Une campagne de Made in met de l'avant l’implication sociale de marques québécoises

le 29 novembre 2019


Une nouvelle campagne réalisée par l’agence Made in met en lumière l’implication sociale des marques québécoises Olymel, Flamingo et Lafleur

L'offensive, déployée en collaboration avec plusieurs influenceurs du Québec, vise à sensibiliser la population à l’insécurité alimentaire, tout en célébrant les gestes de générosité et d’humanité des marques qui contribuent à l’enrayer petit à petit dans la province. 

Les employés d’Olymel, de Flamingo et de Lafleur ont notamment prêté main forte aux familles qui ont faim par l’entremise du programme « Achat qui redonne », un programme de soutien annuel qui s’exprime de multiples façons (contributions monétaires, dons de denrées alimentaires, implication logistique bénévole).

« Sur nos charcuteries Olymel, le logo « Achat qui redonne » passe parfois inaperçu et pourtant, il est porteur de grandes actions, précise Sonia Choquette, directrice marketing chez Olymel. (...). La campagne d’influence imaginée et pilotée par Made in a permis de faire résonner cette corde chez quantité de clients, tout en réchauffant le coeur des plus démunis, ces 5 % de Québécois qui, au quotidien, n’ont pas de quoi manger à leur faim. Car la générosité, c’est valorisant et contagieux! » 

« Au cours des 12 derniers mois, un Québécois sur 10 a été forcé de sauter un repas, faute d’avoir eu assez de sous en poche pour se mettre quelque chose sous la dent, note Aurélie Sauthier, présidente fondatrice de l’agence Made in. Comme l’insécurité alimentaire est l’affaire de tous, nous avons eu l’idée d’enrôler dans cette campagne des mamans influenceuses, afin que leurs messages fassent littéralement des petits et résonnent auprès de la famille québécoise au sens large », explique-t-elle. 

Durant un mois, sept mères créatrices de contenu ont diffusé une cinquantaine de publications sur quatre différents types de plateformes qui les représentent bien (Instagram, Facebook, YouTube, blogue). Parmi ces créatrices vedettes se trouvaient Bianca Longpré, de la page Mère Ordinaire, ainsi que Marie-Ève Piché dit @maman_caféine. 

Déclinée en trois phases, la campagne « Achat qui redonne » a permis de porter les messages-clés de partage, d’implication sociale et de générosité véhiculés par les marques Olymel, Flamingo et Lafleur, et leurs employés. L'offensive a été diffusée en formats variés et sur des plateformes de diffusion choisies avec minutie, afin que les messages soient à la fois porteurs, en phase avec les influenceurs et éloquents pour chacune de leurs communautés.

made in
Photo : Lucie Rosel

 

 


Des saucisses hot dog pour plus de bonheur

À lire maintenant

Pascal Tanguay se joint à Québecor à titre de directeur général, solutions clients
 La Cuisine Communications lance des emballages 100 % recyclés
Appel de candidatures au conseil d'administration de l'AMJ
La Maison W/Havas Montréal orchestre la campagne d’image du FTA
Sondage Morneau Shepell: la santé mentale des Canadiens en baisse
Clark Influence accompagne Del Monte dans sa stratégie de contenu
La boîte de production RF2 se tourne vers le contenu de demain
Québecor choisit Broadsign pour sa division d’affichage numérique
Annie Paré nommée directrice, Communications, chez ArcelorMittal
L’Épatante Patate se dote d’un nouveau site web
Lucie Quenneville nommée directrice générale, Stratégies de Bell Média
Jean-Simon Campbell nommé président de la Jeune chambre de commerce de Québec