Cook it souhaite embaucher 200 ressources

le 25 mars 2020


Afin de répondre aux nouveaux besoins alimentaires de la population, l’entreprise québécoise de prêt-à-cuisiner Cook-it met l’épaule à la roue et ajoute sur son site une grande variété de produits essentiels québécois. De plus, l’entreprise prévoit embaucher 200 personnes supplémentaires.

En plus de permettre aux clients de Cook it d’avoir accès, sans se déplacer, à des produits, cette initiative permettra d’aider financièrement plusieurs entreprises québécoises dont les canaux de distribution habituels sont fermés en raison de la situation exceptionnelle liée au COVID-19. Parmi les entreprises participantes, on compte Foodchain, le Lunchbox, les sauces Firebarns, KLIIN, Oatbox, LOOP, les jus Dose, la Boîte à bonbons, Bagel St-Viateur, SmoothMealsUnscented Company et plusieurs autres. 

Pour soutenir la forte croissance de ses activités, Cook it embauche dans tous ses départements et invite les gens qui seraient intéressés à joindre son équipe à envoyer leur CV à l’adresse suivante : [email protected]. Les besoins les plus criants de l’entreprise sont dans les équipes de service à la clientèle, la production, en web et en administration. Dans l’immédiat, Cook it prévoit faire l’embauche de 200 personnes, et à court terme, on peut parler de 400 personnes. 

Cook it


Reconstruction créative: Comment j’ai détruit ma carrière pour me rebâtir

À lire maintenant

Cannabis Intelligent, l'heure juste sur le cannabis
Joyoung choisit Studio Kay
En route vers l’ouest avec GURU
Ti-Mé rappelle qu'il faut réduire sa consommation pour mieux recycler
Quand le diable s'en mêle chez Voyou
Devenez porte-parole en choisissant les Aliments du Québec
Old Style Pilsner présente le concours Tes frais à nos frais
Tanguay mise sur les plateformes de QUÉBECOR EXPERTISE | MÉDIA
Bestseller Canada choisit Labelium comme agence numérique de référence
Maison Made in lance la boutique en ligne Jourès
Personnalité de la semaine: Marie‑Pier Gaudreault (Productions J)
La Raffinerie et Kabane: l’union fait la force