L'audace qui sourit (à belles dents)

par Raphaël Martin, le 22 novembre 2019


Une agence média de St-Alphonse de Granby spécialisée en acquisition de clientèle auprès de cliniques dentaires rivalise d’audace en garantissant rendement et exclusivité à sa clientèle. Portrait de Capitaine Média (et discussion sur les bienfaits de la transparence) en compagnie de Philippe Lusignan et Pierre-Luc Belval

« Notre approche a beau être basée sur les résultats, ce sont les relations humaines qui nous importent. Être Capitaine, c’est savoir être un leader d’actions tout en sachant prendre soin de son monde. » Philippe Lusignan

Les entrepreneurs, reconnus pour leur cran et leur sang-froid, regorgent de récits savoureux. Pierre-Luc Belval, l’un des deux jeunes hommes derrière la création de Capitaine Média, aura certainement de bonnes histoires à raconter à ses héritiers, lui dont le parcours entrepreneurial aura en quelque sorte débuté le 22 mars 2015... alors que sa participation à la populaire émission La Voix se terminait par une élimination. Une entrée en matière pour le moins intrigante dans le monde des affaires. « C’est drôle à dire, mais on ne peut tout simplement pas raconter la naissance de Capitaine Média sans parler du passage de Pierre-Luc à la télé, s’amuse Philippe Lusignan, l’autre cofondateur de l’entreprise. Lui et moi sommes amis depuis longtemps, des amis complémentaires si je puis dire. Pierre-Luc a toujours incarné le côté artistique de notre duo alors que moi j’assume les fonctions technologiques. C’est un détour du destin pour le moins inattendu qui nous aura amenés à nous faire la main en création de contenus, en gestion de communautés et en marketing... pour finalement nous spécialiser en acquisition de clientèles pour les cliniques dentaires. Disons que notre parcours est quelque peu hors-norme. »
 

Un parcours inusité

Le terme hors-norme est en fait un euphémisme. « Pour la petite histoire, poursuit Philippe Lusignan, c’est suite à l’expérience de Pierre-Luc à La Voix que celui-ci a commencé à être sollicité pour chanter dans différents bars et restos. Son carnet de contacts dans le milieu était bien garni, on l’appelait souvent. Tout cela se déroulait en 2015 au moment où les publicités commanditées sur Facebook commençaient tout juste à gagner en popularité. Nous avions nous aussi commencé à nous intéresser à la chose dans l’optique où nous croyions que ce genre de publicité pourrait peut-être donner un coup de pouce aux établissements dans lesquelles Pierre-Luc se produisait. Et nous avions vu juste. Chaque fois que nous avons publié des contenus publicitaires, les lieux étaient systématiquement pleins à craquer. À vrai dire, les résultats de nos démarches se sont avérés si concluants que nous avons décidé de nous investir plus amplement dans cette pratique et de diversifier nos intérêts à travers différentes business. C’est ainsi que nous avons commencé à décrocher des contrats de gestions de communautés ici et là, et ce, jusqu’à ce que nous commencions à offrir des services autrement plus complets, lesquels nous permettaient de mettre la main sur des clients et des prospects plus tangibles. L’aventure était donc lancée. »
 

Définir son créneau

De 2016 à 2019, la pratique des deux jeunes entrepreneurs s’est toutefois raffinée. « Au début, on faisait de tout, ou presque ! poursuit Philippe Lusignan. Les services que nous offrions allaient de la prise de photo jusqu’à la création de vidéos. Nous étions capables de le faire, et on le faisait bien ! Mais ça nous prenait un temps fou alors que notre ambition était de migrer du côté des ventes et de la stratégie marketing. En 2016, nous avons décroché nos premiers contrats auprès de cliniques dentaires, et c’est auprès d’eux que nous avons appris à découvrir une faune plus qu’intéressante de professionnels au bassin de clients quasi illimité, mais qui manquait cruellement de temps et de ressources. Avec les années, Pierre-Luc et moi avons décidé, tranquillement, mais sûrement, de nous faire une niche dans ce milieu. Et c’est depuis un peu plus de deux mois que nous avons complété la transition. Aujourd’hui, Capitaine Média se veut l’agence à contacter pour toutes cliniques dentaires désireuses d’organiser un déploiement de campagnes sur les réseaux sociaux. Notre taux de réussite est excellent, si bien que nous garantissons de trouver au moins huit nouveaux prospects par semaine à nos clients. »
 

Être capitaine

Une approche audacieuse qui séduit déjà un joli nombre de cliniques de la Montérégie et de l’Estrie. « Avec plus de 2000 cabinets de dentistes au Québec, les clients potentiels sont nombreux, poursuit Philippe Lusignan. Mais nous n’avons pas encore percé le marché montréalais. On y va une étape à la fois. Nous sommes en ce moment parmi les seuls à offrir ce service — ce qui ne veut pas dire que la compétition ne serait pas la bienvenue, au contraire ! Le marché est assez grand pour tout le monde. Et, de notre côté, nous nous engageons aussi à faire vœu d’exclusivité par région, si je puis dire, auprès de nos clients. Tout simplement par souci de transparence, car nous ne voudrions pas représenter deux cliniques compétitrices. Ça fait partie de cette approche humaine que nous mettons de l’avant depuis le début : Capitaine Média, c’est deux membres à temps plein ainsi qu’un bel éventail de sous-traitants dévoués aux besoins de leurs clients. Notre approche a beau être basée sur les résultats, ce sont les relations humaines qui nous importent. Être Capitaine, c’est savoir être un leader d’actions tout en sachant prendre soin de son monde. »

capitaine media
Philippe Lusignan et Pierre-Luc Belval, cofondateurs de Capitaine Média

 


Le CSLF lance un appel à candidatures pour deux prix médias

À lire maintenant

Le club de voile Memphrémagog rafraîchit son image
Une offensive de Cossette réinvente le calendrier de l’avent
Deux nouvelles embauches chez Zoom Media
Une campagne d'Upperkut lutte contre les préjugés envers le VIH
Un affichage dynamique pour enrichir l’expérience client
Une campagne média de Touché! soutient les salles de presse locales
Une première chaîne francophone dédiée aux sports électroniques
Des enfants malades s'envolent à la rencontre du père Noël
Le CSLF lance un appel à candidatures pour deux prix médias
Webit Interactive repensera le site web du Palais des Congrès
L'agence Oranje se fait remarquer à l’international
Un nouveau vice-président des communications chez Edelman Montréal