L’été des médias

par Raphaël Martin, le 30 août 2019


L’été, maillon faible de l’année pour les communications ? Plus en 2019. Petit récapitulatif des évènements marquants de la dernière période estivale.

Alors que des records de chaleur ont frappé l’Europe de plein fouet, que Camila Cabello n’a pas détesté se faire appeler Señorita sur les radios FM et que les revirements dans l’affaire SNC-Lavalin semblent vouloir se frayer un chemin jusqu’aux prochaines élections, l’été québécois écoule tout doucement ses derniers moments en posant (déjà) un pied dans la rentrée. Oui, il s’en est passé des choses au cours de ces derniers mois estivaux, lesquels sont souvent qualifiés, à tort, de grand désert médiatique. Vous étiez sur une plage ou au fin fond d’un camping sans accès à vos données cellulaires ? Voici un petit récapitulatif des quelques évènements qui ont marqué l’été 2019 dans la grande sphère des communications.

LA PUB DE L’ÉTÉ

La Fondation québécoise du cancer a fait grand bruit avec de gros mots cet été en lançant sa campagne ironiquement intitulée Une autre o&[email protected]%! de campagne contre le cancer, un grand défouloir collectif qui invite le public à exprimer son ressentiment face à la maladie en utilisant le mot clic #fautquecasorte. « Le cancer fait mal. Nous voulions marquer un grand coup pour refléter les émotions vécues par les personnes touchées par la maladie », affirmait Marco Décelles, directeur général de la Fondation. Dans une vidéo rapidement devenue virale, une pléthore de vedettes québécoises (Guylaine Tremblay, Emmanuel Bilodeau, Marie-Soleil Dion et beaucoup d’autres) y vont d’une surenchère de blasphèmes pour encourager les Québécois à soutenir tous ceux et celles qui doivent, directement ou indirectement, composer avec la maladie. Une cr#$%! de belle idée.

LE TRIOMPHE DE L’ÉTÉ

Automne 2017 : on ne donnait plus cher de la peau du Festival Juste Pour Rire alors que des groupes s’organisaient pour lui créer une alternative suite à l’affaire Gilbert Rozon. Été 2019 : triomphe à la fois incontesté et audacieux de JPR et de son dauphin le Zoofest, alors que les foules se sont déplacées pour assister à plus de 200 spectacles gratuits et remplir à craquer les salles de représentations payantes. « On assiste à un changement de garde depuis deux ans, et on peut dire que le plan de Patrick (Rozon, nouveau VP au contenu) a pris forme cette année, affirme Thara Tremblay-Nantel, de Thara Communications. On a dit que c’était l’été du renouveau chez JPR, et avec raison. On a fait beaucoup de place aux jeunes humoristes, on a donné l’animation des galas à plusieurs nouveaux visages. Le public a été charmé par l’audace déployée. Les marques JPR et Zoofest ont été plus rayonnantes que jamais. »

Zoofest
Photo : Facebook/Zoofest

LA TRANSACTION DE L’ÉTÉ

Coup de théâtre (ou de télé, c’est selon) à la fin du mois de juillet alors que le groupe Bell Média annonce l’acquisition de la chaîne généraliste V Télé et de ses actifs numériques. Une transaction majeure qui vient en quelque sorte mettre fin aux rumeurs autour des incertitudes reliées à la propriété de Maxime Rémillard. « Après 10 ans à avoir assuré le succès de V comme chaîne généraliste indépendante, je suis fier d’avoir trouvé en Bell Média un partenaire pour assurer la continuité de ce succès », affirmait celui-ci après avoir conclu la transaction. Si les impacts de cette dernière sur la composition des équipes en place ainsi que sur le mandat de la grille sont encore nébuleux, Bell Media croit, en mettant la main sur une première chaîne généraliste, pouvoir continuer à générer de l’audience et offrir un vitrine à ses produits.

LE SUCCÈS TÉLÉ DE L’ÉTÉ

Alors que de grosses productions prenaient l’affiche sur les télés américaines (Euphoria, When they see us, Handmaid’s tale, Big Little Lies, etc.), les plus grosses cotes d’écoutes canadiennes ont été le résultat du (surprenant, diront certains) parcours des Raptors de Toronto lors des séries de championnat de la NBA. Suivi par plus de 7 millions de téléspectateurs, le match numéro cinq de la finale aura permis, selon plusieurs experts, de vendre leurs tranches publicitaires à plus de 100 000$ pour 30 secondes. Si la frénésie ontarienne aura permis à plusieurs Québécois de se découvrir une passion (éphémère ?) pour le dribble, tous auront compris que la victoire demeure le meilleur générateur d’auditoire. #CH #alouettes

L’ÉTÉ EN BREF...

LA DÉCEPTION DE L’ÉTÉ

Ex aequo : Stranger Things 3 (Netflix, sortie le 4 juillet) ainsi que la saga de l’offre hostile présentée à Sebastian Aho. Deux évènements qui ont fait beaucoup de bruit pour si peu de résultats.

L’ÉVÈNEMENT RATÉ DE L’ÉTÉ

La poignée de sympathisants de la « Vague bleue » réunis à Trois-Rivières dans une manifestations xénophobe et raciste.

LA DÉCLARATION DE L’ÉTÉ

« Je suis l’Élu ! » - Donald Trump. Sans commentaire.


Béta marketing: F pour fraîcheur!

À lire maintenant

Miguel Monkc rejoint l'équipe d'illustrateurs d'Anna Goodson
TöK Communication obtient un nouveau mandat avec Etsy Montréal
L'AMVPQ nomme Claude Grégoire au poste d’agent des communications et du marketing
Exponentiel Conseil accueille Patrick Préville en tant que directeur-conseil
Isabelle Lacasse et Pascale Lévesque se lancent dans la baladodiffusion
Nicolas Antoine occupera le poste de premier directeur de la Recherche à Radio-Canada
Tink conçoit la nouvelle image numérique de VIA Rail Canada
Le studio Alice & Smith apprend 298 phobies humaines à Google AI
L'univers de Van Gogh dans une campagne de Bloomfield Kooper
Une campagne d'affichage d'Atypic met en lumière des causes mal-aimées
Émilie Poirier lance le livre « MixWeb des fondations et des organismes sans but lucratif»
Un mandat du CIUSSS Nord-de-l’Île-de-Montréal pour Braque