Camden se joint au RFSPI

le 4 juin 2020


Camden Montréal fait désormais partie des 150 firmes de propriété québécoise qui composent à ce jour le Regroupement des firmes de services professionnels indépendantes (RFSPI). Des dizaines, et bientôt des centaines d’entreprises de services professionnels indépendantes fièrement québécoises uniront leurs forces pour contribuer activement à la relance économique du Québec.

Dans le contexte actuel d’incertitude économique, de déconfinement et de reprise progressive des activités commerciales, nous avons la ferme intention de jouer un rôle proactif dans la relance économique de notre belle province et ainsi mettre en lumière tout le talent d’ici.

L’initiative se résume ainsi : inciter le gouvernement et les grandes institutions à considérer et reconnaitre l’apport que les firmes locales peuvent avoir dans la relance de l’économie et des entreprises, et favoriser le recours à des firmes québécoises indépendantes. 

Les critères d’admission au RFSPI sont clairs et limpides, et les firmes de services professionnels qui font partie du nouveau regroupement se conforment à des critères stricts et rigoureux liés à la propriété, au capital et à l’autorité de décision. Premièrement, la propriété d’au moins 50 % du capital doit être détenue « localement ». La définition de la zone géographique considérée comme « locale » est le Québec.

Deuxièmement, l’autorité de décision doit appartenir exclusivement aux propriétaires locaux et n’est pas assujettie à des conditions dictées à l’extérieur de la zone géographique dite locale. Ainsi, les franchises, les filiales et les firmes locales appartenant à des regroupements internationaux sont exclues. 

« Les citoyens du Québec veulent faire leur part pour donner un regain de vie à l’économie d’ici, un répit à nos entrepreneurs, à nos bâtisseurs, à nos porteurs d’idées. Beaucoup d’initiatives ont été lancées dans les dernières semaines et le RFSPI s’inscrit dans cette lignée. Nous sommes fiers de respecter tous ces critères d’admission et même d’aller au-delà de ceux-ci, car nous sommes un groupe indépendant, exportant le talent québécois à l’international. Au-delà de nos propres firmes professionnelles, il y a la santé économique du Québec, or cette santé passe par un entrepreneuriat fort et un pouvoir décisionnel local. Nous unissons notre voix à celle de nos collègues, de nos compétiteurs et de nos ami(e)s propriétaires de firmes indépendantes et tenons à saluer la brave et audacieuse création de ce regroupement par Sébastien Fauré et ses collaborateurs », indique Félix Major, vice-président, Intelligence commerciale chez Camden à Montréal.

« L’histoire s’écrit aujourd’hui et Camden n’entend pas rester les bras croisés. Nous allons avancer et aider à notre manière à faire progresser notre société. Nous sommes empreints d’humilité et d’ambition à la suite de l’acceptation de notre candidature. Longue vie au RFSPI et à l’entrepreneuriat québécois ! », ajoute Mathieu Bédard, président de Camden.

camden

 


Des firmes de services professionnels indépendantes unissent leurs forces

À lire maintenant

Pascal Tanguay se joint à Québecor à titre de directeur général, solutions clients
 La Cuisine Communications lance des emballages 100 % recyclés
Appel de candidatures au conseil d'administration de l'AMJ
La Maison W/Havas Montréal orchestre la campagne d’image du FTA
Sondage Morneau Shepell: la santé mentale des Canadiens en baisse
Clark Influence accompagne Del Monte dans sa stratégie de contenu
La boîte de production RF2 se tourne vers le contenu de demain
Québecor choisit Broadsign pour sa division d’affichage numérique
Annie Paré nommée directrice, Communications, chez ArcelorMittal
L’Épatante Patate se dote d’un nouveau site web
Lucie Quenneville nommée directrice générale, Stratégies de Bell Média
Jean-Simon Campbell nommé président de la Jeune chambre de commerce de Québec