L'univers numérique «culture de marque» des Mauvais Garçons

le 10 octobre 2019


Les Mauvais Garçons ont établi un nouveau positionnement qui représente
et qui met de l’avant son talent brut : la culture de marque. Après quatre années à grandir et à façonner ses méthodes, l'agence a entamé un processus d’analyse qui allait définir sa réelle identité.

L'idée était de redéfinir leur ADN, grandir et évoluer, en établissant un nouveau positionnement. « Depuis la création de l’agence, on a toujours diffusé Les Mauvais Garçons comme une marque. Et avec notre processus, il était important de créer une environnement de marque qui allait pouvoir se décliner partout. De s’approprier notre personnalité pour la diffuser via nos outils », explique l'équipe de l'agence. 

Avec cette évolution vers la culture de marque, Les Mauvais Garçons devaient reconstruire leur univers numérique afin d'assurer une homogénéité globale, notamment en repensant leur site web.

« Nous voulions mettre notre culture de marque à l’avant plan dans un univers contrôlé et réfléchi. Recréer notre ADN sur une plateforme évolutive et intuitive », ajoute l'équipe. 

mauvais garçons
mg1
mg2
mg3
mg5
mg6
mg8
mg8
image 6

Crédits

Les Mauvais Garçons 

 

 


Une réussite pour le premier Summer Ball

À lire maintenant

Personnalités de la semaine: Alexandre Poirier et Isabelle Thibeault (Ogilvy)
Une nouvelle campagne humoristique pour l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières
L’Agence Supernormal signe la nouvelle campagne de Kampaï Brasserie Asiatique
Pépito Sangria et Clark Influence dévoilent une campagne de marketing d’influence
Sophie Brochu quitte la direction d'Énergir
Céline Canuel nommée directrice des ventes de L’Empreinte
PREL et GLO dévoilent une campagne qui favorise la réussite éducative
Esprits Libres Design collabore au nouveau concept «Les Loges»
Le nouveau «Comité des Ambassadeurs INS Québec» appuie le sport de haut niveau
Lanovaz Lab confie un nouveau mandat à ExoB2B
Le Comité consultatif pour la clientèle judiciarisée adulte dévoile une première campagne de sensibilisation
Vague d’embauches chez Rablab