réseautage « intelligent » qui optimise le temps des participants en organisant des rencontres à l’avance, plutôt que de privilégier le réseautage « au hasard ».

« En quelques clics, les utilisateurs peuvent trouver parmi la liste des participants les personnes qui ont des intérêts communs. La plateforme analyse les profils et émet des suggestions. Les participants débutent la conversation à l’aide du système de messagerie intégré, et planifient des rendez-vous qui auront lieu pendant l’événement », précise le président de l'entreprise. 

B2B/2GO propose également un volet de conciergerie, une initiative qui permet à la plateforme de se démarquer, selon l'entrepreneur. « Nos employés proposent un service de conciergerie assurant une prise en charge globale de l’implantation de la plateforme. Ça nous permet d’adapter notre solution aux besoins de tous les événements que nous desservons. Même si notre plateforme est simple d’utilisation et que les utilisateurs peuvent être autonomes s’ils le souhaitent, certaines personnes sont moins habiles avec la technologie, et on veut être là pour elles. On est disponible par clavardage, courriel et téléphone. »

Jean-Pierre
 

Des rencontres virtuelles, mais des rencontres quand même

Avec l'arrivée de la crise, la demande d'utilisation de la plateforme est partie en flèche. Depuis plusieurs semaines, des sollicitations de Dubaï, de Tokyo, de Rome, de Bruxelles fusent. « Dans le passé, le réseautage était une valeur ajoutée intéressante dans le cadre d’événements en présentiel. Maintenant, c’est un élément qui est essentiel. Comme on ne peut plus se rassembler en personne, l’importance relative accordée au fait de se rencontrer et d’être jumelé à des gens qui ont des intérêts communs dans le cadre d’événements virtuels est décuplée », croit Laurence Dufour-Bouchard, directrice des opérations de B2B/2GO. 

Cette dernière explique que bien qu'au Québec, le réseautage n'était auparavant pas un élément à considérer en tête de liste, ailleurs dans le monde, les événements de plus grande envergure accueillent des participants internationaux, le réseautage par maillage trônant déjà au sommet des priorités.

« Mais avec la pandémie, l'importance du réseautage a monté en flèche, tout le monde ne parle que de ça. Notre plateforme répondait déjà à 99% des besoins de réseautage en présentiel. Maintenant, elle répond aussi au volet organisation d’événement en virtuel », ajoute Laurence Dufour-Bouchard. 

laurence
 

L'événementiel appelé à se réinventer

Bien que la popularité de la plateforme était déjà établie avant la crise, Jean-Pierre Dubois et son équipe ont tout de même dû s'adapter à l'explosion de l'intérêt des entreprises envers les initiatives technologiques. « Au début de la pandémie, notre équipe a travaillé d’arrache-pied pendant quelques semaines pour être en mesure d’offrir non seulement le réseautage et la conciergerie, mais également le volet événement virtuel pour que tout se passe sur la même plateforme. C’est pourquoi nous avons eu autant de demandes de partout. Ce qui était moins la norme avant la crise. Comme on le dit souvent « nul n’est prophète en son pays! ». 

Selon le président, l'avenir de l'événementiel sera inévitablement modifié par la crise sanitaire, et les événements seront de plus en plus hybrides. « Tu vas pouvoir rencontrer Josée en personne à Paris et John en virtuel au Japon », illustre-t-il. 

Dans tous les cas, les gens garderont ce besoin intrinsèque de connecter, une réalité que la pandémie aura fait comprendre à plusieurs.  « On va éventuellement revenir aux événements physiques et la plateforme sera encore super pertinente, notamment pour l’optimisation du temps des participants. On pense vraiment que le Québec, avec B2B/2GO, sera un leader pour ce genre de technologie et aussi dans la réinvention de l’événementiel », conclut Jean-Pierre Dubois.

b2bgo

 

 

 


Deux nouveaux mandats pour Maison 1608 par Solisco

À lire maintenant

Deux nouveaux mandats pour Maison 1608 par Solisco
Nathalie Cécyre se joint à l’équipe de production de Pixcom
L'illustratrice Maren Amini rejoint Anna Goodson
Un ministère fédéral dépose un projet sur Grenier Biznext
Numeris dévoile sa nouvelle mesure vidéo
Nicolas Marin est nommé directeur principal Commerce électronique de NumériQ
CF Montréal: Je veux être différent
Lancement de la firme de services-conseils Lift73
Thomas Magny devient associé de Camden Toronto
Akufen conceptualise la plateforme des Journées de Soleure
Plusieurs nominations chez COLAB STUDIO, marketing collaboratif
Sylvain Boutin devient le nouvel ambassadeur de Dyade