Personnalités de la semaine : Marie-Eve Best et Dominique Bulmer (Bleublancrouge)

le 15 avril 2019


Bleublancrouge

Marie-Eve Best et Dominique Bulmer
Codirectrice et codirecteur de création principaux, Bleublancrouge

Expression utilisée fréquemment :
Dom : N’importe quel jeu de mots horrible et « mononclesque ».
Marie-Eve : « On jase là... »

Série favorite :
Dom : It’s Always Sunny in Philadelphia
Marie-Eve : The Sopranos

Occupation préférée :
Dom : J’ai passé mon adolescence dans les parcs. Quand je voyage, je fais beaucoup de parco-tourisme. J’adore les parcs. Montréal est top là-dedans.
Marie-Eve : Cuisiner et jardiner. (Je cache bien mes 73 ans.)

Fun fact :
Dom : Dans une ancienne vie, j’étais prof d’anglais.
Marie-Eve : Entre deux postes en agence, j’étais styliste et animatrice télé.

Guidés par la création

Depuis que nous sommes devenus codirecteurs de création principaux de Bleublancrouge Montréal, Marie-Eve et moi avons beaucoup discuté de ce que voulait dire une agence guidée par la création. On entend souvent cette expression… mais qu’est-ce que ça veut dire, au fond ? Pour nous, ça ne signifie pas que l’équipe de création doit tout diriger, même si une solide équipe de création est indispensable. Ça veut plutôt dire que tout le monde, quelle que soit son expertise, doit travailler dans un but commun : livrer le meilleur produit qui soit.

Dans le rythme effréné du quotidien, c’est facile de perdre de vue le portrait d’ensemble d’un projet — le produit final que le public verra — et de s’attarder aux moindres détails de nos indicateurs de rendement. Vendre une stratégie, peaufiner une maquette, fignoler un document de présentation, bâtir un plan média : si tout le monde ne s’intéresse qu’à sa part de travail individuel, au bout du compte, c’est la qualité qui en pâtit. En revanche, quand tout le monde tend vers le même objectif, on accomplit de grandes choses.

Il y a une histoire qui illustre bien cette idée. Un jour que JFK visitait la NASA, quelques mois avant l’envoi du premier astronaute dans l’espace, il croise un concierge avec son balai et lui demande ce qu’il fait. Le concierge lui répond : « Monsieur le Président, j’aide à envoyer un homme sur la Lune. »

Bien sûr, le concierge n’avait pas besoin d’indicateurs de rendement pour laver des planchers, mais son travail s’arrimait à l’objectif de toute l’équipe de la NASA. C’est cet état d’esprit qui mène aux meilleurs résultats, peu importe le domaine dans lequel on évolue. Dans notre industrie, c’est ce qui fait en sorte que certaines marques ne passent pas inaperçues.

Créer des projets publicitaires remarquables nécessite un grand travail de collaboration, autant de la part des clients que des agences. Et pour réussir, ça prend un engagement total de tous et de toutes, du début jusqu’à la fin des projets. C’est dans la nature humaine de vouloir prendre part à quelque chose d’unique. Personne ne veut rester sur le banc.

C’est pour ça que nous travaillons à élaborer des processus de cocréation. Et c’est aussi pour ça que nous croyons que tous ceux et celles qui travaillent en agence devraient avoir un portfolio. Quand on reçoit un prix, c’est important pour nous que tout le monde monte sur scène. Car ça prend beaucoup plus qu’une équipe de création pour gagner des prix. Et ça prend plus qu’une équipe de création pour bâtir une agence guidée par la création.


Personnalité de la semaine : Jean-Pierre Rose (Imprimerie l’Empreinte)

À lire maintenant

Personnalité de la semaine : Jean-Pierre Rose (Imprimerie l’Empreinte)
Une application qui retire les propos homophobes en ligne
Éternita lance un court-métrage publicitaire, signé Prod Chaumont
La faillite pour Groupe Capitales Médias
Thèm marketing cherche des colocs
BLEU écrit en vert, une nouvelle agence environnementale
L’agence Rinaldi fête son 25e anniversaire
Un nouveau portail de données climatiques pour les Canadiens
La Banque Nationale lance sa campagne au profit de la Fondation Émergence
Débranchée, l’industrie?
Un abribus technologique pour promouvoir le programme «J’apprends le français» de la CCMM
Nomination de Patrick Bégin et Jean-Philippe Pineault chez Cogeco