La fée des pilules pour Jeunesse sans drogue Canada

le 29 juillet 2019


Jeunesse sans drogue Canada a lancé sa toute dernière campagne nationale signée FCB Montréal, qui traite du risque d’abus de médicaments d’ordonnance chez les adolescents et encourage les parents à rapporter leurs vieux médicaments à la pharmacie, un rappel plus que nécessaire en ce Mois national de récupération de médicaments.

« Certains adolescents voient les médicaments d’ordonnance comme un moyen sécuritaire de se donner un buzz, mais ils ne réalisent pas qu’ils peuvent être dangereux et créer une dépendance. Et plus de la moitié des adolescents qui abusent des médicaments d’ordonnance disent les avoir obtenus à la maison », déclare Chantal Vallerand, directrice générale de Jeunesse sans drogue Canada.

Les parents, même s’ils ont eu vent de ce phénomène, n’agissent pas nécessairement en conséquence; seulement la moitié d’entre eux rapportent leurs médicaments inutilisés, ce qui permet aux jeunes d’y accéder facilement. Les parents ne perçoivent pas l’ampleur du risque - et il est tellement plus facile de ne pas agir. Nous avions besoin de provoquer un changement de comportement : faire en sorte que les parents arrêtent de se mettre la tête dans le sable, et agissent de manière responsable.

Comment? En démontrant que ce n’est pas si difficile. Après tout, les médicaments ne retourneront pas à la pharmacie par eux-mêmes, les parents ont la responsabilité de les rapporter.

« Nous voulions souligner l’absurdité du comportement des parents sans avoir recours à des tactiques alarmistes. C’est pourquoi nous avons créé la fée des pilules : un personnage imaginaire qui fait le ménage de l’armoire à pharmacie. Bien évidemment, elle n’existe seulement que dans les rêves », affirme Sylvain Dufresne, chef de la création chez FCB Montréal. La campagne utilise l’humour de façon astucieuse pour susciter des émotions positives, afin d’inciter les parents à réfléchir au problème et à agir en conséquence.

En plus de publicités vidéo, radio et imprimées, l’agence a créé diverses exécutions pour les médias sociaux : du contenu à partager, dont des conseils et des GIF amusants, qui sera déployé dans des publications quotidiennes tout au long du mois d’août, pour un total de 31 publications. Une campagne qui ne fera pas disparaître les médicaments dangereux comme par magie, mais qui contribuera à mettre un terme aux comportements irresponsables.

1

1

Crédits
Annonceur : Jeunesse sans drogue Canada (Chantal Vallerand)
Agence : FCB Montréal
Direction de création : Sylvain Dufresne
Création : Arnaud Deneux, Emily Wilkinson et Jean-Simon Charland
Conseil : Olivier Barreau et Caroline Morissette
Stratégie : Marie-Nathalie Poirier
Production d’agence : Catherine Dumas, Anick Rozon et Joseph Spilak
Production : Gorditos – Alexandra Quesnel 
Réalisation : Louis-Philippe Eno
Direction photo : Marc Simpson-Threlford
Photographe : Raphaël Ouellet
Son : BLVD – Sylvain Rioux  
Post-production : SHED


Une campagne choc du Y des femmes s'inspire de films d'horreur iconiques

À lire maintenant

L'affichage de Québecor répand la magie de Fêtes
Francine La Haye reçoit un prix honorifique au Gala des prix d’Excellence 2019
Quatre malentendants entendent leur première symphonie
Le Complexe Desjardins met à l'honneur le talent créatif québécois
Gaspard Agence prend en charge de nouveaux comptes
Braque accueille deux nouvelles recrues
Parkour3 lance la première édition de son magazine numérique annuel
Une offensive réalisée par lg2 lutte contre la transphobie
Compagnie et cie réalise une campagne qui a du souffle
Peloton dans la tourmente après une pub controversée
Publicité Sauvage installe un calendrier de l’avent sur la rue
LaBase appuie concrètement les actes pour le climat