Les frères Sanchez nouvellement chez Cinélande

le 8 août 2019


Les réalisateurs et photographes Carlos et Jason Sanchez poursuivent leur carrière publicitaire chez Cinélande, dès le mois d’août.  

À travers les années, le duo s’est démarqué en réalisant des projets publicitaires d’envergure pour des clients tels que Loto-Québec (Grand Prix CRÉA 2016), la SAAQ, Vidéotron, Weight Watchers, Subway, Telus, Mother Against Drunk Driving (MADD), Familiprix et bien d’autres. Les Frères Sanchez ont également produit des montages visuels et interactifs pour de grands noms tels que Madonna et Tiësto.

Certaines de leurs œuvres photographiques font aujourd’hui partie de collections privées et publiques, notamment au Musée des Beaux-Arts de Montréal et au Musée d’art contemporain de Montréal, au Foam Fotografie Museum (Amsterdam) et au Musée d’art moderne de San Francisco.

« Les Frères Sanchez apportent un regard extrêmement réfléchi et talentueux sur les mandats qui leur sont confiés », souligne Nick Jolicoeur, productrice exécutive associée chez Cinélande. « Leur façon de travailler en duo, à développer la même vision pour différentes plates-formes est une expérience créative assez unique », ajoute-t-elle.

1


Connais-tu tes réals? (Didier Charette)

À lire maintenant

Pierre-André Vigneault devient associé chez TUX
KO Média lance les nouveaux sites d’ELLE Québec et d’ELLE Canada
Un affichage qui met de l'avant l’effervescence du Quartier des spectacles
Montréal International reçoit le prix de la meilleure stratégie web du fDi Magazine
L'artiste Sébastien Thibault illustre une campagne d'Amnesty International
Alias Clic réalise le site web d'une entreprise verte
Le père Noël met en place un nouveau système de marketing automation
«Tu t’cognes.T’en parles.» pour éviter les commotions cérébrales
Nathalie Fabien devient directrice principale, chaînes et programmation de Groupe TVA
Une bonne marque employeur, gage d’employeur de marque
L'agence Bob revisite le traditionnel punch des Fêtes
L'initiative «Miracle de Noël» de WestJet: Donner ou recevoir?