Suspension du Soleil et autres publications papier

le 24 mars 2020


Autre coup dur dans le secteur des médias écrits. Déjà en crise depuis plusieurs années due à la perte de revenus publicitaires en faveur des géants du web, voilà que la pandémie de COVID-19 frappe davantage le secteur.

Lundi soir, la Coopérative nationale de l’information indépendante (CN2i) — anciennement Groupe Capitales Médias — réunissant Le Soleil, Le Droit, Le Nouvelliste, La Tribune, Le Quotidien/Le Progrès et La Voix de l’Est a annoncé d’importances coupures.

Ainsi, 143 employés du groupe de six journaux ont perdu temporairement leur emploi en raison de la « chute brutale sans précédent des revenus publicitaires ». La coop a également annoncé qu’elle devait suspendre la publication de ses journaux papier du lundi au vendredi. Seule l’édition imprimée du samedi demeure. CN2i a toutefois précisé qu’elle poursuivait ses publications en ligne et sur ses applications mobiles.

Par voie de communication écrite, Stéphane Lavallée, directeur général de la CN2i, a spécifié que son objectif était de « tenir le coup en attendant que la tempête se calme ».

Le Soleil
Crédit photo : Le Soleil


Devriez-vous faire de la publicité en temps de crise?

À lire maintenant

Devriez-vous faire de la publicité en temps de crise?
Voyou lance la nouvelle agence Vilain Cabot
Cuisiner l'érable au temps de la pandémie
CASAContact: un balado qui partage les défis de la COVID-19
Republik dévoile 35 images libres de droits d’un Montréal «apocalyptique»
L’importance d’être vigilant face à la fraude financière
L’instigatrice du mouvement #çavabienaller  au Québec s’associe à la Cantine pour tous
Achat local: Exit Amazon, bonjour Ma Zone Québec?
Le CDMQ lance un appel à la solidarité de l’industrie
Bell Média annule le concours C’est dans’Cannes
Les Normes de la publicité rappellent aux annonceurs leurs obligations
Womance lance une campagne pour supporter Moisson Québec