Cascades réitère ses valeurs corporatives

le 3 avril 2012


Publicis Montréal a conçu la nouvelle campagne de Cascades Groupe Tissu. Le concept met de l'avant, en télévision, les valeurs corporatives de l'entreprise et les qualités du papier hygiénique de Cascades. La publicité télé met en vedette, entre autres, Alexandre Bilodeau, champion olympique et double champion du monde en ski acrobatique que Cascades commandite depuis ses débuts.

De plus, de nouveaux emballages prendront aussi d'assaut les étalages des épiceries et des pharmacies dans les prochains mois, véhiculant chacun l'un des huit messages suivants: Je suis doux. Je suis vert. Je suis unique. Je suis responsable. Je suis brillant. Je suis fier. Je suis naturel. Je suis d'ici.

«Notre stratégie de communication est d’utiliser l’emballage du papier hygiénique pour véhiculer les valeurs corporatives de la marque. C'est un moyen simple, concret et efficace d'exprimer ses convictions écologiques et personnelles», explique Suzanne Blanchet, présidente et chef de la direction de Cascades Groupe Tissu.

La campagne est diffusée à l'échelle canadienne. Elle se décline d'abord dans une refonte complète de l'emballage, en télévision 30 secondes, en PLV, en imprimé, en affichage, en web et dans l'ensemble du matériel collatéral de la marque.

Pour connaître les crédits de cette campagne, lisez le bulletin Grenier aux nouvelles du 9 avril 2012.


Pas de stress, grâce à Publicis et Point S

À lire maintenant

Gala Prix Femmes d'affaires du Québec: Célébrer l'excellence au féminin
Entourage célèbre ses 15 ans avec une nouvelle image de marque
Rablab accueille quatre nouveaux talents
En route vers l’ouest avec GURU
Pratico Édition lance une nouvelle division
L’industrie du propane se réintroduit avec une nouvelle image
Cannabis Intelligent, l'heure juste sur le cannabis
Un livre de culture bienveillante à votre portée!
Léger, R3 Marketing et Dialog Insight présentent la 5e édition de l’étude LoyauT
L'agence CO-OP devient LABOUR
Dans l’œil de Suzy Truong (Rethink)
Ti-Mé rappelle qu'il faut réduire sa consommation pour mieux recycler