Cossette signe la nouvelle campagne de Takis

le 18 juin 2019


Pour marquer le lancement de ses nouvelles chips de tortilla Takis Bleu enflammé, la marque dévoile « Mange pas de Takis Bleu enflammé ». Cette campagne nationale réalisée par Cossette, l’agence de référence de Takis, fait encore une fois appel à la psychologie inversée pour se démarquer.

Depuis un peu plus d’un an, Takis met en garde les consommateurs canadiens contre ses chips qui sont trop croustillantes, trop piquantes et trop intenses pour être mangées. Maintenant, pour un temps limité, elles seront aussi trop… bleues.

« Lorsque nous avons lancé Takis au Canada l’an dernier, nous avons bien prévenu les consommateurs de ne pas en manger parce qu’elles sont trop piquantes et intenses. Nous avons malheureusement échoué », avoue à la blague Patrick Michaud, directeur de création chez Cossette.

« L’intensité de la marque Takis se ressent jusque dans les caractéristiques de ses produits. C’est d’autant plus vrai en ce qui concerne nos nouvelles Takis Bleu enflammé : en apparence, elles ressemblent à toutes les autres chips, mais quand on les consomme, on a la surprise de voir notre langue devenir bleue », affirme Riona Coller, directrice du marketing, collations, chez Bimbo Canada, qui fabrique la marque.

Takis redouble d’efforts cette année pour les convaincre les consommateurs de ne pas manger de Takis. « Pour continuer de bâtir la notoriété de la marque, nous devions faire ressortir encore plus l’ADN intense des Takis dans chacune de nos exécutions créatives », ajoute Patrick Michaud.

De pair avec Publicité Sauvage, Takis et Cossette ont réalisé la toute première palissade dégoulinante en affichage sauvage. En effet, les piétons qui passaient à côté des affiches avaient la surprise de découvrir que des coulisses de peinture s’en échappaient.

En ligne et sur les réseaux sociaux, des publicités de 6 et de 15 secondes présentent des scénarios loufoques, comme se faire tatouer la langue en bleu ou manger un crayon à l’encre, pour dissuader les consommateurs de goûter aux Takis Bleu enflammé. Ces avertissements se retrouvent également en affichage et dans les cinémas en plus de prendre forme sur les réseaux sociaux grâce à un filtre Snapchat, à des autocollants Instagram (qui ont généré à eux seuls plus de 3,1 million de vues jusqu’à présent) et à des GIF à l’image de la campagne.

Fidèle à son ADN, Takis a décidé de jouer des tours à des influenceurs sur Instagram (p.ex. Ray Ligaya et Massi Mayou) et TikTok (p.ex. Jayda et Eric Struk), ainsi qu’à des Live Streamers influents sur Twitch (p.ex. MopGarden et Kyente). 

11

Crédits
Annonceur : Bimbo Canada - Takis
Agence : Cossette
Stratégie : Michel-Alex Lessard
Création : Anne-Claude Chénier, Patrick Michaud, Alex Jutras, Ben Duquette, Cameron Hudson, Pascal Lefebvre
Médias sociaux : Sarah Morissette et Andréane Voyer
Produit : Sophie Couvrette, Annie Vanier
Production : Elyse Bleau
Agence média : Spark Foundry
Relations publiques : La Force du Collectif - Axelle Techer, Stéphania Masoabo
Maison de production : Gorditos
Réalisation : Louis Philippe Eno
Post-Production : Shed
Son : Apollo
Photo : Simon Duhamel (Consulat)
Retouche : Visual Box
Stunt: Publicité Sauvage


Louis Duchesne devient président du conseil d'administration de l'A2C

À lire maintenant

Des avocats en tout temps pour une campagne réalisée par Sopexa Canada
L'agence Turbulences mandatée par Yuzu sushi
Venmar choisit Propage et Oranje pour le lancement d’un nouveau produit
Vividata dévoile une étude à l’égard des consommateurs canadiens
Un million de lecteurs pour le magazine imprimé Bel Âge
Collectif 109: une journée de conférences pour les OSBL
Deux nouveaux directeurs rejoignent Substance
Le magazine Dress to Kill ouvre un magasin général de Noël
Une nouvelle vie pour Dans un Jardin
lg2 nommée «Agence canadienne de l’année» au concours ADCC
Marque employeur: quand les RH s’inspirent du marketing
OBOXMEDIA devient OBOX et revitalise son offre