BLVD

Connais-tu tes réals? (Olivier Labonté)

par BLVD, le 25 février 2020


Tout va vite. On manque de temps, en plus des imprévus… ça ne laisse pas beaucoup d’espace pour découvrir vos collaborateurs ! On y a pensé pour vous avec cette rubrique qui vous présente les démos, les dernières réalisations et l’évolution de la carrière de réalisateurs publicitaires.

Voici Olivier Labonté.

Olivier Labonté

Peu importe de quoi vous êtes en train de lui parler, Olivier vous sortira une référence cinématographique. En fait, s’il n’avait pas de besoins physiologiques de base à combler (et sa vie à gagner), il pourrait passer ses journées entières à parler de films.

Natif de la Rive-Nord, ses jeunes années se sont écoulées sur les pentes, à enseigner la planche à neige. C’est d’ailleurs sans doute dans un snowpark qu’est née sa célèbre expression : « OK, on essaye quek’chose ! »

Quel que soit le projet, sa première obsession demeure la justesse du jeu des comédiens. Aussi à l’aise avec l’humour que dans un esthétisme recherché, il a entre autres réalisé des messages pour Desjardins, les Canadiens de Montréal, Centraide, Tourisme Montréal, Oka et Lowes. Récemment, sa campagne-choc pour la SAAQ s’est distinguée avec un grand prix Créa, des Marketings Awards et le grand Numix.

Mais ce ne sont pas quelques prix qui vont lui enfler la tête. Olivier est plutôt reconnu pour sa sensibilité et sa capacité à se mettre dans les souliers de ses clients et des créatifs avec qui il travaille. « Tout le monde voit les choses sous un angle différent et c’est super satisfaisant de trouver une façon de faire qui réconcilie nos différentes visions. »

Travailler avec BLVD lui a permis d’explorer les nouvelles frontières du storytelling, avec des projets comme le spectacle d’ouverture des Canadiens de Montréal, du VR/360 pour Hydro-Québec et un film interactif pour les 10 ans d’Osheaga.

« C’est tellement un beau défi d’aborder un nouveau médium où c’est encore le Far West, où les règles de l’art ne sont pas encore définies. Mais au final, toutes ces plateformes tentent de faire la même chose : raconter des histoires qui nous touchent profondément en tant qu’être humain. »

Lorsqu’il ne fait pas de pub, Olivier planche sur des projets de fiction qui tendent vers l’étrange, à la frontière entre l’horreur et le thriller. Son dernier court métrage — Déjà vu — a été présenté à travers le monde dans une trentaine de festivals. Il travaille présentement sur une série web et sur son premier long métrage. Il tourne aussi son prochain court métrage — Last Sonata — à la fin du mois.

Pour voir les réalisations d’Olivier, cliquez ici.


Connais-tu tes réals? (Dave Bélisle)

À lire maintenant

Le gouvernement du Québec rembourse à 100% les frais de formations
Les Normes de la publicité rappellent aux annonceurs leurs obligations
AMP Digital s’implique dans la bataille contre le coronavirus
Restez en sécurité chez vous
COVID-19 et consommation média: quels changements observe-t-on?
Leclerc Communication acquiert la station CJPX-FM 99,5 à Montréal
La solidarité au menu
Un sondage à propos de l'impact du coronavirus sur le marketing numérique
LaBase s’adjoint les services de Nick Frost
COVID-19: MT Lab met sur pied un catalogue de solutions innovantes
Babbel propose des cours gratuits aux étudiants québécois
Ne pas annuler l’essentiel, clament Mira et Publicis