Personnalité de la semaine : Phil Jones (Braque)

le 21 mai 2019


phil
Phil Jones
Directeur de création, 
Braque

Expression :                                             
Eh, bateau !

Film favori :                                              
Band of Brothers

Occupation préférée :                          
Une fois le toit baissé et les portes retirées, me balader en Jeep sous le soleil me procure un sentiment de bien-être absolu ; c’est la thérapie du vent.

Fun Fact :                                                   
J’ai déjà fait du patinage artistique. Shhh ! C’est notre petit secret.

Edmonton, fin des années 60. Une native du quartier Saint-Henri se retrouve à plus de 3 000 km de Montréal pour y faire un stage en soins diététiques. Après une longue soirée de travail, elle enfile son imperméable et se dirige vers l’arrêt d’autobus. Il pleut, il se fait tard et l’autobus est en retard. Au moment où elle commence à s’impatienter, un conducteur au volant de sa MG A bleu ciel immobilisé à l’intersection lui lance : « Hey! Would you like a ride? » L’occasion était trop belle pour refuser. C’est ainsi que mes parents se sont rencontrés. Cette année, ils célèbrent leur 50e anniversaire de mariage. Il m’arrive souvent d’y penser ; si l’autobus était arrivé à l’heure ce soir-là, ou si mon père avait décidé de prendre un autre chemin, ou si ma mère avait tout simplement refusé… eh bien, je ne serais probablement pas là aujourd’hui et encore moins la personnalité du Grenier cette semaine !

L’expression « être au bon endroit au bon moment » m’a toujours suivi. Elle représente mon parcours.

Les débuts

Avant l’obtention de mon diplôme ès Art à l’UQAM, j’ai complété une technique en design graphique où j’ai réussi à attirer l’attention du doyen du programme. Ce dernier a été marquant dans mon cheminement. Il a été extrêmement généreux de conseils et d’encouragements. Il m’a entre autres confié plusieurs projets professionnels. Grâce à lui, j’ai su que j’étais dans le bon domaine.

La pige

Travailler en agence, c’est célébrer des victoires, mais aussi subir des échecs ; ce n’est pas toujours rose. Lorsque j’ai vécu des moments difficiles, j’ai toujours su me relever face à l’adversité et les défis se sont rapidement transformés en opportunités. Comme pigiste, j’ai roulé ma bosse auprès de plusieurs agences qui m’ont fait confiance au cours des dernières années. J’ai donc eu la chance de travailler sur différents comptes, de voyager dans le cadre de mon travail, mais surtout, de rencontrer des gens inspirants qui ont eu un impact direct sur ma carrière. Aujourd’hui, même si la pige est derrière moi, ces gens sont devenus mentors, collaborateurs, mais surtout, amis.

Braque 2.0

Après deux ans à titre de Directeur artistique chez Braque, l’agence se voit entrer dans une nouvelle ère de croissance : nouvelle vision, nouvelle structure et nouveaux défis. Et l’agence vient de me confier les rênes du produit créatif. Je suis très choyé par cette nomination et je suis infiniment reconnaissant de ce gage de confiance. Encore une fois, je suis au bon endroit, au bon moment.

 


Quel avenir pour nos diffuseurs télé?

À lire maintenant

Ogilvy Canada lance Ogilvy Consulting
La Chambre des notaires du Québec choisit Rethink
Greg Hahn s’associe à l’agence NFA
Sid Lee conceptualise un événement caritatif en ligne
À la rencontre de Colossale, la boîte qui fait rayonner le talent d’ici à l’international
Publicité Maxi: ça passe ou ça casse?
Budgets publicitaires: s'unir pour défendre les médias d'ici
Deux nouvelles embauches chez Canidé
La firme Larouche déménage
Le CEFRIO met fin à ses activités
Maxi s'excuse et repense sa publicité controversée
Une vidéo qui souligne le partenariat entre Éternita et Athos